Le rencard

Il y a peu, je vous parlais de ce gars que j’avais rencontré et immédiatement fui à une soirée chez un pote. Donc pour vite remettre, le mec dégage un truc totalement inexplicable mais qui me scotche et qui me fait me tenir à 15 mètres de lui. Je lui file mon numéro vite fait, avec pour consigne le truc le plus simple du monde : tu veux tu m’appelles tu veux pas tu m’appelles pas. Oui non, j’veux dire on peut pas faire plus simple.
Et le type m’envoie un sms, j’ai de la merde dans la tête chuis pas dispo, plus tard. Ok.

Bon. Le ok c’est moi version simple. Parce que le moi vrai moi c’est pas tout à fait ça. Bordel, oui ou non c’est pas compliqué. Et peut être, ça rentre pas dans les options offertes hein ! Parce que là en gros j’ai quoi ? J’ai oui mais peut être non raaaa je suis torturéééé. Et j’aime pas ça moi les gens torturés. Enfin si j’adore ça les gens torturés. C’est pour ça que j’ai décidé d’aller tâter (mmmh… tâter…) la température, et je lui envoie un sms. Le mec répond.
Ok… Bon, je refais un sms. Le type répond de nouveau. Ok… Du coup on s’échange quelques sms et un jour, hop, magie de chais pas quoi, il me propose d’aller boire un coup. Ouais d’accord, le mec il voulait pas mais j’ai pas vraiment eu à ramer pour l’avoir mon rencard hein.
A ce stade là j’aurai du me douter qu’il y avait baleine sous gravillon, mais kesse tu veux moi la réalité ça me fait chier, je préfère les papillons et les cœurs à paillettes. Et les tueurs en série.

Donc je vais à mon rencard. Super, il neige, allez on est motivé, de toute façon moi je veux comprendre qu’est ce qu’il y a chez ce type qui… quoi… hein, c’est quoi le truc mec.
J’arrive on s’installe dans un troquet et là le mec il attaque cash : « En fait t’as pas compris, mais moi j’avais pas envie de te voir ».

Ok… C’est quoi cette sensation désagréable là ? Ah oui. Je viens de prendre les 5 doigts de sa main dans la gueule. Franchement, c’est pas terrible comme sensation hein. Ca pique un peu quoi.
Alors là si tu veux à ce moment là, j’ai l’impression d’être dans qui veut gagner des millions. J’ai 4 possibilités de réponses.
Réponse A : Je me répands en excuses « Oh lala ! Chuis désolée j’avais pas compris chuis vraiment désolée hein vraiment vraiment vraiment attends j’me flagelle un peu si ça peut te faire plaisir ».
Réponse B : Je fais comme si j’avais rien entendu « Tu as vu cette neige ? C’est fou hein pour un mois de février, je me faisais la réflexion pas plus tard que tout à l’heure en venant hein toute cette neige… en février… ».
Réponse C : Je le renvoie le plus calmement possible dans ses filets… et dieu sait qu’il va falloir que je fasse preuve de beaucoup de maitrise pour rester calme.
Réponse D : La réponse D.

Je vais prendre la réponse C jean-pierre c’est mon dernier mot aboule le million.

Donc je le regarde et je lui dis écoute je comprends pas, pourquoi t’as pas dit non tout de suite en fait, puisque ça faisait parti des options tu vois. Je ne comprendre. Et là, assied toi ste plait parce qu’elle dépote pas mal celle là… il me répond « Je n’ai pas dit non parce que tu es une femme et on ne dit pas non à une femme » et attends c’est pas fini !! Il rajoute même « Moi si j’étais une femme je n’apprécierais pas qu’on me dise non ».
C’est quoi ce bruit ? Ah non c’est rien t’inquiète, c’est juste ma mâchoire qui vient de tomber sur la table. Je suis juste sidérée. Et accessoirement, folle de rage. Non pas folle de rage, je ne suis que fureur. Si tu veux je me considère comme une féministe pur jus. Je suis pas activiste, je suis pas militante, mais j’ai mes opinions. Tu vois les chiennes de garde ? Ben l’inverse en fait. Voilà, moi chuis là, à l’opposé. Je suis persuadée que la cause féminine se dégrade chaque fois qu’isabelle alonso ouvre sa putain de gueule. Écoute meuf, arrête de faire chier avec les pubs aubade, moi je les aime bien, j’aime bien mater des culs. Bon bref non ça en s’en fout, si on part sur comment j’ai envie de lui péter ses dents à cette conne qui s’attarde sur des symptômes on en a pour la nuit. Par contre vous messieurs mais faut pas faire ça hein. Tu sais on a beau être que des femmes (ben oui, que des femmes, apparemment on en est toujours là), on va pas mourir si on s’entend dire non hein.

Alors à ce moment là, donc, je ne suis que fureur et je dois avoir à peu près la même gueule qu’Alex dans Orange Mécanique, les faux cils en moins. Alors j’ai appris à contrôler un peu ces moments où j’ai juste envie de tout casser, je ferme les yeux quelques secondes, je me cale une zik de circonstance et je me laisse aller à un bon gros fantasme morbide. Et là pendant quelques secondes, j’ai pu m’imaginer lui péter ma chaise sur le gueule, y aller à coups de pied en gueulant « ET LA, TU PEUX LUI DIRE NON A LA FEMME TU CROIS ?? » en chantonnant un truc de circonstance, just a girl de no doubt.

Du coup quand j’ai rouvert les yeux, j’étais contente, j’étais calmée et prête à lui mettre sa race à ce bâtard. C’est donc très calmement que j’ai pu lui expliquer que ce genre d’argument c’était pas super entendable… Écoute mec le prends pas mal mais c’est super misogyne comme argument. En plus j’dis ça comme ça, mais tu m’as filé ton numéro, tu as répondu à mes textos, tu m’as proposé de boire un verre et à moins que je ne sois dotée de pouvoirs exceptionnels tu es venu ici de ton plein gré. Je vais te renvoyer vite fait dans tes filets en fait parce que finalement, le seul problème c’est que tu sais pas dire non, et comme tu l’assumes pas tu te persuades que c’est de ma faute. Tu as tort, c’est ta merde, pas la mienne, j’me fais déjà suffisamment chier avec mes névroses je vais pas me faire chier avec les tiennes okayy ? Donc si tu veux, t’es pas attaché à ta chaise, t’as pas envie d’être là tu te barres. Mais tu payes en partant par contre. Merciii !

Ah mais comment j’étais trop fière de moi ! Putain comment ça marche trop bien le petit sas de décompression morbide là. Whooo ! Et c’était encore mieux parce que là il a fait la même gueule que moi 5 minutes avant… Hé oué mec, tu viens de prendre mes 5 doigts dans la gueule !! Ca pique un peu hein !!

Et bé crois le ou pas, mais le gars il est resté. Et on a même passé une super bonne soirée. Et j’ai même trouvé ce qui me titillait chez lui. Mais ça c’est perso. Et respect quand même mec, j’ai chanté just a girl toute la soirée. Toute. La. Soirée. Et il s’est jamais énervé. Pas mal pas mal.

13 commentaires pour “Le rencard”

  1. Mellie dit :

    les pubs aubade sont juste sublime.

    le sexe fort c’est nous, il suffit de rentrer dans une salle d’accouchement pour le voir.

  2. Did dit :

    Je vais pas te suivre sur ce coup là Mellie. Enfin si hein, les pubs aubade, mais graou quoi. Par contre le coup du sexe fort non chuis pas d’accord. Je veux pas être le sexe fort, moi je veux juste pas être le sexe faible c’est pas pareil. Le coup de la salle d’accouchement c’est juste qu’à la base, on est là pour ça. Le parallèle va pas forcément te paraître des plus judicieux mais c’est pareil chez un tatoueur (oui oui je suis tatouée piercée… franchement est ce que ça peut encore étonner quelqu’un ici ?), globalement, les femmes sont moins douillettes que les hommes. Mais physiologiquement, on est faite pour tolérer la douleur. Les hommes ont leurs domaines de compétences aussi.
    Si on part sur « y a un sexe fort, reste à déterminer lequel », pour moi, ça reste du sexisme. Et on pourra continuer à se mettre sur la gueule jusqu’à la fin de l’humanité à grands coups de « ouais mais vous nous traitez comme des objets » « ouais mais vous nous castrez ». On est pas sortis des ronces.
    Après j’avoue pouvoir être relativement extrémiste et facilement tendue comme un string aubade sur des sujets comme ça. Parce que je crache à la gueule des chiennes de garde et des tarées de la meute, mais j’ai pas plus de respect pour les femen. Quand on se pose en objet pour dénoncer le fait d’être un objet, ben c’est ce que je vois, un objet. Je préfère de très loin ma pub aubade, au moins je peux mater une femme. Et quelle meuf, mais mate moi ce cul putain !!

  3. Mellie dit :

    C’est vrai que t’as pas tort, on mettra ça sur le compte de l’heure de mon message, si si 1h passé c’est tard. Finalement on est fort sur certains trucs, faibles sur d’autres, perso je ne suis ni physionomiste ni douée pour me repérer dans l’espace, personne n’est parfait.

    Pour le tatouage, je te rejoins ici aussi tatouée.

  4. Targos dit :

    Allez dis c’est quoi ce truc ?? :p

  5. Did dit :

    Mellie : Une meuf dont je peux toucher les boobs peut dire ce qu’elle veut ici.

    Targos : Allez c’est bien parce que c’est toi, il est blindé de pognon, un truc de ouf j’ai jamais vu ça !! Et t’sais, chuis just a girl hein, je reste vénale.

  6. Targos dit :

    Tss même pas je te crois :)

  7. Did dit :

    Heu… Il a une grosse bite ? Oui non non non ! Je fais une blague pourrie et tu vas la trouver crédible.

    [Edit] je me permets autant de familiarité avec targos because mouton rebelle. Je suis hébergée par Mouton Rebelle (ma muse) mais les serveurs sont chez targos. T’es un peu dieu finalement… T’as toute ma vie virtuelle entre tes mains.

  8. Targos dit :

    Rhoo !! Dieu pousse pas trop non plus ! Ca me fait plaiz :)
    J’en étais sur que tu allais répondre ça, j’allais le mettre puis me suis dit non elle va le faire toute seule :p
    Donc c’est pas les tunes, c’est pas la bite c’est quoi ??

  9. Did dit :

    Arrête de faire ta concierge ça te va pas. Et chuis pas prévisible OK ! Enfin si… Mais t’es pas obligé de le dire merde !

  10. moq le barge dit :

    aaaahhh Did si tu veux casser les dents de cheval d’Isabelle Alonso a coup de pieds de biche je suis ton homme, mieux, j’aimerai même lui éclater la tronche avec une batte de Baseball entourée de pointes et de fils barbelés.

    C’est quand même étrange son comportement, surtout aujourd’hui. Il vient d’une autre planète ?

  11. moq le barge dit :

    Did ce serait possible d’avoir un menu latéral qui pointe sur les libéllés de tes messages (genre menu) ?

  12. Did dit :

    moq… Moi vivante ce blog ne sera jamais… tu m’entends… JAMAIS… ni beau, ni ludique, ni pratique. Donc oui c’est possible, mais non je ne vais pas le faire.

  13. rachel dit :

    on ne dit pas non a une femme…putain c’est beau, j’en ai la larme a l oeil

Laisser un commentaire

Security Code: