Mes voisins… Ma table basse… Et Valérie Damidot

Pendant les vacances, je suis descendue une semaine chez mes parents (le vert la campagne le rien toussa) avec… ma table basse parce que… je voulais faire ma Valérie Damidot.
Hé oui, j’ai retapé ma table. Poncée peinte repeinte reponcée hop effet vieux i am ZE new valérie j’ai une table basse qui déchire sa mère je suis une femme active (ou presque).

Et donc pour descendre ma table basse en ardèche je l’ai mise dans ma bagnole. Ouais je suis d’accord c’est vraiment un truc de dingue !! Ouais bon ok, ma vie est chiante, je suis en plein mémoire il ne m’arrive rien !
Bon bref donc je fais ma valérie et une semaine après je remonte avec ma table dans le coffre qui retrouve sa place tout comme il faut. Et en rentrant je tombe sur une voisine, une petite vieille bien sympa qui m’a identifiée en qualité de mam’zelle au vélo… Et dés qu’elle me voit, elle me sort la petite nouvelle de petite vieille qui va bien « on a appris que vous aviez déménagé !! ».
Donc à ce moment là les bras m’en tombent un peu… Comment peut on décemment passer d’une table basse à un déménagement ? Hein ? Comment quand je sors une table basse de chez moi on pense que je déménage ? Les mystères de la vie…
Bref j’explique donc à ma voisine que… nooooon, je ne suis pas partie blablabla table basse valérie damidot.

Et quelques jours plus tard je sors de chez moi et je tombe sur ma voisine d’à côté. Je la capte bonjour ça va et là elle me sort… « il parait que vous avez déménagé ». Donc là je suis submergée par un sentiment d’impuissance. Je me sens à la fois très seule et très très très très bien entourée, surveillée, papotée, rumeuratisée par mes voisins. Et la nana, elle en rajoute une couche « ben oui j’ai croisé une dame du troisième blablabla quelqu’un a déménagé, la petite ardéchoise du rez de chaussée blablabla il n’y avait plus votre nom sur la porte (ndlr : ça fait 2 ans que je n’ai plus mon nom sur ma porte…) blablabla on lui a même pas dit au revoir !!! ». Ce qui en soit est fort sympathique je vous l’accorde. Mais bon, faut pas pousser non plus !! C’était une table basse merde !

Donc je reprends mon air compatissant de voisine sympa et je lui refais le blabla valérie damidot. En lui promettant de lui dire au revoir quand je partirai.

Les voisins, oui nous pouvons le dire aujourd’hui sans craintes mes amis, les voisins, c’est de la merde !

2 commentaires pour “Mes voisins… Ma table basse… Et Valérie Damidot”

  1. rachel dit :

    envoie les photos de la table basse valerie..

  2. mellie dit :

    Les vieilles c’est de la merde, commère à souhait et peu importe que ce soit vrai ou faux.

Laisser un commentaire

Security Code: