Enfin…

Ce joli mois de mai (il était temps bordel de merde j’en avais marre de me cailler !!) n’a pas seulement que le beau jour qui m’a vu naître, il a également vu la fin de mon stage à responsabilités.

Joie. Bonheur. Béatitude.

Alors soyons direct, soyons précis, soyons honnêtes, la protection de l’enfance, c’est de la merde, ça marche pas. Et pourquoi ça marche pas ? Parce que c’est pensé, ordonné, appliqué par des humains. Et encore pire, ces mêmes humains ils bossent dans des… institutions (beuuuurk) elles-mêmes dirigées par des humains. Du coup ça donne un beau bordel, on fait de la merde, d’un coté on a pas le choix puisque c’est la loi. D’un autre côté on fait de la merde aussi parce qu’on est des humains et qu’on est un peu cons et qu’on voit pas toujours très loin. Rajoute à ça le fait qu’être stagiaire c’est encore plus de la merde… puisque quand t’appuies là où ça fait mal, le mec en face de toi il regarde jamais pourquoi ça fait mal non non. Il te met une grosse baffe dans ta gueule en disant surtout tu touches pas connasse.
Bref j’ai passé une année compliquée. Voire difficile. Voire avec une forte envie de tout lâcher et me barrer vite fait. Voire avec une grosse envie de tuer tout le monde.

Mais pas que hein.
J’ai aussi rencontré des gens complètement tarés. Bonjour le cliché de la France d’en bas. Des gamins autant tarés que leurs parents. Des gamins qui ont découvert l’existence d’un mot nouveau à l’âge de 15 ans, le mot c’est non… Et bizarrement, ha dis donc comprends pas là, ils supportent pas qu’on leur dise non ces cons, ils connaissent pas, c’est fou ça hein.

Mais pas que hein.
J’ai aussi fait la connaissance avec ce nouveau type de chef. Après le départ de mon ancien chef on en a eu un nouveau très… administratif quoi. Genre le matin il mettait des mots dans les casiers des éducs pour leur dire ce qu’il avait à dire… mais les éducs étaient là… Mais non, surtout on va pas parler. Une fois il était dans la pièce d’à côté, il a envoyé un mail à la secrétaire pour qu’elle me dise que j’étais convoquée le lendemain à 14h… Mais bon ne soyons pas non plus injuste. Je me suis quand même bien foutue de sa gueule. Moi j’adore les combats de coq, et c’était un coq. J’adorais lui rappeler ses mimiques de chef, ça le déstabilisait toujours. Bon ça restait le chef hein, genre rule n°1, le chef a toujours raison, rule n°2, si le chef a tort, cf rule 1.

Mais pas que hein.
J’ai aussi rencontré des tonnes de gamins. Tous avec leurs problèmes, mais tous attachants. Ouais. Même la petite connasse qui m’a mordue… ouais, même toi. Face à ces gamins j’ai quand même souvent eu la main qui m’a fortement démangée. Ils m’ont fait chier ces cons mais ils m’ont fait chier !!! N’empêche que ces loustics… voilà quoi. Mes loustics quoi.

Bon bref tout ça pour dire que HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! J’AI FINIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!! HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! ENFIN ! Je vais pouvoir glander !!! Me toucher la nouille devant les experts ! Quoi ? Hein… ? Ha merde ouais c’est vrai. En fait non, là j’ai un peu… ho ! mon oral de la protection de l’enfance à préparer… ho une synthèse éducative… Hey une problématique de 10 pages ! Ho et là regarde ! 15 pages à faire sur l’activité ! Houaaa c’est beau… Là ! Un écrit de 20 pages sur la profession ! Ho matte ça ! 10 pages sur la précarité ! Et là encore ! 10 pages sur les violences institutionnelle ! Le tout avant le 30 juin.

Mais je m’en fous j’ai fini mon stage !! J’ai fini mon sta-geu ! J’ai fini mon sta-geu !

Allez prochaine étape, les sortants de prison. Ouaiiis ! Michel Fourniret, j’arriiiive ! Ha non merde c’est vrai tu sortiras jamais de taule toi.

Laisser un commentaire

Security Code: