semaine de rêve vs… semaine normale

La semaine dernière mon centre de formation m’a conviée à un atelier. Toute la semaine. 35 heures de… théâââââtre. Alors je l’avais choisi hein, j’aurai pu faire l’atelier raquettes, voire même celui photos, mais moi non j’ai dit je suis une actrice née je vais aller faire du théââââtre… Bon ok non, c’est juste que je suis super forte pour faire ma maligne derrière mon écran (toi t’es moche, toi t’es con mouahahaha bande de naze je vous méprise) ou en face de mes potes que je sais que pas taper, alors qu’en vrai je suis une vraie flipette et que dés que je dois ouvrir ma bouche devant des gens avec qui je bosse c’est la croix et la banière je bafouille chuis toute rouge bref une merde quoi (putain je commence à parler de moi ça va pas du tout ça). Donc je me suis dit que le théââââtre ça pouvait pas me faire de mal.
Bien évidemment la veille j’étais dans un état minable : mal au bide, d’une humeur de clébard avec une furieuse envie d’aller me jeter sous un tram parce que l’idée d’aller mimer le flan pendant 5 jours ne m’enchantait guère et qu’en plus de ça je ne savais absolument pas comment serait composé mon groupe et que « putain de merde si ça se trouve je vais me retrouver qu’avec des cons qui vont vouloir jouer phèdre ou le cid JE VEUX CREVEEEEEEEEEEEEEEEEEEER RAAAAAAAAAAA (non, c’est faux, je ne suis pas quelqu’un d’angoissé).
Bon au final c’était génial… I did it !!!! (la première fois que j’ai sorti cette phrase en angleterre on m’a dit houla fait gaffe it’s a sexual meaning, mais ceci n’a rien à voir avec cela). Enfin bref oui je me suis éclatée pendant une semaine, le groupe était terrible, et maintenant je peux dire « trois petites truites crues trois petites truites cuites » en colère amoureuse sceptique timide amusée nianianiania. La reine des truites. Et en plus de ça, je fais super bien le flan.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin (on pourrait même dire comme la vie c’est de la merde si on était fou), aujourd’hui c’était la reprise en stage avec mes ouinouins. Et ce matin j’arrive, je dis bonjour et… tient elle est ou ouinouine ? « Ha tu savais pas, elle a fait une crise cardiaque la semaine dernière elle est morte ».
Pfffffff.
Et les ouinouins ils ont pris ça comment ? « Ben ils savent pas on va leur annoncer ça ce matin ».
Re pffffffff.
Alors mes ouinouins ils conceptualisent quand même pas beaucoup de choses, ils sont vraiment très limités. Sauf sur la mort (bizaremment). Donc je vous laisse imaginer la journée de merde. « Bon les gars ouinouine elle est morte… Oui ouinouin comme ta mère… et oui ouinouin comme toi aussi un jour… » Donc chacun sa façon d’exprimer sa douleur. On a eu beaucoup de pleurs, on a eu quelques « moi ce we je suis allé faire des courses a carrefour » (haaaaaa, la fuite, c’est beau, on dirait moi). Y en a même un, j’ai cru que la machine à café (pas la cafetière, la machine à café) passait par la fenêtre…

Le retour à la réalité, c’est comme la vie, de la merde. Et pour ma ouinouine… ben… bye bye ma bichette.

5 commentaires pour “semaine de rêve vs… semaine normale”

  1. axolotl dit :

    Donc maintenant, tu simules mieux ? :D

    Sinon condoléances, pardon aux familles toussa…

  2. Did dit :

    Non mais pour ça j’ai toujours été au top.

    Que veux tu, je suis une actrice née, Besson me harcèle au téléphone j’en peux plus et Spielberg veut absolument qu’on prenne un café mais en ce moment j’ai trop pas le temps, je lui ai dit « pas avant février stev’ mon chou » en ayant l’air passionnée par ce qu’il me racontait (parce que, pour ceux qui n’ont pas compris, je suis une actrice née). Enfin bref voilà voilà… Pfff fatiguée moi.

  3. schuss dit :

    c’est étrange, j’ai le sentiment que certains points ont été légèrement accomodés… C’est sans doute ca la puissance de l’écrivain

  4. mellie dit :

    Did tu peux nous faire le flan triste s’il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis et la truite heureuse et heu ok ok je te laisse avec spilberg.

  5. schuss dit :

    Le flan triste, c’est pas ce qu’elle fait 22h passées?

Laisser un commentaire

Security Code: