Trips nocturnes

J’ai pas un rapport des plus simples avec le sommeil. Le sommeil n’est pas mon meilleur ami, voire même on se déteste. Toutefois, quand je dors je fais jamais semblant. Et il m’est déjà arrivé de bien tripper quand même lors des phases de réveil, celles où on se retrouve la tête en vrac avec un énorme épi ou la marque d’oreiller bien comme il faut sur la joue (mais ça c’est que quand vous êtes à la bourre et que vous avez rendez-vous avec votre chef, comme ça vous vous retrouvez complètement paumé dans la salle de bain à frotter votre marque comme un con alors qu’il n’y à rien à faire. Je m’égare je sais.). Enfin bref la phase de réveil.

Alors une fois, je dormais chez mes parents, et avec le chat aussi. Qui colle et qui trouve que la meilleure place du lit c’est AU MILIEU (connard de chat va). Ce soir là j’étais particulièrement claquée, du genre à dormir avant d’avoir posé la tête sur l’oreiller voyez. C’est d’ailleurs ce qui a du se passer. Vers 3 heures du matin je sens qu’on me marche délicatement sur la gueule, c’est la façon douce et pleine d’attention du chat pour dire « hey envie pipi là » et quand j’ai ouvert les yeux… J’ai vu le chat ! L’espace d’un instant je me suis imaginée toutes les possibilités nouvelles qui s’offraient à moi. Bordel finalement je suis nyctalope mais c’est génial je vais devenir super héros tiens. Et puis finalement j’ai réalisé que j’étais tellement crevée que j’avais pas fermé les volets et que j’avais la lune dans la gueule… La vie c’est de la merde.

L’autre fois j’étais chez mon pote Fab pour regarder le poker (vous savez, l’émission qui redonne un semblant de dignité à Patrick Bruel). Là aussi j’étais crevée blablabla. A un moment, je crois qu’il y avait juste un gars sur les 6 qui s’était fait sortir, j’ai, comment dire, senti une espèce de coup de massue derrière la nuque, le genre qui vous fait dire « tiens, et si je m’allongeais là, et vite ». Je crois que 3 secondes plus tard j’étais loiiiiiiiiiiiiiiin, chez morphée, c’est sympa. Je dormais tellement que j’ai même pas vu la fin du poker, et que les changements de son dus aux changements de chaines ne m’ont pas dérangée plus que ça. Mais à un moment donné, j’ai commencé à sortir du brouillard. Le seul problème c’est que pour moi j’étais chez moi, dans mon lit et tout sous MA couette. Alors quand j’ai entendu des gens parler autour de moi je vous raconte pas le flip. Après vient le constat… Et merde, je suis pas chez moi, va falloir que je rentre.

Et dans des cas comme ça je vous jure la vie c’est trop de la merde.

Un commentaire pour “Trips nocturnes”

  1. tGomas dit :

    Pour le poker c’est assez énorme quand on sait que Bruel a déjà gagné ce tournoi, ce qui fait qu’il a quand même été champion du monde. Par contre celui qui commente avec lui est complètement pathétique, on dirait qu’il apprend les règles au fur et à mesure.

  2. jp dit :

    Haaa le poker chez Fab … Un grand moment de l’existence (bisou à fab par la meme occasion). L’emission où on voit des gens vraiment chelou, qui passe leur vie dans des casinos pour tenter de gagner le jackpot au poker.

    Si en plus ça peut faire dormir did, je vois que tu positif là dedans. Merci à Patriiiiiick !!!!! et aux jeux de cartes.

  3. fab dit :

    Tgomas : je crois que c’est fais exprès ;)

Laisser un commentaire

Security Code: