L’entretien d’embauche

Aujourd’hui c’est double dose. Soyons fou. De toute façon je suis au chomage j’ai que ça à foutre raconter des conneries toute la journée sur mon blog.

Donc comme je suis pas toute la journée à me toucher la nouille sur mon canapé (même si j’avoue une bonne partie de l’après-midi est consacrée aux séries (True Blood… Eric… Haaaaa Eric… Hey ! parenthèse dans parenthèse !! Haaaaa Eric…)) je cherche quand même du taf.
Et j’ai décroché un entretien !

Alors c’était un entretien pour un poste en prévention spécialisée. Vous savez, les éducs dans les quartiers. Ben voilà, là. Alors moi la prévention spécialisée j’y connais… attendez je fais le tour… bah… rien en fait… Je n’ai absolument aucune idée du boulot qui peut y être fait, que des représentations, à savoir heu… mmmh… ben territoire qui est la rue, nécessité de faire de la relation avant de renvoyer des trucs peut être un peu désagréable et puis ben dehors quoi. Un éduc de rue chais pas moi bizarrement je vois ça dans la rue.
Enfin bon bref faut que je bosse et puis un entretien c’est toujours ça de pris alors je vais à mon entretien.

Et je vais à mon entretien en décidant à la fois de faire des efforts et à la fois d’être moi-même. Ce qui je pense était une excellente idée à la base si je l’avais prise à l’envers. Je m’explique. J’ai décidé de faire des efforts sur ma tenue vestimentaire et d’être moi-même lors de l’entretien. Donc là c’est ferme et définitif, il faut que j’arrête d’être moi-même comme ça à vau l’eau (oui… je sais… je parle bien…) avec des gens que je ne connais pas et qui pourraient potentiellement être mes chefs.
Bon donc premier truc, les efforts sur l’aspect physique. Attention c’est du lourd. Petit jean de pétasse avec coutures et boutons violets. Petite chemise de sochiol workeuse violette assortie aux coutures du jean (sisisi). Bagouse de perles roses (sisisi aussi). Petit rouge à lèvre violine. Et coiffée pour la première fois depuis 1983. Donc là ceux qui me connaissent en vrai sont morts de rire parce que moi mon look c’est jean pourri, t-shirt pourri, coiffure à la ouaille et ongles rognés jusqu’au sang.
Du coup comme je fais des efforts sur la forme j’en fais pas sur le fond. Alors j’ai évité les gros rots hein, puisque j’avais saisi qu’on séduit pas comme ça. Mais bon, j’ai encore pas mal de boulot, puisque j’ai attaqué direct avec un concours de bite. Moi, toute mon expérience avec les gamins je l’ai faite dans des services d’urgence, qui n’ont rien à voir avec des accueils classiques. Et y a un des mecs qui attaque direct en disant « alors vous avez beaucoup d’expérience en accueil long ». Donc là au lieu de dire « ouiouioui vous êtes le chef » je dis « bah… non, j’ai fait que de l’urgence ! ». Donc là hein s’il avait eu des missiles à la place des yeux je ne serai plus de ce monde… Et il me dit « oui, c’est la même chose hein ». Et là au lieu de répondre « ouiouioui vous êtes le chef » je dis « bah… non, ça a rien à voir ce sont pas du tout les mêmes missions ». Donc là s’il avait eu une arme nucléaire à la place des yeux grinobeul serait rayé de la carte.

Bon pour le reste de l’entretien hein ils m’ont posé des questions auxquelles visiblement j’ai répondu comme une merde. Je pense que j’ai pas compris ce que c’était qu’être éduc de prev. J’ai tout misé sur la nécessité du temps pour entrer en relation avec les gamins puisque comme on est sur leur territoire faut pas arriver avec ses gros sabots genre « hep toi là bas ! mais tu fumes du shit ! c’est interdit arrête tout de suite ! »… Enfin en tout cas c’est un peu comme ça que je voyais le truc quoi.
Mais j’ai bien compris que quand on dit « on vous rappellera », c’est pas bon signe.

Ce qui s’est avéré vrai. Educ de prev… ils veulent pas de moi. Surtout que le poste était pour… vous voyez le pire quartier de grinobeul ? Ben celui encore pire. Du coup j’ai demandé à une pote éduc si elle m’y voyait, et elle m’a dit « oui oui sans problèmes… 4 minutes avant de finir dans une cave ».

Bon, ok, ma vie pourrait être plus à chier que ça, j’aurai pu finir éduc de prev.

17 commentaires pour “L’entretien d’embauche”

  1. mellie dit :

    Pas sûre que t’ai raté grand chose, quoi que ça aurai fait de beaux posts.

  2. rachel dit :

    moi tant que j’ai pas vu des photos, j’y crois pas…

  3. Did dit :

    Mieux, je te le ferai en live. Et tu toucheras mes seins si tu veux.

  4. fab dit :

    Houa la tenue ! Elle doit être magique en plus pour permettre de revenir à l’époque où t’avais des seins. J’ai hate de voir ça ;)

  5. rachel dit :

    quels seins?

  6. gre000 dit :

    je rappelle que le sujet est relatif à un entretien d’embauche…chose trés sérieuse au demeurant. Je vous prierais donc de bien vouloir arrêter de poster sur les nichons de Did.
    A la limite faudrait qu’elle nous fasse un post dessus….enfin c’que j’en dis moi….

  7. Nelor dit :

    Haaaaaa!!! Eric!!! Haaaaaaa!!!

  8. ringoponpon dit :

    Salut la dépulpeuse,
    Alors, wassup, putain vous devenez quoi ?
    C’est moi Ringo, vous savez? je vous ai rencontré dans une boulangerie (place de l’hotel de ville à Cugnes) , je vous ai demandé si le pain était bon ici…c’était en 1988 ? Ca y est? vous me remettez ?

    Bon je vois que vous faîtes encore dans l’allure, le brio, les petits oignons toussa….Pour l’entretien d’embauche…Que dire, c’est comme regarder des vaisseaux en feu brûler dans la ceinture d’orion quoi, ou se faire arroser d’une golden shower de bavarois qui sortent de l’oktoberfest, qui ont non seulement bu 10 litres de bibine mais aussi mangé 3 kg d’asperges (chacun)…
    Bon bref, je profite de cette tribune publique pour m’enquérir de votre personne, quant à sa santé tant physique que mentale.
    Je vous souhaite en tout cas, chère mademoiselle dépulpe, un succès total quant à votre recherche d’emploi et votre quête du bonheur.

    Poutous sincères et à tôbien….putain de merde ça me fera grave plèz’ de voir ta face, la putain de sa race…

  9. boatilus dit :

    ahhh bill!!!!!!!!!!!!!!! ah bill

  10. Did dit :

    Je tiens à remercier Gre000 pour sa remarque fort pertinente sur le fait qu’ici nous parlons d’embauche. Rachel est juste jalouse parce que quand elle met des mouchoirs, elle en a moins que moi sans. Alors elle répand son venin. Laissons là faire.

    Je tiens à remercier Nelor, qui a tout compris à la vie. Haaaaa Eric, vient donc me pomper la jugulaire quand t’auras 5 minutes.

    Je tiens à dire à monsieur Ponpon que je n’ai pas eu l’occasion de le féliciter pour le bonheur récent qui est le sien. Donc félicitations monsieur Ponpon ! Et il a l’air bien parti, il te ressemble pas.
    Pour vous enquérir de mes nouvelles plus en avant, je suppose que je vais me servir du mail que vous avez laissé, qui est, si je ne m’abuse, un mail poubelle. Ca prouve tout l’égard que vous avez pour moi… Bref !
    Plein de poutous tout pareil et à bientôt, moi aussi ça me ferait plaisir de voir ta sale gueule.

    Boatilus : Bill a le charisme d’une endive cuite.

  11. ringo dit :

    Ma chère madame pulpe,

    Oh Joie !
    Si flatté que vous ayez daigné répondre à ma modeste contribution électronique à cette tribune, animée sous le signe de la gaudriole et des moments intenses de solitude.
    Je m’en vais de ce pas consulter ma boite ‘ringo ponpon’, qui n’est pas une boite poubelle, je le précise, mais plus un moyen préserver le mystère -je dirais- ‘De Ouf’ qui entoure ma modeste mais géniale personne (rien que ça)…c’est également ma BAL qui me sert à jouer à question pour un champion online, Tout le monde veut prendre sa place, communiquer avec mes co-adhérents de l’ antenne UMP réseau ‘Alpes Charlemagne’ et envoyer des mails érotomane à Flavie Flament ( elle s’est fait poser un anus artificiel et elle est sous tranxène si tu veux savoir, OUAIS MADAME). Donc au lieu de gueuler et de vous plaindre de ce soit disant manque de considération, vous devriez vous réjouir car c’est un + sur un CV).
    Je vous fais des poutous et j’espere vous voir bientôt.

    Dans l’attente d’un réponse favorable de votre part, veuillez agréer, madame dépulpe, l’expression de ma considération distinguée.

    Ringo PonPon A.K.A RingoPonpon

  12. rachel dit :

    justement ! parfois avoir des seins ca aide a l embauche

  13. gre000 dit :

    Ca aide surtout à la débauche

  14. Blondie dit :

    Moi je revins sur les seins de Did car je suis réellement trés décue. Je pensais qu’elle ne touchait que les miens. Je vous laisse imaginer ma décéption en lisant certains de ces commentaires.

    PS: Haaaaa Eric

  15. Did dit :

    Hé meeeeerde… Levée…

    [Ps : Bon on est toutes d'accord. Eric wins et Bill est une tapette. Eric... haaaa eriiiiic...]

  16. fab dit :

    vous avez bien raison, maintenant que Filip vous à quitter, faut bien un remplaçant.

  17. Did dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=MnSIp76CvUI

    Ok… Eric en a une toute petite… Je VEUX Carlyle…

    [edit]oui je sais c’est pas comparable mais je m’en fous.[/edit]

Laisser un commentaire

Security Code: