Le dernier avant la fin du monde

C’est toujours bizarre de faire son dernier post. Faut choisir tu vois, pour la dernière avant qu’on crève tous, je leurs dis quoi ? Quel sujet est-ce que je traite ?

Est-ce que je leur parle d’un gros sujet philosophique comme « de l’inutilité de tenir un blog lu par 3 connards (et 1 connasse, qui s’accroche à sa chatte comme un morpion à… heu… bref) mais que j’aime bien quand même, raconter de la merde qui sert à rien » ? Est ce que je fais une critique littéraire des dernières merdes que je me suis fanée ? Bon là c’est pareil, je vais quand même pas tirer sur 50 Shades of Grey. Parce que je suis altruiste, et tirer sur des ambulances, j’aime pas ça. Est-ce que du coup on en parle… du fait que ça va faire 8 ans ! Les mecs… ça va faire 8 ans. Et vous êtes combien, 3 connards à être là depuis le début ? Vous êtes flippants.

Non, non, pour mon dernier post avant la fin du monde, faut un truc particulier. Un truc un peu hommage, pour vous remercier tous, y compris ceux de l’ombre.

Du coup j’ai décidé de vous parler de la dernière fois que j’ai mis les pieds a carrefour. Je pense qu’on est dans le ton, pile poil dans mon domaine, le néant. Non parce que je mets pas souvent les pieds dans les grandes surfaces, c’est toujours compliqué pour moi. Ca fait gros temple de la consommation et tout, y a des trucs de partout, tu veux tout acheter c’est horrible. J’veux dire, c’est quand même la loose de se retrouver au rayon céréales, celui qui fait 70 kilomètres de long là, comme un con parce que t’as tellement de choix que tu sais plus où t’es, avant de te rendre compte que tout cela est vain puisque tu manges pas de céréales.
Oui carrefour… c’est le mal… l’antéchrist.

Bon bref, je décide d’aller faire mes courses à carrefour. Alors moi en général le festival commence dès le parking. Parce que j’ai un problème avec les parkings. Soit tu tournes 3 heures pour trouver une place avant de te trouver au parking b12 rouge (important le rouge, parce que si tu vas chercher ta bagnole au parking b12 bleu, ça ne marche pas !), soit t’as des places partout, et là c’est pire ! Parce que moi quand j’ai trop de places, je sais jamais laquelle prendre ! Celle là ! Ah non celle là c’est moins loin, ah non celle là je peux me foutre prête à partir ! Ah ben non ! Faut que j’ai accès au coffre, bon ben celle là là bas !
Moi carrefour, j’attaque les angoisses dès le parking.

Une fois que les angoisses du parking se sont dissipées, t’as ta place et tout, t’as même noté sur un papier le numéro et la couleur du parking, hop ! T’enchaines direct avec l’angoisse du caddie. Alors je sais pas si y a un problème avec tous les caddies ou si je suis la seule poissarde à me chopper systématiquement celui qui couine, qui grince, qui se bloque… Mais merde quoi !!

Après quand t’es dedans, c’est pire ! Parce que moi j’y vais tellement pas souvent que du coup je me sens obligée de faire tout le magasin ! La totale ! Alors quand tu rentres, à droite t’as toujours les trucs qui servent à rien, comme les bouquins (hey ! regarde, 50 nuances de grey en tête de gondole ! Ben dis donc, s’il est en tête de gondole c’est qu’il doit être bien !), le gros truc son dolby surround (hé did, c’est quoi ce gros caisson de basse en plein milieu de ton salon ? Ben ils faisaient 5% de réduc à carrefour, une affaire !), ou le coquetier minuteur. On y pense pas assez à ça, le coquetier minuteur.
Enfin quand t’attaques le vrai problème de carrefour, la bouffe, là c’est le début de la fin. Les grands rayons qui en finissent jamais… Je veux de la farine. Alors attends… t45, t55, farine spéciale machine à pain moulinex, farine spéciale four à bois… Mais bordel ! Je veux juste de la farine ! Attends, farine spéciale crêpes… On se foutrait pas un peu de ma gueule des fois ??? Oh mais merde ! 45 minutes pour de la farine ! Parce que je bulle avec mon caddie qui couine… à essayer de conceptualiser la farine. Alors attends… est ce que je prendrai pas le combi spécial four à bois crêpes flans. Parce que j’ai pas de four à bois, j’aime pas les crêpes, les flans j’en parle même pas, mais sait on jamais ?
Et c’est comme ça dans tous les rayons. Je veux du jus d’orange. Alors… pur jus, pas pur jus, avec pulpe ou sans, alors qu’en soit, cette question n’a même pas lieu d’être, j’aime pas le jus d’orange… Mais je vais en prendre quand même… sait on jamais…
Après t’as les caisses. Mais les caisses quoi ! Putain ça va toujours trop vite, t’as pas emballé 3 trucs que déjà on te file l’addition, avec les gens derrière qui font « pffff » pour que tu te bouges un peu. Et puis paye ta surprise à chaque fois ! 1592 euros ??? Non mais je vais rendre le caisson de basse en fait…

Du coup ouais la dernière fois que je suis allée à carrefour, oui c’était assez épique. Donc j’arrive, je me dis alleeeez tu vas galérer là rien qu’avec les places et tout ! Et ben que dalle, hop, une place direct devant.
Mais je criais pas victoire, je savais tout ce qui m’attendait, à commencer par le caddie… Ben ça a pas loupé… Non j’déconne, j’ai eu un super caddie j’avais l’impression d’avoir la ferrari du caddie. Oui, la ferrari du caddie. Médite là dessus lors de ton prochain passage à carrefour.
Maiiiiiis je savais que toute cette moule, j’allais la payer à l’intérieur ! Alors j’arrive à un rayon un peu crucial, le fameux de 70 kilomètres de céréales. Je tourne, je m’engage fébrilement dans le rayon, et là ! Truc de dingue ! Je m’arrête même pas. Maiiiiiis je restais pas sur cette victoire ! Je savais que j’allais prendre chers un peu plus loin. Le beurre par exemple. Comment on peut proposer 150 beurres différents ? Demi sel… facile à tartiner… 0% (du beurre light… really ?). Je savais que ça serait compliqué ce rayon.
Eh bé… pas du tout ! J’avais pas besoin de beurre.
Alors j’arrive en caisse, et je me dis, c’est là que je prends la totale. C’est obligé, ça s’est bien passé, je vais le payer au centuple. Ben j’ai payé mes courses, et je suis partie.

Tu vois ce qu’il y a de jouissif dans le fait de faire un post à chier, c’est de me dire que quand même, la vie c’est de la merde hein, en plus c’est la fin du monde, on va tous crever. Mais là maintenant tout de suite, après une lecture pareille, imagine la tienne…

5 commentaires pour “Le dernier avant la fin du monde”

  1. Sed dit :

    Nan… elle a osé… la fin du monde… Mets une photo de ton pubis au moins ! Tu risques rien, c’est la fin du monde.
    Notre père qui êtes aux cieux, préparez-vous, elle arrive…

  2. Did dit :

    J’ose espérer que tu prononces « pubi »… J’attends celle de Mellie avant, on sait jamais tu vois, si en fait c’était des conneries toussa toussa (mais vraiment une toute petite probabilité hein).

    Notre père qui êtes aux cieux… j’ai en effet pu faire quelques choses que la loi et la morale peuvent parfois contester. Je tiens toutefois à porter à votre attention que, face à certains éléments incompréhensibles inhérents à ma société, il m’a fallu me protéger seule. En effet, pourriez vous m’expliquer le sens fondamental de Carrefour (et 50 shades of grey) ainsi que son utilité pour nos âmes. Je ne peux pas m’imaginer que le diable soit seul responsable. Je vous demande donc une audience séance tenante afin d’éclaircir ces points qui font, je ne vous le cache pas, un peu tache sur votre CV.

    Avec ça, je vous regarderai tous de mon nuage. Et je vous ferai des doigts et des gestes obscènes avec pour seuls outils mon poing ainsi que mon auréole.

  3. piero dit :

    Pas mal Carrefour pour cette fin kubrickissime, manquerait plus que les violons et c’est parti pour s’envoyer en l’air.

    Bon fallait oser, mais on est bien dans le ton là.

    « pax animae tuae »

  4. Did dit :

    Ah ouais pas mal !

    Bon allez hop tous à vos mp3, Rossini, l’ouverture de guillaume tell et tous à carrefour !! Et mon âme te remercie de l’intérêt que tu lui portes, parce qu’un tien vaut mieux que deux tu l’auras.

  5. Mellie dit :

    J’aurai bien commenté mais entre la photo de mon pubis et carrefour j’hésites, le choix est trop difficile.

Laisser un commentaire

Security Code: