La saga

[Previously on Did's Depulpeuse]

Comme toute trentenaire bien névrosée qui se respecte, did a, il y a quelques années de ça, décidé d’aller voir un schrink. Comme elle se prend pas pour une merde elle a décidé d’aller voir le psy le plus couru de grenoble (attends pour une fois que chuis hype, merde hein), celui qui a toujours 1h30 de retard. Ainsi, avant d’aller prendre sa tarte hebdomadaire, did a le temps d’observer la faune dans la salle d’attente, du pékin lambda au pur psychopathe de base, à chaque fois elle se dit qu’elle aura tout vu… et pourtant…

Et pourtant les gens peuvent toujours t’épater.

Il y a peu, je me rends à mon rendez vous et chose incroyable, il est à l’heure. Non j’déconne. Comme d’habitude ça se tire la bourre dans la salle d’attente. Et y avait une nana accompagnée d’un type, chais pas comment te dire, elle faisait pas complètement barge, mais ça se voyait que ça allait pas super fort. Elle arrêtait pas de se lever s’asseoir se lever. Oui ça va pas fort ma fille !
Et puis pas mieux je prends mon bouquin et puis j’attends… Sauf que j’étais pas super à l’aise parce que la meuf bloquait un peu sur moi. Elle arrêtait pas de me regarder c’était super gênant. Et là… mode je-suis-un-pur-aimant-a-cassos on. Elle se met à me parler, elle vient s’asseoir à côté de moi et m’expliquer « vous comprenez c’est le cinquième que je vois y en a pas un qui peut m’aider et c’est horrible je ne peux pas en parler demandez à joel hein joel je peux pas en parler » avec, je suppose, le sus cité joel qui faisait oui oui. « Vous savez c’est terrible hein aucun traitement, rien, et je peux pas en parler ». Alors peut être n’as tu pas compris ce qu’elle voulait dire la dame. Et bien c’est normal, enfin je crois, en tout cas moi j’ai pas compris. Une maladie classée secret défense un truc je sais pas.
Après elle s’est un peu calmée et puis elle commence à me poser plein de questions. Enfin… On va dire qu’elle posait des questions, et qu’elle donnait les réponses. « Vous savez où il habite ? (non et j’ai pas envie de savoir) Parce que moi je sais où il habite (je m’en branle), il habite à saint martin d’uriage (et merde, en plus il crèche dans un pur coin de vieux) ». Et vous savez de quel pays il est originaire ? Et vous savez combien il a d’enfants et vous savez et vous savez TA GUEULE !! Oh mais merde ! On est 4 dans cette putain de salle d’attente et c’est pour ma gueule !! Mais c’est quoi ce karma de merde ?

Donc là si tu veux à ce moment là chuis… Chais pas… complètement blasée de la vie. J’attends que le mauvais moment passe en fait. Sauf qu’il passe pas. Ca empire même puisqu’elle me pose une question et qu’elle attend une réponse… Et paye ta question quoi. « Et vous vous venez pour quoi ? ». Pffff. J’adore les salles d’attente.
Alors avec le recul, je pense que la position à adopter dans une situation pareille c’est la levrette. Ouais ok c’est bon j’arrête, et même pas je l’efface celle là. Tient, c’est pour ta gueule !! Bon oui, donc je pense que la meilleure position à adopter, c’est soit la fuite, soit le frontal. Soit « Ecoute de quoi j’me mèle je t’emmerde », soit « Je sais que c’est pas bien hein, j’ai conscience qu’il faut pas le faire, mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir ces pulsions, là je te regarde et j’ai qu’une envie, c’est te dépecer et de faire des trucs dégueulasses avec ton corps et de la haute couture avec ta peau ». Ou un truc dans le genre, faut faire preuve d’inventivité parfois.
Mais jamais ô grand jamais tu réponds ce que j’ai répondu. Jamais. Carton assuré. J’te jure. Parce que moi j’ai répondu « heuuu… ben je… heuu… je… viens parler ? ». J’ai bon ? J’ai répondu là ? Tu peux me lâcher maintenant ? Eh ben non, feu d’artifice on ! « Quoi ? Non mais vous vous foutez de ma gueule ? Y a des gens malades et VOUS VENEZ PARLER ?? Sachez le, vous êtes une pute. ». J’te jure… sachez le vous êtes une pute… Voilà. La salle d’attente d’un psychiatre. Tadaaaam !

Bon. Là si tu veux à ce moment là, j’ai bien conscience qu’à part fermer ma gueule je n’ai pas de marge de manœuvre. Donc se taire, reprendre son bouquin et subir me parait être la chose la plus adéquate à faire. Ca a marché hein elle s’est calmée, elle a arrêté de gueuler. Enfin ça a marché à moitié. Puisque c’est très calmement qu’elle a attendu son tour en disant « c’est quand même une sacré pute hein ? Non mais franchement, aller voir un psy pour parler. Mais quelle pute celle là. Non vous croyez pas que c’est une pute ? ». Avec le reste de la salle d’attente particulièrement absorbé par le parquet. Pourquoi c’est toujours pour ma gueule ces trucs là ? Oui je sais l’aimant à cassos, mais merde quoi !!

Franchement, si j’avais touché un euro à chaque pute entendu, j’aurai pu me payer un resto… Vivement la prochaine séance hein ! Ah non vraiment, j’ai hâte. Parce que je sais qu’à mon prochain rendez vous, dans la salle d’attente il y aura…

[Stay tuned for scenes from our next episode]

Jeul fais bien hein ? Ouais je sais je sais.

10 commentaires pour “La saga”

  1. naash dit :

    Je trouve Joel particulièrement flegmatique. Ou desoeuvré…

  2. moq le barge dit :

    en même temps moi à la place du Joel la meuf je l’aurai jeté du haut d’un pont sur l’autoroute……
    Et oui le psy c’est pour parler, pour extérioriser ses problèmes et affronter sa réalité, accessoirement c’est pour se bourrer d’anxiolytiques et autres neuroleptiques mais dans la mesure du possible ne pas en prendre c’est mieux.
    t’aurais du la crever cette pute névrosée qui n’a pas compris le principe du psy, t’aurais du faire un geste pour la société, l’ouvrir de bas en haut avec un canif rouillé et pisser sur son cadavre.

    aimant a cassos…. c’est ma paroisse aussi, je me les tapes a chaque fois surement ma gueule qui fait ça

  3. Did dit :

    @naash : on a la meuf qu’on mérite hein :)

    @moq : je suis pas sûre que cette « pute névrosée » était particulièrement consciente de sa condition.

  4. moq le barge dit :

    en même temps elle cherche pas beaucoup à prendre conscience de son état vu qu’il semble que ce ne soit pas le 1er psy qu’elle voyait…..

    à un moment donné faut se remettre en question et si on ne peut pas faut accepter de se faire soigner voir se faire interner

    et des barges j’en croise tous les jours ici…..question névroses y’a pas mieux comme région !!

  5. Did dit :

    Arrête de troller merde. Y a des gens pour qui c’est pas possible. C’est la différence entre un kiatre et un kologue. Chez un kiatre y a des gens avec des pathologies. Peut être que c’était sa façon de dire que visiblement je ne viens pas chercher d’ordonnances, et que ma place est plus chez un kologue afin de désengorger cette put*** de salle d’attente.

    Mais pourquoi je me fais chier à te répondre ? Je m’auto emmerde.

  6. Mellie dit :

    Je voudrais pas être psy, franchement se payer des cas comme ça toute la journée…

  7. Did dit :

    Oui mais au milieu y a moi. Le rayon de soleil de sa journée. Hum… Ouais non OK.

  8. moq le barge dit :

    je troll si je veux d’abord !! mais bon avoue qu’il y a des cas faudrait quand même les encadrer et ne pas les laisser dehors sans surveillance.

    Le kiatre c’est un vrai docteur (avec 14ans d’études comme le médecin légiste) qui peut te filer des médocs de l’espace…

    tu es peut etre un cas extreme ^^ qui defie les lois de la science

  9. Mellie dit :

    le kiatre est aussi remboursé par la sécu contrairement au kologue.

  10. Did dit :

    Eh oui. Il est grand, il est beau, il est fort et il est remboursé. Mais c’est un bicot. La perfection s’arrête, encore une fois, à ma petite personne. Pas grave j’ai l’habitude.

Laisser un commentaire

Security Code: