La preuve par la démonstration

Une fois n’est pas coutume on va parler de mes Bernardos, ou plus précisément de mon Bernardo du mardi, que par souci d’anonymat nous appellons Bernardo (comme d’habe).

Alors mon Bernardo du mardi, je l’ai en prise en charge individuelle pour l’emmener à la piscine. Individuelle parce que ce petit il est psychotique mais genre la psychose assez galopante voyez. Donc il n’a pas de problème physique majeur, pourtant il ne marche pas. Pourquoi ? Parce qu’il a trop de trucs dans sa tête pour perdre du temps avec des conneries comme marcher. Quand je parle de trucs je parle d’angoisses. Quand on sait que pour ce gamin, le changement de saison est source d’angoisses incontrolables on comprend pourquoi il a pas envie de se faire chier avec des futilités. Donc comment ça s’exprime concrètement ? Comme ça :

-T’y es déjà allé toi ? Moi ouais, la Fée Mélusine elle est sympa hihihi et je suis mécano pur.
-Heu… Bernado à qui tu parles là ?
-Aux voix qui sont dans ma tête.
-…

Ca s’exprime aussi par des fascinations que probablement lui seul s’explique. Notamment, le sèche-cheveux (piscine, sèche cheveux, vous commencez à voir le fil conducteur là). Alors il a une espèce d’adoration pour ce truc, du coup quand je le prend le mardi, à part les voix dans sa tête, j’entends parler du sèche-cheveux.
Il faut savoir aussi qu’il peut être très violent quand il le veut. Par exemple il ne parle pas forcément beaucoup, mais quand on truc le contrarie il retrouve très rapidement de la voix pour me traiter de pute salope de ta race j’te nique ta mère tu vas crever. De la même façon il ne bouge pas beaucoup, sauf quand un truc le contrarie, il retrouve facilement de la force dans ses bras pour pousser son fauteuil dans le but de venir me coller un pain.
Et le sèche-cheveux est un de ces trucs très délicats qui peut le faire facilement sortir de ses gonds. Genre même si ses cheveux sont secs, ben non faut continuer, limite jusqu’à ce que son cuir chevelu sente le roussi. Donc le mardi, en sortant de la piscine, c’est facile 10 minutes de sèche-cheveu pour pouvoir temporiser la psychose et éviter un pétage de plomb souvent souloureux pour ma gueule (il a de la force ce con en plus).

Mardi matin j’avais une réunion avec mon éduc spé, ma chef de service et la directrice de l’établissement pour faire le point. Quand j’ai exposé le déroulement des séances et que j’ai parlé des 10 minutes de sèchage capillaire, j’ai vite compris en voyant les gueules générales que j’avais dit un truc que j’aurai du garder pour moi. Bon là on m’a vite conseillé, selon leurs termes, de rétablir l’autorité (mais oui…) et qu’il faut maximum trois minutes et s’il est pas content c’est pareil c’est pas lui qui décide. Ok, on me dit je fais.
Donc à midi, coup de bol, impossible de partir à la piscine ou on va d’habitude, on fait donc balnéo au centre, juste à côté des chefs (yeaaaaah). Et en sortant, ben trois minutes de sèche-cheveux t’es pas content c’est pareil c’est moi qui décide LA LOI C’EST MOI !!

Et là, c’est le drame. Mon petit Bernardo a piqué la colère de sa vie. Du coup je suis vite allée chercher ma chef de service. Genre bon la loi c’est moi, maintenant expliquez-moi dans ce cas précis (les meubles ont volé dans tout l’établissement, je suis la pire des putes) comment on l’applique la loi, hein. Ce qui s’ensuivit fut assez… sportif. J’ai pas mal perdu dans l’histoire. J’ai déjà pris 2 pains dans la gueule, après j’ai réussi, tant bien que mal a esquiver. Bon, bien évidemment j’étais la personne à abattre puisque sa frustration venait de moi. Mais ma chef de service a perdu beaucoup plus que moi. Elle, elle y a perdu son pull (déchiré, broyé, mangé, bye bye le pull), ses lunettes (hop, écrasées par un psy en furie, adios les lunettes), sa montre (arrachée, RIP la montre) et bien sur sa dignité. Après 40 minutes de crise, le chauffeur de taxi venu le chercher a également pris son pain dans la gueule (après tout, y avait pas de raisons). Bref c’était sportif (faut courir hein pour l’éviter le petit), douloureux pour les oreilles (il a de la voix en plus) et douloureux pour tout le reste j’en ai encore des courbatures.

Du coup de rétablir l’autorité, on est passé à entammer des négociations pour réduire le temps de séchage des cheveux. Le pire c’est que mon éduc spé, qui a passé 15 ans avec des psy me disait qu’un gamin comme ça il faut qu’il pète les plombs, mais il faut lui laisser le temps d’aller au bout de son énervement. Mais dans mon institution, le temps est compté, donc pas le temps pour lui de chouiner, donc pas le temps de le contrarier, donc on le conforte dans son sentiment de toute puissance…

Et j’ai même pas de prime de risques. La vie c’est de la merde.

20 commentaires pour “La preuve par la démonstration”

  1. mellie dit :

    euh c dangereux ton metier, moi qui me plaignait du mien, au moins mes cables il me petent pas la gueule. Allé courage au fond de lui il t’adore ce petit (oui oui les baffes c’est aussi une manifestation d’amour il parait) et puis c’est bientot noel, oublies pas que tu dois etre heureuse et compatissante c’est la règle. Bisous

  2. Administrator's brother dit :

    Et après Noël promis tu pourras haïr la terre entière Did.

  3. mellie dit :

    voilà mais seulement pendant un an parceque mine de rien noel c’est tout les ans… c’est fou qd meme

  4. marssipu dit :

    C’est la preuve que quoi ?

  5. Icare dit :

    Il a peut etre un blog secret ce bernardo, où il raconte tous les pains qu’il a distribué et comme il est le maitre du monde. En tout cas raconté comme ça, on ne peut que se mettre a plat ventre devant lui… si on le renomait Sensei ?

  6. Administrator's brother dit :

    Apparemment, s’il a un blog vu son état (je ne le critique pas hein, rien de péjoratif là-dedans je préviens), vaudrait mieux l’appeler Shomei.

  7. Administrator's brother dit :

    @ Marssipu : La preuve que ma chef est une buse.

    @ Icare : T’as raison, entre deux crises de parano il va aller se faire chier à tenir un blog tiens.

    @ Soeurot : Shomei et shu_mei sont sur un bateau… oui d’acc je sors.

  8. Did dit :

    Ha mais merde au dessus c’est pas mon brother c’est moué…

  9. Administrator's brother dit :

    Eh ! mais on me vole mon identité !!!!!!!!!!!

  10. Did dit :

    C’est pas un vol c’est un emprunt.

  11. mathieu dit :

    Et biensur, t’as meme pas le droit de lui retourner un gros pain dans la gueule pour le calmer,… si ? nan ? l’autorite vient du respect et le respect comment tu veux l’obtenir avec un gamin qui parlent a des voix qu’il en oublie de marcher, en essayant de lui faire comprendre que c’est pour son bien, en essayant de lui faire comprendre que tu es plus saine que lui, en essayant de lui faire comprendre que tu es plus intelligente que lui,… nan, soit tu lui fais comprendre que tu es plus forte que lui, un gros pain dans la gueule, soit tu le rabaisses un maximum, mechamment, verbalement, en lui donnant la plus grosse honte de sa vie,… mais bon dans les deux cas, s’il y a temoin tu es viree, et puis ca va pas l’arranger lui non plus,… desole, mais ton boulot c’est de la merde, et vraiment avec tout le respect que j’ai pour les gens qui font ca, vraiment vous avez du courage, et une grosse dose de patience,… mais des fois, c’est du masochisme quand meme,…

  12. marssipu dit :

    plus saine que lui, ça reste quand même à confirmer hein… Enfin ce que j’en dis moi… La porte ? Oui je la vois.

