Archive pour février 2008

Le soutien

Mardi 26 février 2008

Je suis pas le genre d’amie qu’on vient voir quand on a envie de se faire cajoler. C’est comme ça, je ne suis pas très féminine, gracieuse, maternelle. Et je ne sais pas faire semblant. Je ne sais pas dire aux gens « hoooooooooooooooo, ben mon loulou… ben c’est le loulou à sa didou ça, meuh oui, allez vient là met ta tête contre mon épaule ouais vasy t’as raison c’est tous des cons et toi t’as rien fait ».

Moi en général c’est le contraire. La vie c’est de la merde, après tu te démerdes juste pour l’enrober d’un peu de Gaultier. La preuve encore ce we, une pote est venue me voir parce qu’elle s’est rendue compte qu’au bout de deux ans son mec ne quitterait plus sa femme… Et non, il la quittera plus il la quittera plus… Bref donc ma copine tire un peu la gueule en me disant ouaiiiiiiis mais tu comprends moi ce qui me fait mal au cul c’est de me rendre compte que je suis vraiment une pauvre conne.

Parole de réconfort appropriée sauce did : « Meuh… pffffff arrête un peu tu viens pas de te rendre compte que t’es qu’une conne, ça fait 2 ans que tu sais que t’en est une. On te l’a assez répété hein ! ».

Et oui que voulez-vous je fais du social. Je donne tout aux autres. Pourvu qu’ils se sentent mieux.

Mon plombier

Mardi 5 février 2008

Dans les trucs genre moments de solitude, j’ai déjà testé pas mal de trucs. J’ai testé l’administration, j’ai testé le serrurier, j’ai testé « je suis éduc j’ai un moment de solitude par jour », j’ai testé les transports en commun (par plus tard que ce matin d’ailleurs. Je devrai pas mais raa allez je fais un petit écart je vous raconte… enfin te… enfin me… bref… donc ce matin j’ai adoré sortir de chez moi à 6h08 pour prendre le tram de 6h09 et joie bonheur j’ai couru comme une dératée et ben je l’ai quand même raté… super en fait l’écart on s’en fout pas du tout bref ! bref ! bref !), j’ai testé un peu tout et n’importe quoi, mais j’avais jamais testé le plombier. Et j’ai pas été déçue du voyage.

Mais ne nous précipitons pas non prenons notre temps ce soir langoureux amoureux. Ok d’accord c’est n’importe quoi !!!! Donc hop contexte flashback schrrrrrrrr. Au mois de décembre je me rends compte qu’il y a de l’eau par terre à côté de mes chiottes. Bon allez genre on est des guedins je suis une guedine j’éponge (hé ouais… chuis comme ça moi !). Et le lendemain, joie bonheur pareil. Pour être sure je rééponge un coup sans rien faire d’autre qu’attendre une opération du saint esprit mais non, Dieu m’a oubliée. Ca fuit toujours. Et le truc super emmerdant c’est qu’il n’y avait pas de fuite apparente, ça montait du sol. LA PUTAIN DE TA MERE la puta de la tua madre… Qui c’est qui va encore se faire chier comme un rat mort avec l’agence immobilière ?
Alors là, appeler mon agence immobilière, je vous raconte pas l’épreuve morale. Déjà t’es toujours en attente 2 plombes, et puis ils te disent tout le temps « je consulte votre dossier je vous rappelle » et en fait ils rappellent jamais et ça dure des semaines !!! Mais non je suis pas parano !! Ou peut être que dans ce cas là si, parce qu’après une préparation physique boostée par the oeil of the tiger, une préparation mentale approuvée par Julien Courbet la nana de mon agence immobilière elle m’a juste dit « ha mais non quand c’est dans les murs c’est pas nous, c’est le syndic ».
Et merde.
Bon repréparation machin toussa hop j’appelle et là les gars trop sympas ils me filent le numéro du plombier pas de soucis aucuns problèmes tout va bien et moi je ne comprends pas pourquoi ça se passe aussi bien. J’ai compris pourquoi plus tard…

Et là je m’absente une petite semaine. J’éponge je coupe l’eau je me tire je reviens (ouais ça c’est du condensé hein).

Donc je reviens, j’appelle le plombier. Le mec il me dit « je vous appelle demain pour vous dire quand on passe ». Ok c’est donc ça la misère. Et bien pas du tout ! Le mec il me sort du pieu à 8h30 pour me dire on est là dans 10 minutes. Ok j’ai pas du tout une haleine de chacal ni de la bave séchée plein le menton tout va bien… Et le gars 10 minutes après il est bien là.
J’avais remis l’eau la veille, logiquement c’était suffisant pour que ça recommence à couler… enfin à remonter quoi. Et là, rien niet nicht nada que dalle podzob !! Pas une goutte d’eau ! Le mec il retourne ma chasse, fait couler l’eau pendant 2 plombes rien que dalle. Il descend à la cave, va chercher les traces d’humidite rien nicht que dalle !!! A ce stade là si vous voulez moi je me dis juste « kesse c’est ce délire ? »
Et là le mec il me tue. Il me sort la vanne qui te fait dire que pas besoin d’aller faire les soldes t’es habillé pour l’hiver. Il me regarde et me demande tout à fait sérieusement « nan mais, sérieux mamzelle (j’aime bien qu’on m’appelle mamzelle tient) vous êtes absolument certaine que ce sont pas vos potes qui pissent à côté ? ».
Va dire que non toi.

Et le top du top c’est le petit coup de fil qu’il m’a passé la semaine dernière. « Alors mamzelle ? Pas d’évolutions ? Pas d’eau ? Bon ben je vais marquer que c’était bien vos potes qui pissaient à côté hein ! Je plaisante ».

Pouet pouet pouet…

Vie de merde !