WE

Je m’en vais aujourd’hui vous raconter mon we. Enfin aujourd’hui et demain parce qu’il y a beaucoup à dire.

Vendredi, nous avons offert à mon père son cadeau d’anniversaire (bon oui ok, il est né en janvier mais c’était un cadeau un peu particulier puisque c’était son baptême de l’air). Pour l’occasion, on est parti deux jours en vadrouille aux alentours de Gap.
Je ne parlerai pas du saut de mon père, parce que je suis jalouse comme un pou et que là je digère le fait que LUI ait pu s’éclater pendant que moi je choppais un torticoli au sol, enfin passons.

Donc vendredi matin on a pris la route et après 3 heures on arrive sur le site, il saute tout va bien il est content (nianianiania pfffff). Et là on commence l’enchainement des trucs un peu bizarres qui ont fait que les moments de solitude se sont enchaînés vitesse grand V. Déjà à l’aérodrome. C’est l’usine là bas. Il y a 20 mecs qui sautent en même temps, il y a des parachutes de partout (qui attérissent comme ils peuvent des fois). Et à un moment (ça faisait deux plombes qu’on attendait le certificat de baptême de mon père… nianiania, pffff, m’énerve) il y a un largage de parachutistes et… un avion en même temps qui essaie de se poser. Alors imaginez : vous êtes pépère sous votre parachute et vous vous faites couper la route par un coucou qui fait autant de bruit que la mob de mon voisin. L’hallu totale. Un mec en train de slalommer en l’air pendant que des pauvres gars essaient de l’éviter. Du coup il y a un gars qui s’est posé pas vraiment sur la cible, voire complètement à côté de la plaque puisqu’il a attéri dans le champ d’à côté.

Après on prend la bagnole direction Serre-Ponçon, le barrage le plus grand d’Europe. Bon moi j’ai pas aimé, j’aime pas les barrages, je trouve ça étouffant. Cette grosse masse d’eau qui vient tapoter contre son tas de terre ça me donne le vertige. En plus l’eau bien bleu typique des eaux de montagne ça me rappelle que l’eau est gelée. Bon bref…

Après ça ma mère nous annonce que direction l’hotel, à Seyne (??? bah si tu le dis on va te croire), et surtout on y sera vite les chéris, c’est à une demi heure de route à tout casser. Une heure et demi après on roulait toujours. Et moi, j’en avais marre, j’avais froid, et puis on était en montagne, on redescendait pas, on se doutait qu’on allait passer la nuit dans un coin ou ça caille. Enfin, au bout de deux heures de route on arrive (enfin) à l’hôtel dans un coin… comment dire… paumé. Déjà c’était dans le 04, les Alpes de Haute Provence. Je savais même pas que le 04 c’était les Alpes de Haute Provence moi… Bon l’hôtel d’aspect extérieur à l’air plutôt normal, voire pas mal. Mais une fois rentré… Alors c’était un hôtel apparement de type « c’est le mois de mai il fait chaud (non), sisi il fait chaud alors on a coupé le chauffage ». Et quand il fait toujours -2 la nuit, autant dire qu’à 6 heures du soir il faisait meilleur dehors que dedans. Mais bon allez c’est we, c’est cool on aura qu’à mettre une petite laine.

Ensuite (après une dose de courage assez phénoménale pour pouvoir se dépoiler afin de passer sous la douche), on passe à table, avec petite lumière tamisée et Kill Bill en fond sonore. Et là, d’un coup plus de lumière, plus de jus, plus de musique, rien ! Bon on se dit que ça va passer. Et ça passe pas. Et là on se sent seul… Même si on était 1 200 000 foyers sans jus ce soir là à cause d’un con qui a pas éteind sa clope et qui a fait cramer 250H de forets, on se sent très seul. Du coup, gros coup de flip :
-mais t’inquiète pas chérie, ça va revenir va.
-mais quoi ça va revenir, papa putain on est dans le 04, il y a deux heures tu savais même pas que ce département existait bordel ON VA TOUS CREVEEEEER !!!! ha pardon oui alors je vais prendre le tiramisu aux fraises s’il vous plait (conseil d’amie : ne prennez jamais de tiramisu aux fraises).