  13. Did dit :

    @ Mathieu : Bé écoute vi des fois l’envie de coller des pains se fait très pressante, ça c’est pas un secret on reste des humains. Maintenant d’une part ouais c’est un petit peu interdit et ça passe effectivement dans le cadre des fautes graves, mais en plus c’est pas forcément la solution. La preuve, ma chef, après la perte de sa montre a littéralement pété un plomb et l’a chopé par le col pour le secouer comme un prunier à grands coups de « ça t’amuse hein ? » et n’a eu pour seule réponse qu’un rire pas forcément très sain.
    De la même façon lui foutre la grosse honte de sa vie n’a pas forcément le même sens que pour nous. Ce gamin est capable de comprendre quand il fait une connerie, il a d’ailleurs présenté ses excuses le lendemain, mais quelque part quand il ne nous a pas sous les yeux, nous n’existons pas. On a une vie que quand on est dans son axe de vue. Et puis le sentiment de honte, s’il existe, est différent. Lui c’est pas un problème de sortir son matos pour se tripoter devant tout le monde.
    Le problème avec cette population c’est le côté éducable. Parce que le seul moyen de lui faire comprendre que la loi c’est pas lui est que sa toute puissance n’est que du vent, c’est de l’accompagner dans son pétage de plomb tout en répétant « ben non, c’est pas toi qui décide » et en évitant les coups. Mais ça peut durer des heures. Comme un gamin qui fait un caprice, tu cèdes pas et jusqu’au bout tu lui fais sentir qu’il peut pleurer tant qu’il veut c’est pareil parce que c’est pas lui qui décide. Là c’est pareil sauf que nous n’avons pas le temps de l’accompagner dans son délire (parce qu’un merdeux de 3 ans il s’épuise vite dans ses pleurs, un ado de 16 ans 1m80 100 kilos ça prend plus de temps). Du coup à chaque fois on se met en double échec puisqu’on le conforte en cédant pour pas qu’il s’énerve mais dés qu’il pète un plomb on l’abandonne puisque l’heure du taxi n’attend pas. Et l’abandon est terrible puisqu’il n’a personne pour le contenir (parce qu’il faut pas croire, il est pas heureux comme il est) et que ça l’enfonce un peu plus dans sa psychose.
    Quand au masochisme oui probablement. Je ne connais pas un travailleur social qui fait pas ce boulot pour se prouver un truc, voire qui fait ce boulot pour se conforter dans sa propre normalité. Mais perso, je trouve que le pire des boulots c’est bien caissière. Imagine, tu vois des gens pas systématiquement sympas en longueur de journée, les plus complexés prennent un malin plaisir à te prendre pour une merde et t’as même pas droit au côté éducatif pour les rendre un peu plus viable. Amies caissières, je vous admire.

    @ Marssipu : meuh si je suis saine. La preuve, même si ça me fait chier j’arrive à voir une utilité à la marche. Pour aller chercher à bouffer dans mon frigo par exemple.

  14. marssipu dit :

    Et tu te ménages des étapes ou tu arrives à faire ça d’une seule traite ?

  15. axolotl dit :

    Y’a pas moyen de l’enfemer dans la cage de Pauline ? non, mais je veux dire, définitivement…

  16. mellie dit :

    Franchement restpect, j’ai déjà du mal à supporter les caprices de ma nièce de 3 ans alors ceux d’un « ado »…
    Heureusement qu’il y a des personnes qui ont plus de patience (oui oui c’est un compliment mais faut pas s’y habituer non plus).
    Bisous et bravo à tout ceux qui font un metier difficile.

  17. Did dit :

    Qui est Pauline ?

  18. axolotl dit :

    Il paraît que c’est une gerbille que sa propriétaire a lobotomisé pour lui faire oublier son vrai prénom et l’appeler par un sobriquet méprisant :) En tout cas, elle vit dans une cage insalubre et elle hésite à appeler Droit Au Logement.

  19. LeBlaze dit :

    M’enfin j’avais toujours cru que Bernardo était muet. Bah si dans zorro, bernardo y fait rien qu’a mimer des trucs et pis avec sa main il fait un *pfuit* *pfuit* *pfuit*. Alors gueuler des « Sale p*tes » j’y crois pas. Au pire il doit faire «  »Ahhhhhh PUuhhhhhhh » et encore en se forcant.

    Mais là ou je crois bien que tu nous mens Did : c’est que le Bernardo, IL EST CHAUVE!!! Alors ton coup du séche-cheveux j’y crois pas mais alors pas du tout !

    Et moi je dis si DID commence à mentir… alors LA! La vie ca serait vraiment de la merde!

    PS : Did, chapeau pour le boulot que tu fais.

  20. Did dit :

    Ouais j’avoue que pour celui là le terme de Bernardo pue un peu… Mais pour les autre ça colle bien !!!

Laisser un commentaire

Security Code: