Le don d’organe

Bon alors je sais que là je blogue pas du tout hein, alors c’est pas parce que je fais trop de trucs et que j’ai pas le temps, au contraire je fous rien… donc je n’ai rien à dire. Sauf…

Depuis quelques temps avec mon soeurot on s’est posé la question du don d’organe. Parce que ben des fois y a des trucs moches qui arrivent. On voudrait tous les deux faire don de nos organes, mais parait-il qu’il faut une carte. On en a parlé à nos parents, mais le but du jeu pour nous c’était peut-être d’éviter des pertes de temps, et puis aussi d’éviter ça à nos parents si jamais ça devait arriver. Genre c’est bon tout le monde pleure, au moins éviter la douloureuse question « Saviez-vous si blablabla don d’organe ? », même s’ils savent que oui. D’ailleurs on se demandait pourquoi est-ce que à la base tout le monde n’est pas considéré comme donneur potentiel et qu’il faille signaler si et seulement si (hey ! les cours d’algorythmique !) tu ne veux pas être donneur. C’est beaucoup plus con que ça.

Mon frère s’était renseigné à l’hôpital d’Aubenas, mais à l’époque le mec qui s’en occupait travaillait de nuit et en plus était en congés (ha ouais quand même…).
Donc cette semaine on s’est décidé, allez zou on est pas des fiottes, nous on est généreux on donne ! Direction donc l’hôpital.
Une fois sur place on s’adresse à l’acceuil, et déjà le gars nous fait « houlaaaa ! » (mmmh est-ce que ça ne s’annoncerait pas bien ?) et nous dirige vers sa collègue, qui elle-même nous fait « houlaaaa ! » et prend un air très solennel. Elle cherche de la doc et nous parle de l’importance du geste blablabla et des questions qu’on serait susceptibles de se poser et du fait qu’elle peut nous diriger vers le responsable du bloc pour cela.
Alors oui en fait non, on s’en fout, bon voilà oui la mort c’est comme la vie, de la merde mais c’est pour tout le monde pareil et faudra bien y passer un jour. Donc non, pas de questions, on en a parlé, on veut juste notre carte et rentrer chez nous. Là je sors mon sourire n°7, celui qui veut dire merci bien on va filer discrètement maintenant quand la bonne femme (toujours avec son air solennel) nous dit « attendeeeeeeeez, j’appelle la chirurgie, vous allez pouvoir en parler ». MAIS BORDEL DE PUTAIN DE MERDE ON VIENT DE TE DIRE QU’ON AVAIT PAS DE QUESTIONS !! « merci madaaame… ».

Dans le couloir qui mène à la chirurgie, je me creuse les méninges pour trouver des questions à poser. Arrivée devant la bonne femme qui nous attend avec un air moins solennel mais très maternel (hé bé, c’est encore bien tabou la mort quand même hein…) mon frère commence à ouvrir la bouche. Comme je le connais depuis plus de 21 ans je sais qu’il va dire « ben on avait pas de questions mais la femme à l’acceuil elle a dit que si mais en fait non » j’ai décidé de lui couper ouvertement la parole pour broder un peu. Genre on est pas sûr on veut en savoir plus. Donc puisqu’on y était j’ai demandé pourquoi c’était pas justement le système de tout le monde est donneur blablabla.
Et là la réponse m’a quand même sidérée. Donc si, en France tout le monde est donneur à moins de le faire savoir auprès du registre nationnal du refus de machin chais pas quoi tu veux pas donner ton coeur nianiania. Mais on le fait pas. Pourquoi ? Question d’éthique qu’elle a dit la dame, et puis on est bien conservateur quand même dans notre pays donc non on le fait, on préfère faire mourir 320 personnes par an qui attendent un organe. Pffff
Et le top du top, c’est que pour être donneur faut être en situation de mort cérébrale, donc tout qui marche sauf le cerveau. Et que les meilleurs donneurs potentiels étaient dûs aux graves accidents de bagnoles ! Alors maintenant avec Sarko ben y a vachement moins de donneurs !! Les radars c’est de la merde.

Et dire que dans deux ans on va porter ce bouffon à l’Elysée, ça me fait bien de la peine. Heureusement que cet été ils veulent faire jeune et qu’ils vont traquer les touristes sur la plage pour les inscrire à l’UMP. J’adore ce principe. Avec 3 SMS (à 35cts hors coût sms) vous pouvez vous aussi obtenir votre carte de grand con. Mais je mégare.

Bon Sarko, s’teplait, pense aux gens qui attendent un coeur ou un rein et soit sympa, laisse nous crever en paix sur la route, et avec tous mes points ça m’arrangerais, j’ai pas de tunes pour en racheter d’autres.

Laisser un commentaire

Security Code: