Archive pour avril 2016

« Tu vas voir, c’est que du bonheur »

Dimanche 24 avril 2016

Bon ! Maintenant qu’on est vraiment sûr qu’on est qu’entre gueux, on peut se laisser aller !

Donc oui. Pendant ma grossesse, je pense que c’est la phrase que j’ai le plus entendu, tu vas voir c’est que du bonheur.
Alors… Après mûre réflexion d’à peu près 12 secondes, je pense qu’il n’y a que les gens qui sont vieux, ont des enfants vieux, des petits enfants vieux qui peuvent se permettre de dire ça. Alors loin de moi l’idée de dire que c’est que de la merde hein, mais justement. Si c’est pas QUE de la merde, essaie pas de me faire croire que c’est QUE du bonheur putain !
Et quel est le con qui s’est dit « hé venez, on va dire ça aux femmes enceintes » ?

Non parce que je t’explique, autant y a des meufs, leur grossesse = pur bonheur, épanouissement total, le sentir bouger me rend tellement vivante, je suis moche et squattée mais j’adore ça, autant moi… pas tout à fait. Voire pas du tout. Voire j’en garde le souvenir de « ma vie est tellement à chier… ».
Oui non, j’ai pas aimé être enceinte. Et m’entendre dire dès le rendez vous chez le médecin pour la prise de sang de confirmation tu vas voir c’est que du bonheur…

Y a des meufs qui n’ont pas de symptômes. Je ne fais pas partie de ces gens là. J’en ai chié des ronds de chapeaux au premier trimestre. C’est facile les trois premiers mois j’ai fait que deux trucs : gerber, et pioncer. Et j’ai pas fait semblant.
Alors t’inquiète pas je vais pas rentrer dans les détails (dixit la meuf qui a déjà parlé en long en large et en travers de tous les doigts du chu dans sa chatte t’sais…), parce que la gerbe du matin, ben t’as rien à gerber (ah c’est pour ça, elle donne pas de détails parce qu’elle a rien à dire AH ! Et elle parle d’elle à la troisième personne !). Mais c’est de la merde parce que c’est TOUS les jours. Tous les jours tu te réveilles ça va, t’es crevée mais ça va. Tu te mets en position assise et alleeeeeez c’est parti, la gerbe pendant une heure. GE. NI. AL.
Et j’ai essayé de gruger hein, genre vasy rien à foutre je défie les lois de la nature, je mets mon réveil 30 minutes avant, pour bien me réveiller, bien prendre le temps, hop je m’étire, tu veux que je médite ? Vasy chuis une guedine je médite. et ben que dalle. Position assise, gerbe. Pendant une heure.
Mais c’est que du bonheur hein.

Et la fatigue ? Putain la fatigue !! Ho c’est pas pour dire hein, je suis née crevée, mais là ?? C’est juste too much ! Y a 3 arrêts de tram entre chez moi et le boulot, 3 putain d’arrêts de tram ! C’est pas comme si je me tapais 2 heures de rer hein ! 3 arrêts de merde ! Et ben qui c’est qui se fait réveiller au terminus parce que « madame, je crois que vous vous êtes endormie »…
Et voilà. La vie, la merde mais c’est que du bonheur.

Donc du coup j’ai fait quoi ? Ben j’ai pris mon mal en patience, et je me suis dit allez courage, c’est que les trois premiers mois après tout. Et c’est vrai. Passés les trois premiers mois, hop ! Plus de gerbe une patate d’enfer c’est que du bonheur.
Ouais mais non en fait. Parce qu’à partir de 4 mois, les gens savent, et puis après ça se voit de toute façons, et tu te tapes le combo de l’enfer : tout le monde a son mot à dire sur ce que tu fais manges bois vis dors pisses projettes prévois doublé de…. la montée d’hormones ! Yeaaaaaaah !
Oh mon dieu quelle horreur, mais quelle horreur ! Toute la journée, t’entends des trucs que t’as pas envie d’entendre : « et tu vas allaiter ? Parce qu’il faut allaiter hein c’est meilleur » nianiania « ah bon tu manges de la mayo ? Alors j’en sais rien mais je suis pas sûr(e) que ça soit bon » nianiania « ça serait bien de mettre la tête de son lit au nord hein » niani… Mais que ? Putain mais je suis enceinte de 4 mois, kesse tu viens me faire chier avec un lit bordel ???

Alors après ça c’est le combo de l’enfer tu vois, mais les hormones seules c’est déjà de la merde. Moi c’est facile, je chialais tout le temps, je flippais tout le temps. Et je me montais de ces putain de bateaux des fois. Genre une fois j’envoie un sms à Blondie après un appel manqué : « je rentre je t’appelle quand je suis chez moi », et là elle me répond, je te le donne en mille : « ok ».
Ben son ok, je l’ai pas senti, je me suis dit qu’il y avait un problème et c’est en larmes, au bout de 30 minutes, que je l’ai appelée en mode « Paaaaardoooooon bouhouhou j’aurais du décrocher ouiiiiiiin chuis désoléééééée »…
Je pense que le « non mais ça va pas la tête, ok ça veut dire ok, putain de femme enceinte » qui a suivi été mérité…

Bon bref, quand tu croises une femme enceinte en fait, ta gueule. et tu te tiens à distance. Parce que c’est pareil, les cons qui viennent te toucher le ventre, ça va ? Je te gène pas pendant que tu touches mon ventre ducon ?

Mais sinon à part ça c’est que du bonheur hein. Bande de cons va…