Archive pour août 2005

Les Témoins de Jéhovah bis (jour de reprise et alors ??)

Lundi 29 août 2005

Vous ne le voyez pas, et encore heureux, mais quand je me connecte, je vois qui qui c’est qu’a posté un message, quand et ou. Et en ce moment le débat fait rage sur ce que j’avais écrit que je m’étais énervée après les Témoins de Jéhovah (c’est là) parce que je pouvais pas lire mon magasine avec des filles à poil dedans en paix !

Etant donné que j’ai repris aujourd’hui, que c’était par conséquent une vraie journée de merde, je vais en rajouter une couche ça va me faire du bien tiens. Donc je te dédicace ceci, ho ! toi Témoin égaré dans les limbes d’Internet sur un site qui dépulpe quelques parties pas très catholiques du corps humain.
Donc oui, pourquoi ne suis-je donc pas catholique pratiquante ? Témoin de Jéhovah assidue ? Musulmane de bonne famille ? Parce que je suis juive. Non j’déconne. Je suis agnostique. Je sais pas alors je ferme ma gueule de toute façon je verrai bien assez tôt. Et pourquoi que je suis agnostique ? Ben parce que la Bible à lire, c’est super chiant (en plus c’est traduit et retraduit, bonjour la fidélité de la parole) et parce que le Coran des fois il a quand même bien tendance à être ambigüe. Et puis je dois être trop rationnelle pour réussir à m’enfermer dans un lieu clot aussi Saint soit il pour y célébrer un Dieu qui n’a jamais daigné faire preuve ne serait-ce que de son existence, en tout cas pas auprès de ma personne. J’en veux pour preuve les curés pédophiles qui passent leur temps dans ces lieux si imprégnés de Son aura, y compris pendant les attouchements sur les enfants de choeur. Bon en gros on me donne pas envie d’y croire quoi.

Mais pire. Ce qui me débecte le plus, c’est d’être alpaguée dans la rue quand je ne demande rien à personne(et c’est suffisament rare pour être souligné) ou quand je suis chez moi en train de lire Mein Kampf tranquillement. La jeune fille qui laisse des commentaires dans mon précédent post me signale le côté volontaire des gens qui font ça, alors qu’eux même préfèreraient faire la grasse mat’. Et bien mes amis, je vous libère de ce lourd fardeau ! Faites la grasse mat’, les gens qui ont envie d’entendre votre message viendront à vous ! Par exemple, j’ai pas attendue qu’on vienne me voir pour aller demander aux gens habillés tout bizarre dans les bus, avec leur petit costume d’écolier et leur bagde, qui ils étaient (ce qui les empêche pas d’alpaguer quand même, mais des fois être volontaire ça peut avoir du bon). Et donc j’ai pas attendu qu’ils viennent me dire qu’ils étaient mormons, je suis allée leur demander comme une grande. Et le seul truc que m’a appris cette discussion c’est qu’il y avait des mormons à Grenoble…
Le fait d’aller faire chier les gens pour distribuer votre message ne vous porte que préjudice parce que ça fait sectaire. Ca fait recrutement (ça vous intéresse, venez à notre réunion jeudi soir). Alors là je parle des Témoins, ça m’emmerde tout autant quand c’est Greenpeace qui vient me vanter les mérites du terrorisme écolo…

Enfin bref en gros je ne crois pas en Dieu, en tout cas pas en celui là ça c’est sur. Je n’ai pas envie d’en discuter ni de préparer des questions parce que la réponse ne me conviendra pas (pourquoi Dieu laisse t’il les hommes être autant injuste ? Parce que tu es maitre de toi et que Dieu reconnaîtra ses moutons le jour du jugement dernier), parce que quitte à être affiliée à une religion je préfèrerai que ça soit le Boudhisme pour être super originale. Ou encore remettre le polythéisme au gout du jour. Au moins chez les romains, c’était moins cul serré que chez les chrétiens. Et puis c’était plus barbare, les gens qui m’emmerdent j’aurai le droit de les décapiter. Je suis pas née à la bonne époque. La vie c’est de la merde.

Casse dalle

Vendredi 26 août 2005

Ce matin j’ai découvert un troquet sympa.

Vous avez la possibilité de manger des petits sandwichs au saucisson ou au jambon plutôt bons, y a du fromage, du vin, du café, des jus de fruits, des compotes, du chocolat, du thé pour la modique somme de 420 ml de sang.
Le tout c’est de ne pas regarder l’aiguille, sinon vous vous retrouvez comme moi avec quelqu’un qui vous surveille comme le lait sur le feu et les gens autour qui font « houlaaaa ça va mamzelle, zetes toute blanche ». Sinon oui la bouffe est bonne. Mais l’aiguille est énorme. Mais la bouffe est bonne !!

Surenchère

Mercredi 24 août 2005

J’avais décidé de parler de mon chat mais en fait non…

J’aime être consciente. Je m’explique. Quand je me gave de pub à la télé, j’aime bien la regarder en l’analysant au maximum (même si je suis pas toujours efficace) et donc quand je vais m’acheter un shampoing Herbal Essence, au moment même où je le prends dans mes mains j’aime me dire qu’ils ont réussi leur campagne de pub parce que je sais que ce produit n’a rien de jouissif mais je l’achète quand même. Je fais ma moutonne mais au moins je le sais, c’est une façon de se rassurer comme une autre !

Et j’aime bien faire pareil avec les « infos » du 13 heures (entre guillemets parce que le jour ou les informations télévisées en seront vraiment ça devrait se savoir…). Donc quand je regarde Pernaud ou Schmurtz sur la deux (d’ailleurs je suis dégoutée, Pernaud il a pas parlé de sa femme et de Ducruet, pourtant c’était quand même une information essentielle, mais là n’est pas la question), j’aime bien être assez extérieure par rapport à ce qu’on cherche à me faire gobber, et surtout voir la façon dont on va me le faire avaler. Ces derniers jours ça s’est surtout vu avec les crashs d’avions.
L’exemple le plus flagrant était l’avion qui s’est vautré en Grèce, où on a vu une espèce de surenchère macabre entre la une et la deux, à celui qui aurait le plus de détails sur les corps déchiquetés. Et j’ai halluciné sur leurs méthodes (même si ce sont toujours les mêmes j’hallucine à chaque fois je suis encore une petite fille fragile et naïve, le premier qui rigole prend ma main dans la gueule).
Je sais pas si vous vous rappellez, mais il y a eu un pataquesse (patakès, pataques… pfffff) sur l’origine du crash qui aurait été le gel des passagers et des pilotes. Donc à 13 heures le message sans les images c’était il y aurait, il paraitrait que, il semblerait alors, nous savons de source sure que. Alors déjà quand j’entends ça j’ai une espèce de système de défence qui fait que je me marre aussitôt. Haaa l’emploi du conditionnel… Mais bon si TF1 le dit c’est que c’est vrai. Après le problème de leur source sure c’est autre chose. Quelle source ? Qui ? Ou ? A quel moment ? Mais bon si TF1 le dit ça doit être vrai.
Et ça m’a rappellé un truc qui m’est arrivé il y a quelques années.

Je bossais à l’université Stendhal à Grenoble, j’étais monitrice informatique. Alors l’université Stendhal c’est pas top au niveau locaux, enseignement et surtout prestations informatiques et services offerts aux étudiants. En gros pour 10000 étudiants à l’époque (qui s’entendent dire à chaque fin de semestre que tous les rapports, essais blablabla doivent être rendu tapés imprimés) il y avait… 13 ordinateurs, dont trois toujours en panne, et bien sur derrière tout le monde s’en fout hein.
Un jour avec ma collègue, comme d’habe on en fichait pas une (pardon à tous les étudiants que j’ai maltraité à l’époque, je vous ai haïs, il a fallu que je vous quitte pour pouvoir tolérer votre présence, mais là encore je m’éloigne du sujet, j’ai pas posté depuis longtemps c’est pour ça), et notre chef nous appelle pour nous dire que TF1 est de passage pour un sujet du 13h sur les difficultés matérielles de l’université et que bien sûr ils ont pensé nous les envoyer (hahaha pouet pouet pouet trop marrant le chef). Donc là bien évidemment avec ma collègue on a dit d’entrée de jeu que c’était hors de question qu’on voit nos tronches au 13h, surtout pas celui de TF1. Donc l’équipe arrive, ils prennent leurs repères, jettent un coup d’oeil. Et nous disent que ça va pas. Eux, ils voulaient des vitres cassés, des portes défoncées, des étudiants en haillons assis par terre parce que pas de chaises qui prennent leurs cours sur du PQ parce que pas de feuilles pour écrire… Ok d’accord. Il a fallu leur expliquer que c’était pas parce que tu souffrais d’un manque de moyen que tu ne changeais pas tes vitres parce que c’est aussi une question de sécurité (comme ça les gens ils rentrent pas la nuit, d’accord c’est bon on cerne la problèmatique là ?). Résultat ils ont passé la salle info pourrie, avec leurs pc en panne et la queue interminable dans le couloir. Mais ils étaient pas assez content, ça vaut pas une vitre cassée.

Le jour de la diffusion, mon chef m’a appellée dans l’après-midi pour me dire qu’il avait vu aux infos qu’on avait 3 pcs en panne. Mais je lui en veux pas, il pouvait pas le voir par lui-même, le malheureux était deux étages au dessus…

Scénario catastrophe

Vendredi 12 août 2005

L’autre fois avec mon soeurot on s’est retrouvé devant l’émission des frères Bogdanov (vous savez qui n’ont jamais cessé de grandir du menton) et moi j’aime bien ce genre d’émissions. Ca va de paire avec les documentaires sur les trucs de l’espace et l’émission « c’est pas sorcier », parce que sur le coup je fais « houaaaaaaaaa c’est magiiiique je comprends tout j’ai l’impression d’être Dieu tout puissant » et en général moins de trois minutes après la fin de l’émission j’ai oublié le pourquoi du comment. Ce qui a l’inconvénient d’engendrer quelques moments de solitudes avec mes amis « heyyy l’autre fois, j’ai enfin compris ce qu’était un trou noir, c’est… heu alors attends, ça doit être une étoile qui a… heu, ou alors… merde qu’est-ce qu’ils ont dit déjà ? » Tout ça pour finir par dire que le trou noir c’est mon cul hahaha pouet pouet pouet parce que je ne vois pas d’autres portes de sortie…

Enfin bref les Bogdanov et leurs mentons de l’espace ont fait une émission consacrée aux astéroïdes et autres météroïtes machin chose qui tombent du ciel. Moi j’aime bien ce genre d’émissions, parce qu’ils réussissent à nous faire flipper avec des conneries. Une fois j’avais vu une émission présentée par le mec qui jouait dans Jurassic Park (vous vous en foutez hein ? moi aussi je vous rassure). Et le mec qui avait du être bien payé pour présenter ça nous avait présenter les trucs flippants de l’espace. A commencer par les cailloux qui tombent. Ca peut faire mal, les dinausaures ne s’en rappellent plus mais s’ils étaient encore là ils diraient houlaaaa oui c’était une période de merde.

Mais pas que. Imaginez un jour que le soleil explose ! Là on serait quand même dans la panade, et tout le monde aurait peur ça serait catastrophes sur catastrophes parce qu’en plus, bien évidemment, ça se ferait pas du jour au lendemain…

Mais pas que. Imaginez, encore pire, qu’un trou noir décide de venir voir ce qui se passe dans notre coin. Là c’est le pire. Je sais plus pourquoi, même si je me doute qu’on serait aspiré, que ça serait long et douloureux, moi et les détails techniques ça fait 15.

Mais pas que. Non j’déconne, c’est déjà pas mal. Donc les frères Mentons se sont uniquement interessés au scénario gros cailloux qui nous arrivent sur la poire, parce que là les éminents scientifiques ont des solutions, alors que pour le pique nique du trou noir dans le coin ils n’en ont pas. Et les solutions m’ont quand même bien fait marrer.

Donc on prend le scénario gros caillou qui arrive vite et qui va faire très mal. Qu’ont donc prévu tous ces gens qu’on paye beaucoup pour sauver nos fesses ? Que des trucs auxquels j’avais pas pensé. Voyez, moi je me disais que la NASA va bien dévellopper un truc genre un laser qui serait dirigé direct vers le truc et hop en 15 milliards de morceaux on en parle plus. Un truc un peu classe quoi, moins héroïque qu’Armageddon mais comme le film est un navet…

Et ben pas du tout !!! Alors la solution numéro un, c’est… roulement de tambour… peindre le caillou en blanc !! Si si. Parce que le blanc c’est machin chose, repoussé par le soleil nianiania (sur le coup je comprennais, mais trois minutes après…). Alors là, quand même… vous imaginez vous une fusée avec un échaffaudage et 50 portugais (quoi cliché ??) plus 5 millions de litres de peinture ? Vous croyez que le mec il va siffler quoi sur son échaffau ?
La deuxième solution aussi m’a bien fait marrer. C’est… une voile !! Pour le faire repousser par les vents solaires ! Mouahahaha !!! Pour que ça aille plus vite faudrait deux trois ventilateurs, et surtout la peindre en blanc !
La troisième solution c’est quand même la plus basique, la petite bombe, avec le risque de juste le couper en deux et qu’au final ça fasse pareil.

Donc cette émission elle m’a bien fait halluciner sur la nécessité de nous faire flipper avec leurs grands « ouiiii alors c’est tout les 60 000 ans, donc quelques part entre aujourd’hui et 30 000 ans ». Déjà c’est précis. Avec à la clé la probabilité de mourir en se prenant un couillou sur la tronche (je sais plus combien, mais petite probabilité quand même).
Mais ce qui m’a fait le plus rire, c’est qu’avec mon frère on se demandait comment on peut avoir l’idée de peindre un caillou un blanc, et surtout d’obtenir des fonds pour commencer un programme à ce sujet. Vous imaginez un peu, ils devaient tous être autour d’une table, avec une bouteille de vodka, à se marrer, genre « hey, j’en ai une bonne on va mettre une voile ! » « mouahahaha attend j’en ai encore une mieux, on va le peindre en blanc héhéhé pouetpouetpouet, ressert moi un verre ».
Après ça je suis allée faire pipi, et mon chat m’a sauté sur les pieds quand je suis sortie, et j’ai hurlé, j’ai cru que c’était une pierre malfaisante venue de l’espace pour nous coloniser. Merci Igor et Grishka hein !!!!

Les cailloux c’est de la merde. La preuve c’est une exception française pour le pluriel (hahaaaaa, au moins sur ce mot je sais que j’ai pas fait de faute, quelle petite victoire !).

Rien à dire… mais alors rien de rien

Mercredi 10 août 2005

Après tout le barouf (barrouffe ? barouffe ? barroufe ?) fait autour du don d’organe je vous avoues ne pas savoir quoi dire. J’ai donc décidé après mure réflexion de tomber plus bas que bas.

Cet aprés-midi je discutais de ce blog avec mon papounet chéri qui m’a dit :
« ha oui ton site !! ben j’aime bien quand tu écris… beaucoup plus que quand tu parles d’ailleurs »

Avec ça si vous trouvez une question existentielle je vous lègue toute ma fortune (35€ + ce que vous m’aurez filé pour le don d’organe, c’est à dire à peu prés rien, à 1 € prés).

Mouahahaha… oui d’accord je sors et je ferme la porte.

Le don d’organe

Vendredi 5 août 2005

Bon alors je sais que là je blogue pas du tout hein, alors c’est pas parce que je fais trop de trucs et que j’ai pas le temps, au contraire je fous rien… donc je n’ai rien à dire. Sauf…

Depuis quelques temps avec mon soeurot on s’est posé la question du don d’organe. Parce que ben des fois y a des trucs moches qui arrivent. On voudrait tous les deux faire don de nos organes, mais parait-il qu’il faut une carte. On en a parlé à nos parents, mais le but du jeu pour nous c’était peut-être d’éviter des pertes de temps, et puis aussi d’éviter ça à nos parents si jamais ça devait arriver. Genre c’est bon tout le monde pleure, au moins éviter la douloureuse question « Saviez-vous si blablabla don d’organe ? », même s’ils savent que oui. D’ailleurs on se demandait pourquoi est-ce que à la base tout le monde n’est pas considéré comme donneur potentiel et qu’il faille signaler si et seulement si (hey ! les cours d’algorythmique !) tu ne veux pas être donneur. C’est beaucoup plus con que ça.

Mon frère s’était renseigné à l’hôpital d’Aubenas, mais à l’époque le mec qui s’en occupait travaillait de nuit et en plus était en congés (ha ouais quand même…).
Donc cette semaine on s’est décidé, allez zou on est pas des fiottes, nous on est généreux on donne ! Direction donc l’hôpital.
Une fois sur place on s’adresse à l’acceuil, et déjà le gars nous fait « houlaaaa ! » (mmmh est-ce que ça ne s’annoncerait pas bien ?) et nous dirige vers sa collègue, qui elle-même nous fait « houlaaaa ! » et prend un air très solennel. Elle cherche de la doc et nous parle de l’importance du geste blablabla et des questions qu’on serait susceptibles de se poser et du fait qu’elle peut nous diriger vers le responsable du bloc pour cela.
Alors oui en fait non, on s’en fout, bon voilà oui la mort c’est comme la vie, de la merde mais c’est pour tout le monde pareil et faudra bien y passer un jour. Donc non, pas de questions, on en a parlé, on veut juste notre carte et rentrer chez nous. Là je sors mon sourire n°7, celui qui veut dire merci bien on va filer discrètement maintenant quand la bonne femme (toujours avec son air solennel) nous dit « attendeeeeeeeez, j’appelle la chirurgie, vous allez pouvoir en parler ». MAIS BORDEL DE PUTAIN DE MERDE ON VIENT DE TE DIRE QU’ON AVAIT PAS DE QUESTIONS !! « merci madaaame… ».

Dans le couloir qui mène à la chirurgie, je me creuse les méninges pour trouver des questions à poser. Arrivée devant la bonne femme qui nous attend avec un air moins solennel mais très maternel (hé bé, c’est encore bien tabou la mort quand même hein…) mon frère commence à ouvrir la bouche. Comme je le connais depuis plus de 21 ans je sais qu’il va dire « ben on avait pas de questions mais la femme à l’acceuil elle a dit que si mais en fait non » j’ai décidé de lui couper ouvertement la parole pour broder un peu. Genre on est pas sûr on veut en savoir plus. Donc puisqu’on y était j’ai demandé pourquoi c’était pas justement le système de tout le monde est donneur blablabla.
Et là la réponse m’a quand même sidérée. Donc si, en France tout le monde est donneur à moins de le faire savoir auprès du registre nationnal du refus de machin chais pas quoi tu veux pas donner ton coeur nianiania. Mais on le fait pas. Pourquoi ? Question d’éthique qu’elle a dit la dame, et puis on est bien conservateur quand même dans notre pays donc non on le fait, on préfère faire mourir 320 personnes par an qui attendent un organe. Pffff
Et le top du top, c’est que pour être donneur faut être en situation de mort cérébrale, donc tout qui marche sauf le cerveau. Et que les meilleurs donneurs potentiels étaient dûs aux graves accidents de bagnoles ! Alors maintenant avec Sarko ben y a vachement moins de donneurs !! Les radars c’est de la merde.

Et dire que dans deux ans on va porter ce bouffon à l’Elysée, ça me fait bien de la peine. Heureusement que cet été ils veulent faire jeune et qu’ils vont traquer les touristes sur la plage pour les inscrire à l’UMP. J’adore ce principe. Avec 3 SMS (à 35cts hors coût sms) vous pouvez vous aussi obtenir votre carte de grand con. Mais je mégare.

Bon Sarko, s’teplait, pense aux gens qui attendent un coeur ou un rein et soit sympa, laisse nous crever en paix sur la route, et avec tous mes points ça m’arrangerais, j’ai pas de tunes pour en racheter d’autres.