La côte d’Azur

Comme je vous l’ai dit dans mon dernier post, j’ai choisi cette année la beauferie ultime pour mes vacances. Je me suis cassée sur la côte d’azur. Je savais que ce serait dur, éprouvant, qu’à un moment donné je pèterais les plombs en insultant tout le monde je le savais hein. Mais il fallait que je le fasse. Au moins une fois.

Bon ben c’est fait. Maintenant je peux le dire en connaissance de cause. La côte d’azur, c’est de la merde.

Nooooon, tu décooooones ? C’est pas vrai on s’en était pas douté une seule seconde. C’est ce que vous vous dites hein ? Ouais, mais moi je l’ai vu de mes yeux vu.
Alors la première question existentielle qu’on peut se poser face à cette information digne d’une alerte BFM TV ([BREAKING NEWS : Did vient remplir le quota de beaufs sur les plages de st raph]), c’est légitimement comment j’ai atterri dans un rade pareil. Et bien par un moyen tout à fait explicable que je m’en vais vous expliquer dès à présent maintenant tout de suite : Zinecou habite là bas. Alors forcément quand t’as que l’essence à payer et que tu t’entends super bien avec Zinecou… Quoique vu le prix de l’essence moi j’dis je devrai lui demander une PAF… Je vais y réfléchir…

Bref, donc la côte d’azur c’est de la merde en barre c’est incroyable j’ai jamais vu ça mais par où attaquer ?

Bon phase 1 : les bleds de la côte d’azur. Ben c’est super moche. Voilà. Franchement st raph c’est à chier, frejus j’en parle même pas mais alors le pire… mais le pire, l’horreur incarnée, c’est quand même sainte maxime. Sérieux, de ma vie jamais j’aurai cru dire un jour « Hey ! C’est encore plus moche que la grande motte dis donc ». Ben quand tu vois sainte maxime, c’est le premier truc qui te vient à l’esprit… Comment c’est possible une horreur pareille… Qui est l’architecte responsable de ça ? Je milite pour le retour de la peine de mort dans des cas pareils j’teul dis moi. Le truc je vais en faire des cauchemars pendant des lustres, et je sais que je viens de me rajouter facile 2 ans de thérapie. Je pense d’ailleurs à porter plainte contre la mairie pour traumatisme évident ayant causé une ITT de 12 ans. Mais le pire c’est st tropez quoi. Facile, j’ai tenu 20 minutes. J’ai voulu repartir à la nage quand j’ai entendu pour le troisième fois en 10 minutes « Chériiiiie ? Elle est où la gendarmerie ? Vient on va faire des photos à la gendarmerie ». Ca ça m’a fait péter un plomb parce que si vous voulez j’avais réussi à annihiler de ma mémoire l’existence de toute la série des films des gendarmes à st tropez. Et me le reprendre comme ça dans la gueule… C’était trop violent…
Par contre c’est que pour les bleds avec plage. Dès que tu t’aventures à l’intérieur des terres t’as presque plus un chat. Limite flippant de passer dans des villages (mignons en plus) avec 3 pelés 1 tondu qui font une partie de pétanque sur la place… Un peu cliché quand même…

Phase 2 : la circulation. Alors là aussi c’est facile. La côte d’azur est un bouchon. Pourtant c’est pas super long non plus, enfin mon trajet, port brignou sainte max c’est 6 kilomètres. Alors on croirait pas mais quand t’es arrêté, 6 kilomètres, c’est super long… Bon ça c’est la nationale. Sur les départementales t’as un autres problème. Par exemple, quand tu te retrouves sur les petites routes touristiques du massif de va niquer tes Maures, le gros problème c’est les ferraris, et surtout les hummers. Parce que quand tu te retrouves sur une route où à 2 twingos ça passe raide, ben twingo contre ferrari ça passe pas. Et twingo contre hummer c’est même pas la peine les mecs ils sont pas surs de pouvoir prendre tous les virages, alors croiser une caisse, même un pot de yaourt t’oublies. Alors connement, moi j’me disais ben je m’en fous je bourrine, j’ai une twingo pourrie le mec en face il voudra pas abimer sa grosse bagnole. Donc ça c’est un cliché hein, une idée préconçue. Parce que non non, les mecs ne se poussent pas. Et bizarrement, twingo contre hummer, twingo perd. Alors le premier coup tu manques te faire arracher ta portière, le deuxième je peux te dire que tu vas te mettre toi même dans le fossé en disant « ça va c’est bon ça passe t’inquiète… connard… ».