Alors ne pas avoir de jus au fond ça me gène pas… quand je suis chez moi et que j’ai mes repêres. Dans un hôtel où la température ambiante ne passe pas 12°, ça le fait moins. Et puis après le repas, la télé, dans le cul ! La partie de billard, avec la télé ! La lecture, pareil, au fond à gauche. Du coup on s’est retrouvé dans nos chambres à 9 heures du soir, à se faire chier comme des rats morts parce qu’on avait rien à faire, à lire, à écouteret qu’il faisait déjà presque nuit.
Et là dans la pénombre, je vois un truc noir qui se ballade sur mes draps blancs. Et meeerde allez putain une guêpe, dans un hôtel sibérien sans jus. Dans la catégorie j’ai pas de bol avouez quand même que je les cumule là !!! Et allez niquer une guêpe à la lumière du portable vous !!!
Une fois la guêpe coupée en deux à coups de tatane (bah ouais paix à son âme tout ça), je peux me reposer sur le lit à me dire que la vie c’est de la merde quand je vois un machin noir qui se ballade sur les rideaux blancs. Je crois que si j’avais eu une corde j’en aurai fait bon usage. Là pour le coup on a laissé tomber, c’était un gros papillon qui de toute façon aurait vite crevé avant le matin alors hein…

Et à 22h, joie bonheur, miracle. La lumière revient. Et nos voisins de chambres aussi. Qui se sont aimés. Fort. Très fort. Et longtemps en plus. La vie c’est de la merde.

Alors voilà la morale de cette histoire, ami si tu passes à Seyne, va plutôt voir ailleurs si tu y es.

Un commentaire pour “WE”

  1. Did dit :

    un jour c’est promis j’essaierai de faire court quand je raconte un truc…

  2. jojo dit :

    tu devais être encore pire dans une vie antérieure pour payer à ce point :)

  3. Administrator's brother dit :

    Le plus marrant c’est le moment où on s’est rhabillés pour aller demander un lame de poche (pour le papillon puisqu’on savait pas encore ce que c’était), et qu’on est revenu avec une bougie (c’est mieux que rien). Mais bon pour faire partir un papillon de nuit avec de la lumière, amuse-toi !

  4. Fred Bird dit :

    Ah ben moi j’etais justement en vacances dans le 04. C’etait bien mieux. Ah les siestes en hamac…

  5. Did dit :

    Mais bordel pourquoi moi là où j’étais il faisait -2 ????

  6. fab dit :

    1 : t’es une fille, t frileuse, c’est génétique
    2 : les WE comme ça ça donne nvie de rentrée travailler, non ? :)

  7. Did dit :

    En même temps, rien que pour revoir mon père avec des tonnes d’étoiles dans les yeux je le referai.

  8. Administrator's brother dit :

    Pour ça tu as la vidéo, et en fait c’est ça le mieux, surtout le moment où il est à la porte de l’avion prêt à sauter. Je crois que je vais revoir ce dvd, et de nombreuses fois…

  9. Did dit :

    sadique

  10. Administrator's brother dit :

    Ouais, et alors ça dérange quelqu’un ?

  11. fab dit :

    non non ;)
    après avoir eu une description du contenu de l’objet, je veux bie nvoir à l’occaz :p

  12. naach dit :

    la suite, la suite !!! je veux la suite du we! Même si je la connais déjà, c’est que du bonheur comme on dit à la télé.

  13. Administrator's brother dit :

    Et tu as bien raison de vouloir la voir, Fab.
    C’est vrai que la suite tarde à venir. Ma soeur a une vision bien à elle du lendemain…

  14. jp dit :

    la suite !! :)

  15. Did dit :

    mais je vous emmerde

Laisser un commentaire

Security Code: