J-1

Il n’y a pas très longtemps avec ma copine Nat on a parlé médecine de garde (oui des sujets forts intéressants hein ?) et les problèmes que ça posait dans notre institution dans le sens où ces braves médecins sont certainement très compétents, mais en matière de handicaps ils n’y connaissent rien et quand ils se déplacent, c’est souvent pour faire « oui oui oui mmmh bon on va donner un peu de paracétamol hein ». Voilà voilà, t’as raison !

Moi jusqu’à hier je n’y avais jamais eu droit. Alors déjà hier, c’était la bonne journée de merde comme il se doit, parce que bon hein là aussi niveau temps de travail c’est pas mal (9h-16h, 18h-7h ce matin, yeaaaaah). Donc hier soir quand j’arrive au taf on me signale que Pierrick (par soucis de confidentialité nous l’appellerons Jean-Pierre) est très agité. Venant de lui ça ne m’étonne pas, l’hyper angoissé a encore frappé, l’arrivée des vacances, le changement d’équipe à la rentrée, bref de quoi déjà bien le mettre à mal. Mais là… là, j’avoue qu’il m’a eue.
Donc hier soir il est pas mal agité, je sens les problèmes arrivé mais je veux y croire. L’établissement nous a fait passer des gouttes homéopathiques à lui donner au coucher, tu vas voir c’est radical (ouiiiiiiiiiii, bien suuuur, ce môme il est capable de passer 4 nuits blanches d’affilées, alors c’est sûr que de l’eau sucrée sous forme de gouttes ça va le faire). Et donc bien sur le soir ça s’arrange pas, et quand je le couche j’ai déjà une certaine appréhension. Justifiée, il se met à hurler. Bon je me dis ça va passer il va s’épuiser je veux y croire allez c’est mon avant-dernière nuit par pitié DORS !!!

A 23h ses collègues des chambres voisines gueulent, lui il hurle toujours. C’est un peu au bords des larmes parce que un peu fatiguée quand même que j’appelle la référente de garde de l’IMP, qui a du sentir à ma voix (j’en peux plus ouiiiiiiiiiiiiiiiiiin je vais le tueeeeeeeeeeeeeer) que là, il vallait mieux qu’elle se déplace. Elle vient donc et va essayer de le rassurer. Il hurle. Elle crie un coup. Il hurle. Elle le met dans un bain à 25°. Il hurle.
A minuit elle a épuisé ses armes et sa patiente et appelle un médecin. Alors déjà elle se fait pourrir de pas avoir appellé avant. Sur le fond je comprends, sur la forme si on appellait chaque fois que le petit Pierrick Jean-Pierre est angoissé ça serait au minimum une fois par semaine. Donc le médecin arrive et on voit de suite qu’il est pas super à l’aise face au polyhandicap. Alors ce qui m’a fait le plus marrer, c’est qu’à une heure du matin, le médecin me dit qu’il va lui prendre la température, tout doucement parce qu’il est très tard hein, et se retourne et lui hurle la même chose dans les oreilles. Heuuu, alors il est polyhandicapé, mais il est pas sourd hein ! Il l’examine et… prescrit du paracétamol. Mouahahaha qu’est ce qu’on s’marre comment vas tu (yaux de poêle) pouet pouet pouet. Le pire c’est que le petit jeune en question, s’est calmé de suite quand on lui a dit qu’un médecin arrivait et c’est un petit ange qu’a vu le médecin. C’est encore mieux quand on sait qu’il n’avait même pas fini de prendre son Daffalgan qu’il dormait déjà.

C’est pas très pro mais je crois qu’à ce moment là je l’ai haïe.

Allez courage, ce soir c’est la dernière. Bon ok, demain il faut que j’aille chez les dingues de la CAF, histoire de bien saluer les vacances. La vie c’est de la merde.

8 commentaires pour “J-1”

  1. Mellie dit :

    Slt Did,
    Courage les toubibs sont des cons on sait, le blem c’est qu’on en aura tous besoin un jour… euh le plus tard possible s’vous plais…
    J’ai un sujet à te proposer : les beaux parents… je rencontre les miens demain… Je suis sure que tu trouveras une anecdote ou deux hilarantes pour me remonter le moral.
    Gros bisous et bon courage pour ton passage( éclair je te l’éspère) à la CAF.

  2. Did dit :

    Ha… moi et les beaux-parents ça fait trente… Bon sinon je pourrai faire un sondage dans la rue, samedi à Grand Place :-)

  3. nico dit :

    tu devrais lire l’antechrist de Nietzsche au petit Jean Pierre avant d’aller au dodo, il comprendrait vite qu’il vaudrait mieux vite être sage

  4. Did dit :

    Je lui ai dit que s’il continuait comme ça il allait mourrir, et sa moman qu’il aime tant aussi… ben ça a pas marché !

  5. Mellie dit :

    dur dur avec les gosses la Did…

  6. fab dit :

    tu devrais lui faire rencontrer Bernard ;)

  7. Marssipu dit :

    J’avais beau réfléchir, je ne voulais pas naître ici-bas ; Parler moi donc du pire, le pire ne me connaissait pas. J’avais beau réfléchir, pas moyen d’éviter ce faux pas ; j’ai du beaucoup pleurer ; étaient-ils tous si hébétés pour ne pas entendre ma voix ? J’avais beau réfléchir, je ne voyais pas ma place en ce monde. Les yeux grands ouverts sur le ciel de Mai, noir comme en dedans, oui je n’avais pas encore idée, j’ai tout observé, le regard en déroute ; tout cela me semblait si laid…
    Sans me demander mon avis, j’étais déjà pour eux sorti ; de toutes leurs attentions, de tous leurs compromis : l’air dans le ventre et le lait dans les poumons, pourvu que rien ne sorte, que tout aille au fond.
    J’avais beau réfléchir, cette sortie s’imposait à moi ;
    A quoi bon rester ? A quoi bon sortir ?
    Sortir ?
    Oui bon, ne poussez pas.

  8. Did dit :

    Après ça on va faire en sorte que tu te drogues d’accord…

Laisser un commentaire

Security Code: