la gaffe

J’ai une particularité (et par pitié, dites-moi que je ne suis pas la seule) c’est que je me parle à moi-même. Bon j’évite le côté schizophrène, je ne parle pas à des gens imaginaires qui seraient à côté de moi, mais des fois je me tiens des bonnes conversations, pas toujours intéressantes certes, mais quand même.

Ca m’arrive surtout quand on me dit une connerie, genre quand on me croise en ville et qu’on me demande « tiens t’es pas chez tes parents ?  » (qui habitent à 200 bornes de là hein les parents), et bien j’ai toujours envie de répondre un truc du genre « sisi, je m’entraine à la téléportation là, parce que l’essence ça coute chers ». Bon, en même temps quand c’est quelqu’un de prôche je me gène pas pour le dire, quand c’est ma chef je me contente de dire « et bien non vous voyez ! ».

Le plus dur c’est quand il faut jongler avec ce qu’on pense et qu’on voudrait bien dire alors qu’il ne faut pas et qu’on s’arrache la gueule pour rester diplomate. Et cette semaine, j’ai gaffé…
J’avais réunion avec mon équipe et mes chefs pour parler des trois jours de camps qu’on organise bientôt pour nos chtits bernardos. Alors on a prévu plein d’activités, la visite d’un centre bio, une soirée guitare, la fête de la musique et une ballade en bateau. Là nos chefs ont tiqués, parce que soit disant c’est trop dangereux (bah oui, des handicapés sur un bateau entièrement équipé pour ce public, avec un éduc pour un gamin c’est sur que ça craint) enfin bref blablabla on a beaucoup argumenté.
A la fin de la réunion j’ai rejoint ma chef de service pour m’assurer qu’elle avait bien prévu un remplacement pour cette semaine, non pas que je lui fasse pas confiance mais en fait si… Et j’avais raison puisqu’elle avait encore fait ça de travers. Et là elle me pose la question qui tue : « mais pourquoi vous me demandez ça ? « . Donc là, hop dans ma tête j’ai une réponse immédiate (vous êtes aussi fiable qu’une lada 1982) et j’ai dit « parce que les jeunes aiment savoir qui travaille ». Ce qui est vrai en plus, mais admettez que côté faux cul je me débrouille très bien.

Je rejoins mes collègues, qui sont toujours en train d’essayer de convaincre big chef qu’une ballade en bateau peut entrer dans un projet éducatif réèl, quand un de mes collègues lui propose de venir avec nous faire du ski nautique trainé par le bateau (hahaha comment vas tu yau de poële ?). Là, j’ai pensé « c’est un réèl projet éducatif, aucuns d’eux n’a pris le bateau, ils ne savent pas quelle sensation ça fait ça peut être un apport pour eux » et j’ai dit « oui mais avec un parpaing alors le ski nautique ».
Et là, c’est le drâme. Donc je passe la période de flottement, les yeux exorbités de mes collègues, mon teint livide et le son prôche de celui de la marionnette de Hollande aux Guignols et la couleur prôche « tomates séchées au soleil » de ma chef. Je tente un léger sourire, genre mouahaha qu’est-ce qu’on se marre, et là surprise, alors que je m’attendais à être crucifiée sur place et être jetée aux loups, ma chef se marre, genre j’apprécie votre humour.

Je crois que c’est parce que mon contrat s’arrète en juillet et qu’après elle ne verra plus ma tête dans son bureau pour savoir pourquoi ma feuille de paye ne correspond pas à mon cacul et pourquoi il manque 6 heures de travail dessus et votre comptable il a été formé où, chez pinder ou quoi ?

Mais j’ai la solution, dés demain j’arrète de penser, et j’ai déjà le job niquel chrome pour ça : CRS. Halala si on me l’avait pas dit, j’aurai pu dire que la vie c’est de la merde, mais finalement aujourd’hui je vais pas le dire. C’est we, il fait beau et mon ventilateur marche bien ! Demain s’il pleut je vous dirai que la vie c’est de la merde c’est promis sinon je sais que ça va vous manquer.

2 commentaires pour “la gaffe”

  1. nico dit :

    Hahaha! Moi je l’adore ta blague à base de parpaings, mais je comprends qu’il y ait pu avoir un moment de flottement chez tes boss. En même temps c’est aussi une bonne expérience l’auto-dérision pour tes « bernardos »

  2. Did dit :

    Oui, c’est dommage qu’ils aient pas été là pour le voir quoi…

Laisser un commentaire

Security Code: