Le dating

Ca fait un bail hein ? Ouais je sais, j’aime me faire désirer.

Non en fait j’ai rien à dire depuis plusieurs mois mais ça vous avez l’habitude. Soit j’ai rien à dire (ma vie est d’une platitude), soit j’ai trop à dire (tient faudrait que je fasse un article sur mon moment de solitude à la pharmacie, pis sur celui à la poste aussi, pis sur celui dans mon resto préféré aussi) maiiiis trop de moments de solitude tue le moment de solitude. Mais surtout depuis quelques mois j’ai rien à dire.

Aujourd’hui je reprends la plume… enfin non, aujourd’hui je reprends le clavier (c’est moins classe quand même…) pour vous faire part d’un truc qui m’arrive en ce moment et qui est… comment dire… intéressant à tout point de vue. Ca vient questionner beaucoup de choses chez moi, me remuer, remettre plein de choses de ma vie en perspective… Non j’déconne. Ca me fait juste rire et c’est super méchant.

En fait en ce moment, y a quelqu’un qui m’en veut. Donc le dernier acte en date est d’avoir foutu une annonce sur le bon coin, avec mon nom et mes coordonnées et apparemment un appart à louer sur rennes. Du coup pendant quelques jours j’ai été littéralement submergée d’appels parce que « Allo madame Did ? Oui je vous appelle par rapport à votre appartement sur rennes ». QUOIII ? J’AI UN APPART A RENNES ???? Bon… au bout du 10ème appel ma réaction c’était plus « vous cherchez un appart à rennes ? mais pourquoi vous vous faites ça hein ? mais enfin monsieur c’est rennes quoi !!! qu’est ce que vous avez subi dans votre enfance pour vous infliger ça ? ». Oui je sais, venant de la nana qui habite… grinobeul… c’est plutôt gonflé. Mais je suis gonflée, et je t’emmerde.
Bon bref, y a quelqu’un qui se fait chier bien comme il faut pour m’emmerder.

Mais c’est pas là dessus que je voulais écrire à la base (oui non reprise de blog après plusieurs mois faut dérouiller tout ça un peu). En fait le premier acte de cette personne dont l’identité est toujours inconnue à ce jour, a été de m’inscrire à un club de rencontres. Oui. Et qu’est ce que je ris. Et je réfléchis aussi, je conceptualise. Je prends de la distance parce que le concept est méga hardcore.

Je m’explique. Un jour, je reçois un sms (oui cool des amis), et là numéro que je connais pas « bonjour ! le bowling dating aura lieu tel jour à 20h30. 30 euros, chaussures comprises ! Venez nombreux ! » signé machine d’assoce de dating (ouais… dating, la classe américaine dans ton sms). Donc ma deuxième question face à ça (oui ma deuxième question, la première je l’expliquerai après je fais le 2 avant le 1 et si t’es pas content c’est pareil), donc oui ma deuxième question ça a été mais qui c’est cette nana, machine, et c’est quoi cette assoce. Une rapide visite chez google m’a donc appris que cette assoce organisait des rencontres entre célibataires et qu’effectivement j’étais bien inscrite. Donc (oui c’est un article sponsorisé par le mot donc) là j’ai commencé à me poser des demi questions : mais qu’est ce que… qui… comment… pourquoi… quoi ?
Mais surtout, ma première question (voyez, elle vient après la 2 mais elle vient quand même) fut qu’est ce qu’un bowling dating ? Est ce que quelqu’un peut m’expliquer le concept du bowling dating ? Tu fais quoi ? Tu partages une boule avec un mec pendant 7 minutes et puis tu changes ?

Alors tout mon entourage m’a dit mais putaiiin mais did faut trop que t’y ailles quoi ! Tu raconteras. Ce qui est quand même la phrase facile. Parce que je déteste le bowling, je trouve qu’il y a pas plus con comme jeu. J’y suis allée 2 fois dans ma vie, dans un cadre professionnel… et j’ai souffert !!! Parce que je devais faire semblant d’aimer ça !! Pour ces cons de gamins !! Mais je m’égare…
Donc (oui, donc) je ne suis pas allée voir ce que concrètement c’était, un bowling dating. Et je pensais que ça s’arrêterait là. Quelle naïve hein…

Une semaine plus tard je reçois un autre sms, « bonjour c’est machine ! ce we je vous convie à une rando dating ! RDV tel jour tel heure, prévoyez un pic nic ! ».
Non… Non mais… Franchement les gars ! Je veux bien que des fois je suis un peu rigide, je laisse rien passer à personne, mais là… Non mais sérieux !! C’est quoi ce concept ? Une rando dating ??? Tu marches 7 minutes avec un mec et puis tu tournes ? Et vous savez ce que c’est le pire ? C’est que la veille, j’ai reçu un sms de machine « Bonjour c’est machine ! Vu le temps exécrable prévu pour demain la rando dating est annulée, je vous propose à la place un café dating à la cafétéria de géant casino ».
Non vous n’êtes pas aveugles ! Un café dating à la cafétéria casino… un samedi… par un temps de merde… Moi ça m’a dépitée tellement j’ai trouvé ça glauque. Et faites pas style ha ben je sais pas, j’ai jamais mis les pieds dans une cafétéria casino c’est faux ! On a tous ce traumatisme commun (qui explique d’ailleurs beaucoup de choses sur la névrose du trentenaire je crois) d’avoir un jour mis les pieds dans une cafétéria casino ! Là pour le coup j’ai quand même été fortement tentée d’aller jeter un oeil. Mais non quoi… une cafétéria casino bordel ! Un samedi après midi putain ! Mais quel âge ils ont ? 80 balais ou quoi ??? Sérieux !! Je pourrai porter plainte pour harcèlement ! Pire ! Pour violences volontaires tellement y a pas de mots pour décrire le mal que ça me fait de m’imaginer passer un samedi après midi dans une cafétéria casino !!!