Phase 3 : vamos a la playa hohohohooo ! Bon ben pareil hein plus jamais. Tu peux la chercher la petite plage où personne va elle est privée… Toi, la moindre petite plage que tu trouves t’es 10 au mètre carré dessus. Et encore j’ai appris à relativiser. Un jour on chialait devant une plage bondée, et puis y a les gamins du centre aéré qui sont passés et qui ont fait « wouaaaa trop bon !! Y a plus personne !!! Ils sont tous partis !! ». Putain serviette contre serviette y a plus personne ? Mais qu’est ce qu’ils ont fait ces gamins pour mériter un truc pareil ? Vivre là bas… Pauvres petits…
Bon par contre du coup la proximité te permet de faire une super étude sociologique. Déjà, moi je suis fascinée par les gens qui, même au milieu de 10000 personnes, réussissent à se croire seuls. Les gens qui gueulent, à côté de ton oreille. Ceux qui secouent leurs serviettes pour enlever le sable, dans ta gueule. Ceux qui courent bien lourdement dans le sable, et qui le foutent dans ta gueule. A un moment donné là aussi j’ai pété un plomb je me suis dit aller putain je vais faire un tour dans l’eau là j’en peux plus. Mais dans l’eau c’est pareil. Les gens qui jouent aux raquettes, dans ta gueule. Ceux qui jouent avec leurs bouées, dans ta gueule. Donc j’ai nagé jusqu’aux bouées limites, celles que t’as pas le droit de dépasser. Alors je nage je nage. J’en chie un peu, c’est pas non plus comme si je nageais comme une pierre… Mais j’arrive à ma bouée. Toute contente parce que là pour le coup y avait personne pour me faire chier. Ben si… C’était sans oublier les gars qui surveillent la plage, et te rappellent à l’ordre au mégaphone… « SCHRRR MADAME NE DEPASSEZ PAS LA BOUEE ». Putain mais… Oh mais lâchez moi merde c’est bon je vais pas non plus nager jusqu’en tunisie hein ! J’te signale que c’est dans l’autre sens que ça se fait ! « SCHRRR MADAME JE N’ENTENDS PAS. NE DEPASSEZ PAS LA BOUEE ». RAAAA !!!!
Et alors un autre truc qui est hallucinant sur les plages aussi, c’est que tu vois tous les bateaux qui viennent mouiller à 100 mètres de la plage. Et je pige pas ce m’as tu vu. Moi j’ai un bateau, je me cherche vite fait une plage accessible que par la mer, comme ça personne vient te faire chier. Ben je me rends compte que j’ai vraiment une mentalité de pauvre. Car non, quand t’as du pognon, faut le montrer. Et quoi de mieux que mouiller devant une plage blindée de monde hein ? ‘tain j’ai vraiment tout à apprendre si je veux être une bonne riche un jour…

Bon je gueule parce que j’adore ça. Quelque part ces vacances m’ont comblée ! J’ai gueulé h24 pendant une semaine. Par contre j’ai réalisé un truc, je serai une super mauvaise paparazzi…paparazza ? Bref, alors non pas que j’ai traqué la star, déjà j’en ai pas vu et puis je crois qu’il n’y en a plus… Que des nouveaux riches russes et des mecs de secret story c’est tout. Mais en fait avec ma pote Roberte, non contentes de faire un concours de cartes postales pourries, on s’est envoyée des photos de cagoles et gros beaufs qu’on croisait (oui je sais c’est méchant mais je suis méchante). Ben en fait c’est terrible, quand ils te gaulent, ben ils gueulent ces cons. Alors va expliquer toi… non mais faut pas te mettre en colère comme ça, écoute, c’est juste pour me foutre de ta gueule avec ma copine. Si tu veux te me prends en photo et tu te fous de la mienne avec tes copines à toi. Non ? Faut que j’efface ? Ah va chier va !!

Bref, non c’était bien marrant on s’est bien marrée. Mais ouais, la côté d’azur est le reflet bleu turquoise de la vie : de la merde. Hé oui, la philosophie is back.

2 commentaires pour “La côte d’Azur”

  1. RafaLeMistraL dit :

    Merci pour ce nouveau post. C’est bien plus rigolo et argumenté que sur ce réseau social au 140 caractères.
    Demain, je vais tester la côte d’azur en septembre en espérant que ce sera moins de la m… du côté d’hyères… (la veille d’aujourd’hui quoi…. ok je sors)
    On m’dit dans l’oreillette que j’raconte ma vie donc j’arrête là…
    à vous les studios.

  2. Did dit :

    Putain mais comment tu m’as retrouvée toi ??? C’est le dépulpeuse c’est ça ? Sinon oui je sais que je sais pas écrire en 140 caractères… mais j’y arrive pas, je sais pas faire, moi faut que je raconte ma life, et il a beau pas se passer grand chose en 140 caractères je sais pas faire !!! JE SAIS PAS FAIRE !!

    Mais je vais pas m’énerver, je ferai (oui oui je vais le faire… un jour… bientôt… regardez là je me dirige vers un bloc pour écrire (oui, des fois j’attaque mes posts à l’écrit sur un bloc, hey ! parenthèses dans parenthèses !)) un post où je pourri twitter.

Laisser un commentaire

Security Code: