Archive pour octobre 2012

Les extraterrestres et la pile

Jeudi 25 octobre 2012

Il y a peu, je zappais, comme souvent, à la recherche d’un programme intellectuel afin de délecter mon esprit. Ou délester. Ou… je sais plus. Je zappais je zappais, depuis des mois je zappais à la recherche non pas d’une daube, mais de LA daube. Et la semaine dernière, j’ai trouvé. Depuis, j’ai comme l’impression d’être une femme épanouie. D’être complète. Et de me prendre de ces barres de rire.

Non mais sérieux mets toi à ma place. Tu zappes et comme ça là hop, sans t’y attendre, tu tombes sur un type qui t’explique sérieusement (oui, sérieusement) que le triangle des bermudes est une porte dimensionnelle ouverte sur un autre monde, causée par l’effondrement de l’atlantide, lui même dû aux extraterrestres qui vivent sous l’eau… Franchement, ma vie a basculé en une phrase. C’était tellement beau… J’en suis encore toute émue.
Donc cette première émission était sur les fantômes. Je n’ai pas encore saisi le rapport avec le triangle des bermudes mais c’est pas très grave. Et c’était beau, mais beau ! Voir des « documentaires » sur des lieux hantés où tout le monde se précipite parce que… une femme est tombée dans les escaliers. Avec une voix off extraordinaire de justesse : « Kelly est elle tombée après avoir glissé ou a t elle été poussée par un esprit maléfique ? ». Oh mais oui !! Dis moi encore des choses douces comme ça !! J’ai pris une porte dans la gueule la semaine dernière tu crois que je peux les appeler ? Bref, le bonheur quoi !

Et j’attendais ça avec impatience et angoisse cette semaine. Le coup de foudre va t il se confirmer ? Ou était ce juste une aventure sans lendemain ? On officialise ou pas ? Et ben franchement… c’était juste… merveilleux. T’entends ? Mer. Veil. Leux.

Le sujet était : les extraterrestres, mythe ou réalité ? Déjà rien qu’avec le titre tu as sorti l’artillerie lourde mon mignon. Mais je me laisse pas impressionner aussi facilement, va falloir me faire rêver comme la première fois. C’était un peu laborieux au moment des préliminaires. La zone 51 franchement, bof. Mais mon dieu comme je t’ai sous estimé…

En fait le meilleur… hum… « documentaire », c’était celui sur les géoglyphes de nazca (). C’était juste parfait. Je vous la refais accrochez vous des fois on sent pas l’orgasme arriver.
Alors y a un type qui dit que les géoglyphes ce sont des pistes d’atterrissage extraterrestres. Parce que l’humanité était demeurée, le sol était plein d’or et les extraterrestres sont venus sur terre nous le piquer et nous asservir le temps de nous piquer notre or. Pour atterrir ils avaient besoin de pistes d’atterrissage. Parce que bien sur, ils pouvaient traverser la galaxie, mais ils pouvaient pas se poser à la verticale. Et bien sur, quoi de mieux comme piste d’atterrissage que des animaux tracés dans le sol ? Je veux dire, quoi de plus logique qu’une piste d’atterrissage en forme d’araignée ? Ou de singe, avec une queue qui fait 15 tours ? Je vois trop la gueule des extraterrestres à la sortie de leur vaisseau : « Bon les mecs, on va reprendre 2 3 trucs, super hein les ouistitis, le clébard trop génial mais là tu vois _____ hop ! Ligne droite, truc de ouf tu vas voir ça va révolutionner ta vie ! ».
Mais c’est pas fini ! Donc les extraterrestres sont venus, ont construits les pyramides qui étaient en fait des puits aurifères. Comment le mec qui présentait ça le savait ? Et bien parce que les blocs des pyramides sont coupés à la perfection, ce qui veut dire qu’ils ont été coupé au laser. Mais quand même, ils sont restés un peu avec nous, ils se sont attachés en quelques sortes, alors ils ont fait quoi ? Ils nous ont laissé leur technologie. Enfin leur technologie… Une pile. D’1/2 volt. Et à l’écran ils montrent effectivement donc ce qui semble être la toute première pile, retrouvée sur le site et tout. Tu te rappelles les expériences qu’on faisait en techno au collège ? Mais siiii, celles avec une patate et 2 bouts de cuivre pour faire de l’électricité ! Ben voilà ! Technologie extraterrestre !
Ce qui m’a vraiment fait rire, mais rire ! C’était le sérieux du type qui soutient cette thèse. Et la fierté quoi ! Genre mais putain réveillez vous ! Les extraterrestres nous ont fait faire un bond de 1000 ans dans l’évolution ! Écoute mec… le prends pas mal mais si tu veux j’ai du mal à voir, même dans la possibilité d’un brin de vérité, en quoi c’est trop génial. Les mecs traversent la galaxie, viennent avec tout l’attirail les sabres laser la totale, ils se barrent avec notre or et ils nous laissent quoi ? Une pile d’1/2 volt. Une patate et deux bouts de cuivre. La plus grosse enculade de toute l’humanité : une patate et deux bouts de cuivre.

J’ai ri. Mais j’ai ri ! Orgasmique ! Du coup c’est officiel j’adore ce truc je suis fan je veux en rater aucun ! C’est la pire émission de merde que j’ai jamais regardé j’adore !!! Je me pendrai quand ça s’arrêtera t’entends ? Je me pendrai !
Non je déconne je les enregistre. La vie c’est de la merde mais on a un magnétoscope. Et vlan !

Le refoulement

Dimanche 14 octobre 2012

On a tous cette capacité de déni. Plus qu’une capacité, c’est quasiment un processus psychique sans précédent qui nous permet de refouler tous les actes traumatiques de notre vie. Notre survie en dépend. Refouler, c’est avoir accès à la normalité. On refoule tous les trucs qui, même s’ils nous ont construits, même s’ils ont mené à notre identité profonde aujourd’hui, sont simplement trop lourds à porter pour être assumés.

J’en suis à une période de ma vie où je me pose beaucoup de questions sur « avant ». Que sont devenus mes potes de collège et de lycée ? Quelle routes ils ont pris eux ? Et il y a peu, je suis… comment dire, partie en investigation… (façon élégante de dire « ben j’ai cherché ces cons sur facebook ») afin d’avoir des nouvelles de mes compagnons d’infortune (oui, adolescence = infortune chuis désolée).
Alors il y a ceux avec qui j’ai vraiment souhaité reprendre contact, genre ma meilleure copine, puis ma pire ennemie, puis re ma meilleure copine, puis celle que j’ai pouvais plus m’encadrer, avant qu’on soit à nouveau copines comme cochon avant de… bref l’adolescence quoi… Donc facebook, son nom son prénom, hop elle est là un message « coucou c’est did comment ça va patati patata », une réponse « oh mon dieu diiiiiiiiiiiiiiid aaaaaaaaah génial trop contente des nouvelles super », hop on devient amie sur facebook et très rapidement on se rend compte qu’on a quand même absolument rien à se dire ! C’est le premier effet kiss kool facebook. La magie des réseaux sociaux !
Ensuite il y a ceux dont j’ai voulu avoir des nouvelles, mais sans reprendre contact. Juste mater tu sais. Genre tu vas voir un profil, tu réalises à la fois avec bonheur et effarement que les gens, pour la plupart, ne mettent que des infos qui sont vraies, et ne protègent absolument pas leurs données. C’est comme ça que j’ai pu mater la plupart des gens avec qui j’étais au bahut, voir toutes leurs photos. Supers intéressantes d’ailleurs. Oh mon dieu !!! Machine elle fait construire !! Regarde ! 250 photos de la construction de sa baraque ! Et là, 300 photos de son voyage en andalousie !! Et là, 600 photos de ses gamins !!! Comment peut on mettre des photos de ses gamins sur les réseaux sociaux !!!! Ou même sa propre gueule !! Bon bref, j’ai bien maté, et j’ai trouvé ça glauque, cet étalage de vie privée, sans aucunes protection rien… Super… Le 2ème effet kisskool facebook.

Un que j’ai cherché et que j’ai pas trouvé, c’est mon pote à côté de qui j’ai passé tout mon lycée. On était toujours à côté en cours, et on s’écrivait. En cours. On avait essayait de parler mais on s’était rapidement fait virer donc on avait été obligé de s’adapter et on communiquait vachement par écrit. C’est un souvenir relativement plaisant et, avouez le, des souvenirs plaisants qui datent de l’adolescence, y en a quand même pas légion ! Et lui, impossible de le trouver ! Nulle part, rien, que dalle nib ! Je me suis même dit « bon ben si ça se trouve il est mort ».
Et l’autre fois, alors que je descendais dans mon ardèche natale pour un court séjour et que je grattais sur le net une éventuelle sortie possible, un truc à faire dans ce sombre trou qu’est l’ardèche profonde… Que vois je ? Truc de ouf, la veille de mon arrivée, ce mec fait une lecture publique de son bouquin qu’il vient de publier et qui s’intitule bleu.
Ni une ni deux, hop je chope l’adresse de son éditeur et je lui écris là bas. Alors je lui fais une lettre très did, c’est-à-dire comme ce blog, ou je brode je brode pendant des heures avant de dire en 3 lignes tout à la fin « salut c’est did, contente que tu soies publié quoi de neuf voilà mon mail bye ».

Et cette semaine je reçois un mail. Et dans son mail il y a une phrase, c’est cette phrase qui explique le pourquoi du comment le déni le refoulement tout ça (oui parce que c’est le sujet du post à la base vous vous rappelez ?). Il me dit, entre autres politesses « va savoir, peut être qu’inconsciemment, le titre de mon livre est dû à une réminiscence capillaire ».

Donc là hop ! Déni, refoulement. J’ai su quand même qu’il me signifiait, avec humour, un souvenir qu’il avait de moi en lien avec la couleur bleue. Mais sur le coup, impossible de comprendre. Quoi bleu ? J’avais des bleus partout à l’époque c’est ça ? Qu’est-ce que… j’étais fan des schtroumphs ? Un truc je sais pas.
A ce moment là, mon inconscient m’a fait passer un message en me disant écoute, t’es bien gentille mais je vais pas pouvoir retenir le refoulement très longtemps, le mot clé, c’est capillaire espèce de dinde. Alors je me penche sur le truc, capillaire… capil… capel… Maitre Capello ? Était il originaire de Bresse ? Bresse bleu ? Fromage bleu ? Roquefort ? Fort Alamo ? Mo… mots… Oui ! Mots ! On s’échangeait des mots ! Il est là le lien !!

Las ! Mes barrières de protection ont lâché. Tout ce que j’avais refoulé m’est revenu dans la gueule… Bordel de merde. Au bahut, j’avais les cheveux bleu… Et rouge aussi… pffff… Oh le flash back…
Le pire c’est que quand j’ai raconté ça à mes potes d’aujourd’hui (et oui, j’ai fait mon coming out capillaire) y a eu un gros blanc, puis y en a un qui a dit « honnêtement ça choque quelqu’un ici ? Non ? Personne ? Hé patron ! Tu nous remets une tournée ste plait ! ». Putain ! Ca choque même pas mes potes !!!

Retrouver ses potes de bahut, c’est comme la vie. ‘Tain la loose quoi, bleu. Putain mais merde !! Bleu !!!! Je m’en remettrai jamais… Pas avant demain en tout cas.

La Hotline

Vendredi 5 octobre 2012

Il y a peu, j’ai décidé de faire ma révolution. Oui, alors non, entendons nous bien, je ne suis pas passée au tout apple, à l’iphone 7S béta avec tout à racheter, à l’ipad 3 non non point du tout que nenni ! Il y a peu… ben… heu… en fait j’ai commandé ma nouvelle freebox. La freebox révolution. Voyez le lien ? C’est bon ça y est ? Au fond là bas tu suis ? Fait gaffe y a ton boss qui mate derrière toi.

Berf, donc oui, ma nouvelle freebox, le player, l’illimité, le design Stark, voire Stâââârk pour ceux qui veulent se la péter un peu. Ca ne sert à rien, les autres se foutent de votre gueule mais si ça flatte l’égo hein ! Pourquoi s’en priver ! Donc bref oui la nouvelle box, qui, au passage est quand même super moche. Sérieux hein, elle est moche. Et puis c’est chiant ces trucs écrits dessus, déjà tu comprends rien, et c’est de la merde à nettoyer faut y aller à la brosse à dent. Tout ça pour du Stââârk… pffff j’te jure.
Bon mais c’est pas vraiment le sujet mais je trouvais important de donner mon avis. Enfin non c’était pas important mais chuis chez moi je fais ce que je veux je t’emmerde et si t’es pas content c’est à peu près la même chose. Donc je reçois ma box, je déballe le tout youpi !!! Je branche. Je débranche pour rebrancher bien sur puisque je suis une dinde, les câbles et toutes ces conneries j’y comprends rien avant de refaire le premier branchement puisque c’était celui là le bon.

Là je frétille. Internet ok. Téléchargements (illégaux) de merde lancés. Et maintenant hey !! Vite la télé secret story ne plus penser m’annihiler le cerveau génial ! Sauf un léger aspect que je n’avais pas du tout prévu initialement et qui a abouti sur du grand n’importe quoi ta mère comme d’habe.
Je vous explique. Je n’ai pas de télé. J’ai un écran pc. Et j’ai la télé via un petit logiciel. Mais je n’ai pas de télé. Donc je branche la box, j’allume toute en joie, prête à me gaver de merde pour pouvoir briller en soirée (« oui tu as vu la philosophie parfois nihiliste qui se dégage des derniers épisodes de hollywood girls, on entre même dans les domaines de la zététique » « quoi ? » « ben, c’est de la merde ») sauf que. Sauf que.
Le super message : « Pour enclencher votre télécommande, merci d’allumer votre téléviseur ». Oui, non parce que la télécommande free, elle est géniale, elle est pas infrarouge ou chais pas quoi là. T’as pas besoin de viser la box pour changer de chaine. C’est génial, la tête dans mon frigo, j’entends parfois que ma télé est sur un truc potentiellement dangereux (Noooooooooooooooooon !!! Pas LCP !!! Après je vais réfléchir !!! Viiiiiite ! Ouf, sauvée, pile poil sur masterchef.) et tu peux zapper même à l’autre bout de l’appart en visant chez les voisins. Génial ! Futile, mais génial !
Sauf que du coup, chuis dans la mouise. Parce que je veux bien allumer ma télé pour paramétrer la télécommande. Sauf que j’ai besoin de la télécommande pour allumer la télé. Tu le vois le paradoxe Marty McFly là ? Franchement j’ai bloqué pendant 10 minutes… « Allumer votre téléviseur », ben oui, mais je… en fait heu… la télécommande quoi. « Allumer votre téléviseur ». Ben je oui mais… je… Que… Je ne peux pas quoi.

Hé merde ! Zob ! Putain fait chier !!!! Du coup, devant l’angoisse de me retrouver sans télé (AAAAAAAAAAAAAH NOOOOOOON ! Je vais pas lire quand même !! Attends, en plus, j’ai des bons bouquins à lire, des trucs qui vont me faire réfléchir. REFLECHIR putain !! Ca fait 3 mois que je fais trainer ce con de polar de merde de franck thilliez que c’est de la merde ! Oui thilliez écrit les pires daubes que t’aies jamais lu ! Et oui, je les lis tous ! Le paradoxe didounien et je t’emmerde !) j’ai décidé d’appeler la hotline de free.
Oui, j’entends les OH d’exclamations de ma place et de manière totalement anticipée. Je vois la peine, le douleur et la compassion dans vos yeux. J’en entends même quelques uns pleurer. L’inconscient collectif nous unis mes amis ! Cette expérience commune que nous partageons tous, et que d’une manière ou d’une autre, nous transmettrons à nos enfants. Donc oui, je… voilà, j’appelle free.
Et puis pour pas faire les choses à moitié, j’appelle free 10 minutes avant de partir bosser. Tant qu’à faire… Histoire que ma vie soit de la merde, que ça le soit pas pour rien quoi !

Donc j’appelle, et je suis de suite surprise. A peine 3 minutes d’attente avant d’être prise en charge par un technicien. Putain ça a changé free… Au début c’était une heure et demi d’attente, avant de te faire raccrocher à la gueule… Et le technicien, super sympa. A qui j’explique mon problème de paradoxe marty mac fly « comprenez besoin de la télé pour allumer la télécommande mais besoin de la télécommande pour allumer la télé ». Et là le mec m’impressionne encore plus ! Il me sort « Attendez, pas de problèmes, je me connecte à votre box ». Donc là sur le coup, je me dis mais c’est un truc de ouf, genre le type va m’activer ma télécommande à distance c’est fou on vit déjà dans le futur ! Je comprends pourquoi cette box est aussi moche, elle a été élaborée en 2050 !

Et là le type m’achève… Après avoir bidouillé pianoté, marmonné « mmh, ah ouiiii, donc là je clique, ça c’est branché ok » il me sort un formidable : « Et voilà madame c’est tout bon ! Vous pouvez dès à présent allumer votre télé pour paramétrer votre télécommande ! »…

Free je te hais !!!! Je te maudis !!! Ta mère fait des fellations dans la cave du purgatoire !!! Va chier !!

Bref, free c’est de la merde. Par contre un truc qui ne l’est pas, c’est mon nouveau super écran d’ordi combi télévision hd la totale ta mère. Maintenant je peux l’allumer la télé ! Elle est configurée ma télécommande !! De merde !
Bon par contre j’ai peur, le disque dur est hs… je sais pas si je dois les appeler ou pas. Je vais attendre un peu, va falloir prendre le temps de me remettre de mes émotions là. Monde de merde.