Mais je me désinscris pas. Je veux voir, je suis curieuse. Jusqu’où vont ils aller ? Le marché de noël dating ? L’aprem raquettes dans la neige dating ?

Par contre si la personne qui me fait ces blagues à la con pouvait s’arrêter… C’est bon là ça ira. Parce que c’est gagné, j’avoue qu’au 12ème coup de fil pour ce con d’appart sur rennes, j’ai réussi à me dire que quand même, la vie c’est de la merde.
Non mais c’est vrai quoi. Rennes… Sérieux…

13 commentaires pour “Le dating”

  1. tilou dit :

    Rien n’arrive par hasard, encore moins ce genre de comportement.
    Faut bien chercher la merde pour la trouver de cette façon…
    Chapeau.
    Et rechapeau pour l’aptitude à ne pas de remettre en cause
    Chapeau l’artiste

  2. Did dit :

    Tilou vous m’apportez un éclairage fort intéressant. Ne croyez pas en effet que je ne me suis pas dit à un moment donné « mais Did… si on te le fait, c’est que tu l’as cherché, remets toi donc en cause !! ».

    Et là, tel un chevalier vous venez me sauver de mes réflexions douteuses. En effet, si le hasard n’existe pas, cela signifie donc que nous commettons tous des actes parce que c’est notre destin. Si pas de place pour le hasard alors tout est écrit ! J’ai plus besoin de me faire chier !! Dieu a décidé pour moi. Tilou… merci !

  3. tilou dit :

    « En effet, si le hasard n’existe pas, cela signifie donc que nous commettons tous des actes parce que c’est notre destin ».
    Ben non, rien à voir.
    Hasard et destin sont deux notions distinctes, et non le contraire l’une de l’autre.
    En tout cas, joli tentative de double salto…
    Et après, on finit par croire qu’un cheval bon marché, c est cher.

  4. Did dit :

    Houla ça tacle sévère. Vite, une remise en question…

  5. Did dit :

    En fait non, j’y arrive pas. Désolée.

  6. Did dit :

    Mais j’ai essayé. Vous saluerez l’effort.

  7. Heimdall dit :

    Merde et moi qui me suis marré sans chercher à donner des leçons….
    Me sens con!

  8. tilou dit :

    « En fait non, j’y arrive pas. Désolée. »
    sais pas pourquoi, ca me surprend pas

  9. Sed dit :

    Chez moi on dit « va te faire enculer, sale fils de pute » quand quelqu’un nous pète les burnes.
    C’est vulgaire, hein ? homophobe, sexiste, et tout le bordel. Il n’empêche, « va te faire enculer, sale fils de pute ».
    Faut parfois arrêter de faire semblant d’être gentil avec des casses-couilles. Après ils s’y croient.
    Enfin bref. Did t’es grande.
    Tiens je te conseille « the human centipede », un petit film rigolo. J’ai pas encore vu le 2 mais il partait bien !
    Monde de merde…

  10. tilou dit :

    Dis donc Sed, ta maman devait sacrément en bouffer pour que tu lui en veuilles comme ça…
    Quant à tes fantasmes sodomites, passe à l\’acte, tu te sentiras mieux.

  11. Did dit :

    Heimdall : C’est pas bien du tout ça ! Tu devrais te remettre en question…

    Sed : Toi t’es un bourrin toi. Je fais pas semblant d’être gentille, je comprends juste pas pourquoi le petit tilou s’excite comme ça là… Je sais pas. Peut être que c’est lui qui m’a inscrite sur ces trucs… Encore un mystère mystérieux !
    Pour the human centipede je l’ai pas vu, mais j’ai fait un pré film en regardant the human centipad de south park… Ben j’ai bien rigolé. Je vois tout à fait pourquoi ce film peut être marrant.

  12. elton John dit :

    @ tilou (16:05): je confirme, je me sens beaucoup mieux
    @Sed (11:16): je confirme aussi
    @ did: pour l\’appart à Rennes, c\’est possible en coloc?

  13. Sed dit :

    tilou ta gueule.
    Sinon j’ai vu centipede 2, c’est un peu mieux que le 1. On voit du caca gicler, un fœtus écrabouillé par sa mère qui vient d’accoucher dans la voiture, une masturbation avec papier de verre. Noir et blanc, dommage.
    Je me suis farci « a serbian film », un peu dans le même délire. La scène « newborn porn » méritait un traitement plus visuel. La scène de décapitation/nécrophilie est pas mal, mais vu que l’acteur est censé être sous l’emprise d’une drogue, ça diminue l’impact. La scène où il baise son fils est bien.
    Ah, les films censurés…

Laisser un commentaire

Security Code: