Archive pour juin 2007

la fan

Mercredi 27 juin 2007

Quoi de mieux qu’un bon petit live pour décompresser ?

Je vous ai jamais parlé de musique. J’aime bien la musique, par contre c’est chiant d’en parler parce que je suis pas exclusive. J’aime à peu prés tout et j’ai des coups de coeur à peu prés tous les 6 jours (HAAA ça c’est bien… HAAA et ça aussi !!). Donc ouais, de tout ou presque.

Mais dans le tas il y a quand même un lot musical qui se démarque des autres, c’est l’électro. En gros, je suis déjà bon public, mais là je suis quand même super bon public. Genre j’aime bien l’électro jazz (et le contraire), l’electro punk, électro électro électro ! Pourtant c’était pas bien parti. Quand j’étais ado, j’écoutais de la merde, du rock et oasis (and afteeeer aaaaaaaaall you’re myyy wondeeerwaaaaaaaaaalll). Mais pas de tekeno. La tekeno, disais-je, c’est de la merde boum boum boum c’est pour les dégénérés. Et puis en 1997 est arrivé la petite bombe, homework de daft punk.
Et là, c’est le drame. J’ai pris une putain de claque, j’ai tout de suite accroché et accroché à tout. La musique (da funk, yeaaah), les clips, l’univers (j’adore ce principe du port du casque obligatoire, genre déjà tu peux faire tes courses à carrefour sans jamais être emmerdé, ou sinon des fois si ça se trouve on croit que c’est eux alors que non, les mecs ils sont à la plage). Ces mecs je les aime tellement que j’ai trouvé leur dernier album pas si pire que ça (et tous ceux qui ont écouté cet album savent de quoi je parle…).

Donc mardi après le taf, j’ai pris mon pote fab sous le bras et hop direction nîmes pour assister au live de daft punk dans les arènes. Alors nîmes c’est un mélange de ploucland et pétassecity. On est vraiment dans le sud de la france, de la cagole partout, du kéké à en vomir, la classe incarnée à tous les niveaux. J’adore voir une meuf en talons aiguilles dégueuler sa bière dans le caniveau… ou un blaireau à l’accent bien plus chantant que le mien proposer « ho les pétasses, une bouteille de champagne à la première qui montre ses nichons !! ». Et oui, nîmes, c’est la classe.
Alors c’était dans les arènes, la vieille pierre toussa. Et il y avait des premières parties sympa, mais je sais pas laquelle puisqu’on a fait nos petits bourgeois, et qu’à peine arrivés chez des potes on a pris le temps de l’apéroooo… et puis de bouffeeeeer… et de s’en foutre de rater les premières parties en fait…

Donc le live en fait, bon hein c’était énorme. Voilà. Génial beau parfait. Et qui qui c’est qui sautait comme une conne ? Qui qui c’est qui hurlait ? Qui qui c’est qui avait des étoiles plein les yeux ? Donc en fait je… je… je… HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA MERCI LES GARS C’ETAIT ENOOORME !!!!!

Bon et sinon pas la peine de m’appeler… je suis sourde.

Clocharde de luxe

Jeudi 21 juin 2007

Cette semaine mon école (cartable bic toussa) ils m’ont dit « bon allez hop cette semaine on vous colle sur le terrain vous allez faire une étude de milieu ». Haaa cool on va pas voir vos gueules de formateurs toute la semaine ça va être la classe.

Alors une étude de milieu, on se choisit un milieu (naaaan c’pas vrai ? tu déconnes ?) on met les préjugés qu’on a dessus et on fait le maximum pour confronter nos préjugés à la réalité. En fait c’est le genre de truc qui ne peut être intéressant QUE dans le cadre d’une formation d’éduc, et encore que la tienne parce que celle des autres me saoulent déjà. Bref. Donc à 5 on décide de se pencher sur le milieu de la mendicité. Avec les bons préjugés qui vont avec, genre d’une part un mendiant ça pue ça gueule et c’est alcoolique. Et un mec qui passe à côté d’un mendiant c’est un connard égoïste du genre jamais content. Alors on est allé parler aux gens toussa, faire de l’observation passive à la terrasse des bars à nous toucher la nouille et à dire « hey regarde les gens les putains de détours qu’ils font pour pas passer à côté d’un mendiant ».

Mais quoi de mieux pour l’observation du regard de l’autre que l’immersion ? Alors on est allé faire la manche. A tour de rôle, 30 minutes et voir quand tu le vis de prés. On était 3, 2 mecs et moi même et à tour de rôle on s’est posé dans la rue et on a fait la manche.
Alors pour mes collègues, je les regardais de loin, yeaaaaah bonjour la vie de merde. Quand les gens ils faisaient pas un détour de 50 mètres pour les éviter, ils leurs marchaient dessus. Mais bon y en a un qui s’installe et au bout de 10 minutes il ramasse… une gonzesse, complètement bourrée certes mais la nana vraiment très… ouverte…
Et quand ça a été mon tour ben j’ai bien halluciné. Bon déjà hein comment j’étais. Ben moi, j’avais pas envie de me déguiser ou quoi je trouvais ça naze alors j’y suis allée… moi. Bon ok là c’est plus facile d’imaginer pour ceux qui me connaissent hein mais la vie c’est de la merde la chanson toujours. Donc oui habillée normale, pas cradingue, avec mon pot de yaourt, posée contre un mur en plein centre ville (sans sac, sans portable, et surtout sans mes lunettes de soleil à poil quoi).
Et les gens finalement ils ont eu trop pitié ! J’ai ramassé plein de pognon !!!! J’ai fait 10 euros en une demi-heure, j’ai même ramassé un ticket resto. Et ce que j’ai vu dans les yeux des gens en fait, c’était pas une clocharde, c’était la galèrienne quoi, je crois que je faisais vraiment meuf qui a un problème ou en tout cas qui commence à en avoir un. Et ça les gens j’ai eu l’impression que ça les a vachement touché. Et puis je dois bien faire le petit regard de clébard la vie c’est de la merde…

Du coup c’est cool, je savais pas comment financer ma formation l’année prochaine… A voir. Parce que les passes ça paye pas mal aussi.

Bon et sérieusement, je tiens quand même à dire que le pognon on l’a pas gardé, on l’a filé à d’autres mendiants derrière (en espérant que c’étaient pas des mythos dans notre genre), sauf le ticket resto. Parce que la nana qui me l’a filé c’était vraiment pour bouffer, et comme on peut acheter sa pillave à monoprix avec des tickets resto, j’ai pas super envie qu’il passe dans la binouze…
Donc si vous connaissez une assoce un truc n’importe qui accepte les dons en tickets resto je suis preneuse.

Semaine de merde

Dimanche 17 juin 2007

Enfin cette semaine de merde touche à sa fin !!!!!! Raaaaaa j’ai cru que jamais ça s’arrêtait…

Je m’explique. Cette semaine c’était semaine de regroupement à mon centre de formation. Et j’étais super contente d’y aller, faire une pause dans le stage, revoir mes collègues picole fumette joie bonheur allégresse. Et bien pas du tout !!!

Donc déjà la thématique de la semaine. A chaque regroupement on a des thématiques différentes, et là cette semaine c’était… Les vieux et la mort… Ok super génial philosophie de la mort, déontologie, vieillissement physique gé-nial ! Non, non je n’ai pas du tout envie de me tirer une balle.
Au-delà de ça il y a le fait que je suis brassée. Bon ben voilà stage chaud, je le savais, j’étais prévenue, bien. Le truc c’est que moi je m’étais préparée à la france d’en bas… Mais personne m’avait dit que les gars ils avaient commencé à creuser !!! Bientôt la chine ! Donc bon brassée c’est normal je m’y attendais mais ça me fait chier ! C’est comme ça la vie c’est de la merde !
Encore un peu plus loin il y a le centre de formation en lui même qui me gave (c’est le deuil de l’idéal de formation blablabla psychologie de comptoir là aussi ils me gavent bordel). Genre début mai on a eu des examens, dont un exam de droit fait dans des conditions un peu… youhou ! hippyesques. A 130 dans un amphi de 150 places (donc les uns sur les autres), les sujets sur les tables avant qu’on s’installe (hop vite un coup d’oeil, merde c’est quoi la réponse à la question 7 ? Hep toi là t’es sur ma gueule là… ha non merde c’est vrai que t’as pas de place désolée bon c’est quoi la réponse à la question 7 ? ok merci…), un seul surveillant pour 130 (la nana avec le charisme et l’autorité d’une endive cuite en plus), nos sacs à nos pieds et ça étonne les formateurs que ça pompe… Haaaa booooon ?!? Ca a pompé ?!? C’est pas vrai… c’est fou ça ! Et là on risque une annulation d’exam blablabla prout quoi.
Autre surprise… ce mois ci je touche la dernière partie de ma bourse. Joie bonheur je vais aller à malte pour oublier que l’année prochaine je ne serai pas boursière (haaa mais merci la droite…), m’acheter des fringues de pétasse, cramer ma cb pour exister. Et bien non, j’avais légèrement oublier la facture de l’année prochaine. Cool. 500 euros à payer. Avant ce mercredi. Monde de merde.

Mais ça n’est pas tout. Je rentre chez moi j’en peux plus j’en ai marre je déteste tout le monde et surtout… surtout… j’ai pas baisé depuis des mois ! Alors je me télécharge un film de boules (non c’est pas pathétique c’est thérapeutique !), Pirates, le film qui a reçu l’oscar de la meilleure scène lesbos quoi merde ! Et ben je réussis à télécharger un film vérolé que je peux pas regarder !!! Non mais vous y croyez vous ?? Je dois être la seule personne au monde à pas réussir à télécharger un film de cul. Même quand je choppe des fakes à la place de lost ou heroes, je ramasse un épisode de rome, pas un film de fesses. Je dois être maudite.

Mais la totale, l’apologie de la semaine de merde, ce qui te dit que t’aurais définitivement pas du te lever, c’est arrivé samedi matin. Pour conclure cette thématique de la semaine si gaie marrante et épanouissante de la mort, samedi matin je me rends à… des obsèques (faut le faire hein…). Le mari d’une ancienne collègue qui est cané génial c’est samedi matin j’ai trop envie de me lever pour ça. Et au moment de présenter mes condoléances à la famille, je trouve rien de mieux à leur dire que… « tous mes voeux ». Si. Avec au moment où tu le dis une petite voix intérieure qui te dit « mais hé, ho tu fais quoi là ? » avec de suite derrière une autre petite voix qui dit « t’inquiète ils sont sous le choc ils ont pas capté… enfin ça serait mieux quoi ».

Alors y en a un qui va s’amuser à me dire que la vie c’est pas de la merde ? Moi juis ramasse sa gueule à coups de pelle !!!

Problème existentiel

Jeudi 7 juin 2007

Un des lardons a été malade en début de semaine. Ca arrive, et puis il était content de pas aller à l’école parce que « mais c’est nuuuuuuuuuuuuul à quoi ça va me servir d’apprendre à compter hein hein ? » « Tu sais lardon quand on sait compter, on sait exactement pourquoi la vie c’est de la merde. Oui je vois que tu comprends pas ce que je te dis, moi non plus mais ça fait classe tu trouves pas »… Bref blablabla pas d’école.

Aujourd’hui, retour à l’école, et retour en début d’aprem (ce matin on a dit non il est peut être encore malade et il faisait très bien le chien battu et puis il nous a retourné la baraque alors cet aprem hop école bordel !!!). Bien évidemment il tirait grave la tronche. Et sur le chemin il me dit « mais did je veux pas y aller avec mon cartable » « naaaaaan mais lardon t’aurais l’air de quoi si t’y allais sans ton cartable franchement » (je crois que j’avais pas utilisé le mot cartable depuis 1983… ça fait super bizarre…). Et là il me dit « Maaaaaiiiiis heuuuu c’est trop la honte d’arriver à une heure et demie avec son cartable » (genre tout le monde va voir qu’il était absent le matin). Ca m’a sciée. Le jour où ma vie se résumera à ce genre de problème je serai enfin heureuse.

Ou pas…
Comme un gars que j’ai rencontré hier. Le mec 30 balais il se fait couper l’électricité parce qu’il a pas payé sa facture. Bon c’est logique hein, tu payes pas edf ils coupent. Et le gars il était super content de dire qu’il allait mettre du temps à la payer, tu vas voir ces connards ça va les faire chier pour qui ils se prennent me couper le jus comme ça, non mais je suis sérieux, je vais attendre pour payer. Comme je suis éduc que quand je suis au boulot et sympa qu’avec mes potes le mec j’ai pas eu envie de lui dire que la seule personne que ça fait chier quand il paye pas sa facture c’est lui. Que le gars qui lui a coupé son électricité dort très bien la nuit, même s’il paye pas. Et pareil pour celui qu’il a eu au téléphone après…

Non mais en fait la vie c’est de la merde, mais au fond sérieux hein ça pourrait être pire. Bah vi, parce que mon lardon il a une bonne excuse pour ça. Il a 7 ans. Finalement si j’avais le même genre de problème que lui, je serai peut être pas plus heureuse qu’aujourd’hui mais surtout, je serai complètement conne. Et je paierai pas edf, et je serai trooooop contente de pas payer parce que c’est clair ça les ferait trop chier que je m’éclaire à la bougie… Pfffff pourquoi c’est toujours pour ma gueule les boulets ?