Archive pour septembre 2012

Le moment de solitude en 2 temps

Lundi 10 septembre 2012

Il y a peu, avec des potes, on a décidé d’assumer qu’on était vieux. On a donc décidé de se faire une soirée « on se pète la gueule comme des porcs jusqu’à l’after », mais vu nos âges canoniques, on a fait ça en journée. Comme ça quand t’attaques à midi, à 22h t’as l’impression d’être en after. Alors c’est pas ce jour là que je me suis tapée mon moment de solitude hein, là on a juste fait les connards. Resto à midi, tu picoles et très rapidement t’abordes les sujets graveleux comme la bifle, genre un film avec que des bifles, mais un film d’action patriote américain tu vois. Démineurs, façon bifle. Débifleurs quoi. Donc c’est sur qu’au resto, et après dans un bar, et dans un autre bar, et encore un bar et encore un bar et encore un resto et encore un bar et encore un bar en parlant super fort, ça fait connard. Mais quand t’es saoul ça fait rire… fort, ce qui fait encore plus connard. Et puis on croirait pas, mais c’est porteur la bifle comme sujet hein. Franchement on a tout le package, le scénar, les phrases cultes, la scène d’ouverture, les déclinaisons en jeux vidéos et même les bonus du dvd, la totale. On va se faire un pognon de dingue.

Non en fait c’est lors de notre errance alcoolique de l’après midi, en cherchant un bar que ma bonne âme de pote (qui n’a pas l’adresse de ce blog, je peux y aller, ENCULE VA !!! Je sais pas pourquoi mais ENCULE !!) m’a rappelé un moment fort gênant en passant devant un bar dans lequel nous allons parfois trainer nos guêtres.
Alors c’est un moment de solitude en 2 temps, parce que j’ai eu la première couche avec ma koupine Blondie, et la deuxième avec Enculé (ahahah ! J’adore il saura jamais !!).

Donc hop, flashback (oui c’était y a un petit moment quand même) rembobinage Schrrrrr moment de solitude phase 1… aaaand… action !! alors avec Blondie on était dans ce petit troquet pour nous remplir le bide. On était à côté du comptoir, tranquille on demandait rien à personne. Et là, la vision où t’es obligé de rire. C’est pas possible autrement. Un mec, posé au comptoir sur son tabouret et une vue sur sa raie… un truc de barge ! Le mec il avait son fute et son caleçon au milieu du cul quoi ! Pile poil à hauteur de nos yeux ! Donc tu fais quoi dans un truc pareil ? Hein ? Tu fais quoi ?
Ben tu fais une photo. Et dit pas le contraire !!! Tu fais une photo. Donc je me précipite pour faire une photo. Vite !!! Trop vite en fait. Merde… le flash… Donc là, moment de solitude, avec tout le resto qui me regarde, qui regarde le mec, qui voit le problème, Blondie qui savait plus où se foutre, et moi, totale naturelle. Genre non non, je ne vois pas pourquoi tout le monde me regarde comme ça enfin messieurs dames un peu de dignité quoi. Mais bien levée par tout le monde, y compris par le gars en question parce qu’il l’a vite remonté son froc.

Ensuite on passe au pur moment de solitude ta mère. Quelques temps plus tard je retourne dans ce même troquet avec Enculé. A qui bien évidemment je montre la photo, qui se marre, et puis je lui raconte la totale le flash tout ça. Et on rigole comme des connards. Et puis on commence à discuter avec le patron et morte de rire, je lui montre ma photo. « Hé t’as vu Max ce que j’ai shooté dans ton bar, franchement ça manque de classe chez toi » pouet pouet pouet qu’est ce qu’on se marre. La meuf relou.
Et là le Max en question regarde la photo et me sort « hé je connais ce cul ». Pas, tient ça me dit un truc, tient je crois que je connais, tient des fesses dans mon bar non, je connais ce cul. Et il appelle sa serveuse, façon « HE SEV TU PEUX VENIR VOIR STEPLAIT ? ». Tu le vois venir ou pas ? Non parce que moi là je le voyais toujours pas venir. Donc la serveuse arrive, et pareil, je lui montre ma tof hilare. Là, de meuf relou on passe au stade meuf super relou. Ah et puis à grands coups de « Et t’as vu ce con nan mais sérieux je veux même pas imaginer la gueule du boudin qu’il se lève ». Et là tu le vois mieux venir ou pas ? « Ouais c’est le cul de mon mec, tu l’effaceras steplait ». Et je mets pas de point d’interrogation parce que c’était PAS une question.

Donc je te laisse imaginer la scène. Enculé, mort de rire. Et moi rouge comme jamais, mes joues me piquaient, toute penaude, oui oui bien sur regarde là hop je l’efface et puis c’était trop pas marrant quoi hein » (surtout qu’avec le recul… il n’y a effectivement que ce moment qui est marrant, tout le reste est à chier).

Le pire dans cette histoire, c’est que je pourrai vous dire que j’ai tellement honte que depuis j’évite même plus la rue mais tout le quartier, mais ça serait faux. Ce bar, c’est un de mes QG. Non, ce qui m’emmerde, c’est que j’ai effacé ma super photo quoi. J’aurai pu la publier sur facebook en disant « ce soir, j’ai vu la lune lol » et les gens auraient liké et partagé et poké. Non je déconne !! Attends c’est pas mon genre, facebook, mais pitié quoi. Moi je l’aurai mise sur twitter ! Ouais monde de merde, on peut le dire oui.