La revue cinématographique (ou presque)

En ce moment, chuis grave emmerdée. Des fois ça m’arrive des trucs comme ça, mais c’est pas souvent hein j’te rassure. En ce moment je ne suis entourée que de trucs et de gens bien. Et c’est chiant.
Si c’est chiant chuis désolée ! Chaque fois qu’on me dit tient écoute tu vas aimer ben j’aime. Hey ! Matte ce film il est pas mal. Et ben le film… il est pas mal ! J’ai maté la saison 2 de American Horror Story, et putain mais j’adore cette série ! Je sais pas si tu connais le principe, une histoire différente par saison, mais le même casting. Et la saison 2 se passe dans un asile dans les années 60, tenu par des nonnes. Et ben rien que pour la nonne qui dit « I’m juicy » ça vaut le coup. J’te jure, si avec une nonne pareille tu veux pas reprendre des cours de catéchisme, je sais pas ce qu’il te faut !
Ah et puis chuis sociable aussi aussi. Je parle aux gens et tout, truc de ouf ! Attends, chuis même polie et diplomate. Moi. Du coup je vais être obligée de te traiter de gros con. C’est pas perso hein c’est symbolique. L’équilibre universel toussa.

Du coup voilà. De la même façon que je dois te traiter de gros con, je dois rééquilibrer toute cette dose de trucs bien avec de la merde. Alors d’habitude j’hésite entre une pure série de merde, ou alors des bouquins de merde, ou encore des films de merde.

Cette fois-ci, pour toi et rien que pour toi… ah non. Pour moi, parce que j’en avais envie, j’ai décidé de me faire une session films de merde. Alors pour les trouver je me suis pas fait chier, j’ai demandé. Mais faut savoir demander. Y a les potes à qui tu demandes un film de merde, et les potes à qui tu demandes un bon film. Non parce que faut être réaliste, j’ai des potes, en société je dirai que nous avons une sensibilité artistique différente. Mais comme on est là je vais juste dire qu’ils ont des purs gouts de merde. Un truc de dingue. Attends, j’en ai un, il m’a dit que 300 avait révolutionné l’histoire du cinéma… Ben lui quand je veux voir de la merde je lui demande un bon film… On oublie souvent que les amis ça sert aussi à se valoriser.

Bon bref on attaque avec Passé Virtuel. Ou présent virtuel. Ou chais pas quoi virtuel. Y avait du potentiel à pure daube (emmerich à la production… j’espérais beaucoup) mais grosse déception au final. C’est pas un film de merde, c’est juste un mauvais film, ça irait très bien sur la tnt. C’est l’histoire d’un type qui créé un monde virtuel, avec des gens virtuels et qui réalise qu’il fait parti lui même d’un monde virtuel… Ca pète comme accroche hein ? Sauf que ça c’est tout le film. Tu te fais bien chier et c’est tout. C’est pas une daube, c’est juste pas bon.

Après je me suis attaquée à Lincoln, chasseur de vampires. Yeaaah ! Bon ben c’est de la merde hein. Voilà. Lincoln, des vampires, et toute l’histoire des states revisitée. Pas besoin d’en dire plus. Mais j’ai un rapport particulier avec ce film. En fait j’avais déjà essayé de le voir, et un pote l’avait récupéré. Donc un soir je déboule chez lui, on lance le film et là très rapidement… y a un truc qui colle pas tu vois. En fait à l’écran y avait bien lincoln, mais y avait pas des vampires. Y avait des zombies. Oui ils ont fait les deux oui. Lincoln contre les vampires mais aussi lincoln contre les zombies. Prochainement, lincoln contre les goules (oui, le loup garou c’est surfait). On croirait pas mais il a vraiment eu une vie de barge lincoln. Bon bref… On s’en fout je sais. Les deux films… pfffff. Nazes.

Enfin, ah ! Enfin ! Je me suis fanée… conan !! Version 2011 hein, je vois déjà les fans de schwarzy commencer à agiter les bras, relax, t’inquiète ça va aller. Ca c’est conan 2011. Alors comment décrire ce film ? Ecoute on frôle la perfection, j’étais atterrée tellement tout était mauvais. Mais mauvais !! Franchement, à la fin de la scène d’intro j’avais déjà envie de me couper les veines. Non mais sérieux, le film attaque sur une scène de guerre, avec une meuf enceinte qui guerroie. Elle se fait mortellement blesser, tombe sur un rocher, et là t’as ron pearlman (non mais sérieux kesse y vient foutre là stupido ?) qui arrive dans un grand nooooooooooon, la meuf lui dit qu’elle veut voir son bébé avant de mourir. Là t’as le mec qui lui fait une césarienne au couteau, normal. La meuf ne chialle pas, non mais attends, c’est la mère de conan quand même ! Elle regarde son mioche tout beau tout propre (attends c’est conan quand même, tu crois qu’il va naitre avec son cordon ombilical ou quoi ?) et te fait une sortie digne de marion cotillard. Et là ça fait 3 minutes que le film a commencé. 3 minutes. En 3 minutes, tu saignes du nez, et t’as déjà perdu 50 points de QI. Ce film est magique.
Alors niveau scénar, je dirai pas qu’il tient sur un string, j’ai plus l’impression qu’entre la scène d’intro et le générique de fin, y a des images qui se suivent. De la cohérence ? Pour quoi faire ? Tout est à chier c’est un truc de ouf. Attends, à un moment t’as une scène avec un accident de charrette. Le truc con, une charrette qui quitte le chemin quoi. Ils ont réussi à en faire une putain de scène hollywoodienne un truc de malade ! J’te jure, je parie que c’est l’équipe d’expandables qui a bossé dessus c’est pas possible autrement. Il manquait que l’explosion. Naze. Mais naze !
Et conan ! Putain mais tuez le ! Le mec il sait pas jouer. Autant essayer de rester dans le mythe du barbare pourquoi pas. Mais là il sait pas faire, alors une scène sur deux il joue mal le méchant, et l’autre scène il joue mal le gentil. Mais bon y a pas que lui, on dirait qu’ils font un concours de celui qui jouera le plus mal. Mais j’te jure c’est scandaleux !!! Les décors sont à chier, avec leurs rochers en carton et leurs décors peints. J’te jure y a un moment j’me suis dit putain mais… on dirait la carrière dans sankukai. Mais au moins eux, ils avaient l’excuse du budget !
C’est une merde… mais une merde !!! C’est presque de l’art tellement c’est mauvais.

Putain… après tout ce que vous venez de vous enfiler j’ai même pas de conclusion potable à vous offrir. Bon ben… merde en fait. Voilà, ça le fait bien je trouve. C’est dans l’esprit en tout cas.

10 commentaires pour “La revue cinématographique (ou presque)”

  1. moq le barge dit :

    Tu veux un film tellement mauvais que tu hésite a jeter ton pc ou ta TV ? Un truc tellement mauvais que t’es obligé d’avancer rapidement ? Tellement chiant et merdique que tu connais la fin après 20min de torture ??

    Prisoners of Power : Battlestar Rebellion (c’est russe j’aurais du me méfier mais con comme je suis j’ai cru que c’était un film tiré de la série battlestar galactica…)

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=199749.html

    à ce jour je n’ai pas trouvé pire

  2. Mellie dit :

    hercule à new york, je l’ai vu il y a une quinzaine d’années mais je n’ai pas encore vu pire.

    c’est le premier film de schwarzy et il a voulu racheter les négatifs, pour te donner une idée de la daube.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hercule_%C3%A0_New_York

  3. Did dit :

    Merci pour vos superbes films qui vont embellir, je n’en doute pas, mes dimanches après midi pluvieux.

    Ce qui m’a scotchée sur conan, et que j’aurai peut être du préciser, c’est le budget. 90000000 de dôllarz. Atta je la refais, 90000000 de dôllarz. Je peux éventuellement comprendre qu’avec 200 balles, c’est tendu pour faire un film qui se veut gros budget. Mais 90000000 de dôllarz ? Oui j’adore le dire… 90000000 de dôllarz. Donc 90000000 de dôllarz et ils sont pas foutus de faire un caillou qui ressemble à un caillou ? Il est passé où le pognon ? Ils ont tout mis dans le turban de said taghamaoui ? Dans les faux ongles de rose mcgowan ? C’est l’épée en plastique de conan ? Mais bordel mais 90000000 de dôllarz de budget quoi !!!!
    Attends je ferai quoi moi avec 90000000 de dôllarz ? Et bé je crois que je lâche illico toutes mes névroses de trentenaire fauchée pour des névroses de trentenaire pleine aux as. J’irais voir mes potes pauvres en leur disant qu’ils ont trop du bol de finir le mois dès le 10, comme ça ils se prennent pas la tête avec des questions existentielles comme « dans quel sofitel vais je aller trousser la femme de chambre ? ». Après je perdrais tous mes vrais potes, alors je pourrais me plaindre à mes faux potes, ceux qui s’accrocheront à moi pour mon blé, je leur dirai « putain mais les gens sont cons, jaloux de ton succès, et ça se disait mes amis ? Pffff les gens me dégoutent, vasy on recommande du cristal. Oui c’est dégueulasse mais c’est hype ».
    Une pure vie de merde, MAIS… avec 90000000 de dôllarz !

  4. moq le barge dit :

    90 000 000 ??? quatre vingts dix millions de dollars ??? t’es serieuse ???

    pas possible tu t’es gourée c’est des roubles…

  5. Did dit :

    Oue, 90 000 000. J’ai fait exprès de pas mettre d’espaces, c’est chiant hein ? Mais j’aime bien quand c’est chiant. T’as compté les 0 ? Apparemment c’est quelque part entre 70 000 000 et 90 000 000. Mais même dans la fourchette basse, ça fait trop chers le décor mal fait et la cascade de charette.

  6. Mellie dit :

    Pour le coup ça fait cher le kilo de navet.

  7. Did dit :

    Et cerise sur le gâteau, pas 1, pas 2, pas 3 mais 4. 4 scénaristes.

    90 000 000 de dôllarz + 4 scenaristes = Conan 2011. Ahahah !

  8. moq le barge dit :

    ça va la neige à grenoble ??? mouhahahhahaa

    tu me diras le pire c’est qu’il y a des gens pour aller le voir au ciné

  9. Did dit :

    Quelle ville de merde. Mais bon… Quand je vois ta ville à toi je suis rassurée. J’ai toujours cru que paris c’était la pire ville du monde pour vivre, et un jour, j’ai vu d’où moq se connectait…

  10. moq le barge dit :

    m’en parle pas….. c’est pire que ce qu’on peut imaginer…… j’ai qu’une hate, me barrer…… même Marseille je serai content.

Laisser un commentaire

Security Code: