La question existentielle

Il est des questions comme ça, qui, une fois posées, changent radicalement le cours de votre vie. La première c’est comment on fait les bébés. Une fois qu’on a posé cette question ça veut généralement dire que les choux et les roses sont périmés. La deuxième ça doit être maman est ce que je peux avoir un scoot. C’est à ce moment précis qu’on fait le deuil du parent idéal en voyant notre mère faire une crise d’hystérie en gueulant MOI VIVANTE ? JAMAIIIIIIS T’ENTENDS JAMAIIIIIS TU MONTERAS SUR CES ENGINS DE MORT !! Bref…

La question existentielle de base. Il y a quelque temps, on m’a posée la question qui déchire sa mère (en scoot tient d’ailleurs), celle qui appartient à je sais plus quelle personne qui doit faire rire, un truc dans le genre. On m’a dit « did, et si t’avais pas le choix, si t’étais obligée de choisir entre avoir 30 canards toujours avec toi à vie et des bras de 9 mètres de long à vie tu choisirais quoi ? ». Bon, passé le traditionnel c’est quoi cette question de merde, pourquoi tu veux que j’aille me faire chier avec un truc qui m’arrivera jamais, tu rebois un coup et tu te poses la question.

Alors la première étape dans cette question, je pense, c’est de bien définir les différents thèmes de l’énoncé. Parce que de prime abord j’ai dit ben trop facile, je prends les 30 canards, je les zigouille et retour à la normale trop facile ta question erf erf erf (c’est mon petit rire plein de mépris). Sauf que non, ça marche pas comme ça. Quand j’ai dit ça y m’a fait ouais mais non, tu les zigouilles ils reviennent ils sont automatiquement remplacés.

A partir de là il faut voir la situation en l’état de manière la plus réaliste possible. Alors commençons par la vie, voire La Vie, la laïfe, la vida quand t’as 30 canards toujours collés à toi. Ben franchement c’est pas joli joli comme situation. Sérieux, 30 canards tout le temps, tout le temps ça piaille autour de toi, tout le temps tu te fais chier dessus, tu dors avec, tu baises avec, tu prends ta douche avec. Tu prends ton vélo, ils sont derrière toi, tu t’arrêtes à un feu, ils sont sur ta gueule ! T’imagines le jour de l’accouchement ? C’est un canaaaard !Ah non…
Après il faut bien évidemment poser les même bases avec des bras de neuf mètres. Alors c’est sur que c’est emmerdant pour composer ton digicode. C’est pas facile facile pour marcher, pour pioncer, pour se doucher là aussi hein trop d’la balle. Pour faire la cuisine, faut opter pour la cuisine américaine et faire la bouffe du salon.
Et puis là c’est pareil hein, ça sert à rien d’essayer de gruger. On ne peut pas se faire opérer, on a dit à vie c’est à vie. On peut pas non plus les plier dans tous les sens, ce sont des bras, donc vous n’avez qu’un coude !

Ca mérite vachement réflexion pas vrai ?

Alors cette question est vraiment existentielle, parce que quand tu (ouais je sais, encore, tu vous on s’en fout) la poses aux gens, ben contre toute attente, ils réfléchissent et ils répondent. J’ai posé la question à mes parents, à mon soeurot, à mes potes. J’ai aussi posé la question à des inconnus. Ils ont répondu… C’est la question qui tue, tout le monde se sent obligé de réfléchir. Si on touche pas à l’existentiel avec une question pareille, on touche à rien les gens je voul dis on touche à rien.

Bref… Après avoir fait chier pas mal de monde, avoir essayé pas mal de « tu m’appelles au boulot pour ça », de « tu te fous de ma gueule » voire même « jésus te baise, ton père suce des bites en enfer » ce qui est, vous en conviendrez, totalement inapproprié. Bon ok je le connaissais pas, il me connaissait guère mieux, et je le faisais un peu chier en plein boulot. Toutefois un peu de retenue des fois en ce bas monde… Re bref… je suis enfin en mesure de donner les résultats du sondage. Donc si vous êtes jeune vous choisirez normalement les bras de neuf mètres, si vous êtes vieux vous choisirez les canards (pour avoir de la compagnie pour vos vieux jours). Si vous avez choisi les canards alors que vous avez 30 balais, ben chais pas remettez vous en question.

Et tout ça là oui tout ça, je crois que c’est de l’analyse 100% éduc. Erf erf erf.

Bon ok, est ce que quelqu’un pourrait me filer une fin pour ce post parce que là je vois pas… Monde de merde… Ah si ça marche !

5 commentaires pour “La question existentielle”

  1. Sed dit :

    « avoir essayé pas mal de »
    ahem
    bac+5 disais-tu ?

  2. Did dit :

    Merde, essuyé…

  3. mathieu dit :

    Dis, t’es vacances ou au chomage ?

  4. Did dit :

    Je me doutait que cette question arriverait… Ni l’un ni l’autre, en fin de contrat, j’ai plus rien à faire. JE ME FAIS CHIER !!! Ca pose problème ? Y a un problème ? Non parce que faut savoir hein !! Je post vous me faites chier, je post pas vous me faites chier. Vous commencez à me faire chier hein !!!

    Non sérieux, en entre deux.

  5. mellie dit :

    En même temps avec tes canards il y a moyen de se faire du blé et de bien bouffer : magrets, foie gras, confits etc…

    Si ils reviennent bah tu crèveras jamais de faim… par contre tu seras bien grasse.

Laisser un commentaire

Security Code: