Archive pour la catégorie ‘cinéma’

L’ovni de l’arbre de la vie de WTF

Lundi 27 juin 2011

Bon, ça fait un moment que je veux poster, passée la phase de dépression de « allez putain de cdi qui me passe encore sous le nez là et galère pffff » je suis revenue une fois juste après être allée au ciné, parce que je me suis dit que l’ovni que je venais de me taper valait bien un petit post ici. C’est une phrase absolument indigeste, et je voul dis tout de suite, c’est pas fini…

Donc il a une petite quinzaine, j’ai commencé à écrire sur the tree of life, que je me suis fanée avec mon soeurot à lyon. Et très vite, je me suis retrouvée absolument bloquée, parce que que dire de ce film ? L’histoire ? Ho ben c’est facile alors attends, heuuu les années 50 une naissance, Brad Pitt. Après ? Ho ben facile aussi, la naissance de l’univers, et après un dinosaure qui écrase la tête d’un autre, après tu reviens à Brad pitt, après y a Sean Penn et puis après t’as 2 autres gamins, et y a l’arbre au milieu. L’arbre bien sûr, et puis il y a la vie, la mort, pourquoi tant de haine hein ? Bref je suis tombée en rade parce que c’est quand même le film quand tu sors tu fais « mais que… qu’est ce que… je… voilà ». Avec seulement 2 certitudes (et franchement c’est déjà pas mal), ce film réussit le plus gros paradoxe de tous les temps, à savoir être le film le plus chiant de toute ta vie mais où tu t’emmerdes pas une seconde, et le fait que tu sais qu’il va te trotter dans la tête un max.

Et ce qui m’a poussée à faire ce put*** de post, c’est qu’hier je suis allée voir Pater. Alors ce film a eu une standing ovation de 19 minutes lors de sa présentation à Cannes et je vais vous dire pourquoi (oui parce que je sais pourquoi…). C’est parce que c’est le film le plus chiant de la terre où tu t’emmerdes pendant 2 heures !!!! Alors les gens, ils ont applaudi parce que c’était fini !! C’est scandaleux des trucs pareils !!! Pour vous dire, à un moment donné j’ai cru que mon portable vibrait un peu fort dans mon sac mais non !! C’était la vieille à côté qui ronflait ! Même les vieux intellos bobos de grinobeul ils ont trouvé ça chiant comme la mort ! Et encore j’ai des doutes sur la mort. Je pense que même Elefant c’est pas pire !! C’est pas mieux, mais je pense pas que ce soit pire !! HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!

Bref, chuis sortie du ciné, et le premier truc auquel j’ai pensé après « j’ai envie de tuer un chaton pour rééquilibrer la balance » c’est « je me retaperai bien the tree of life quand même ». Et ce matin j’ai eu une espèce de révélation, j’écoutais la BO en me demandant qu’est ce que ce con de film avait bien pu toucher pour que ça me brasse autant et mis à part le fait que ce film est une ode à « la vie c’est quand même bien de la merde » ça m’a surtout fait penser à DSK. Total non sens me direz vous, et que vous avez raison. N’empêche, DSK, même s’il peut plus trousser la soubrette et qu’il risque 77 ans de taule, dans sa baraque, il a une salle de ciné. Et si c’était moi, je pourrai mater the tree of life toute la journée. Il se rend pas compte de la chance qu’il a…

J’ai trouvé ma nouvelle addiction. Reste plus qu’à trouver un moyen de me l’injecter et la vie sera pas si pire. Et puis peut être que dans 10 ans je pourrai parler de ce film sans avoir d’un coup les yeux globuleux à trop réfléchir et à trop me demander si Sean Penn c’est vraiment Jack… Qui sait…

Non sérieux allez le voir. Mais pas Pater, sinon faudra pas râler.

Je suis has been

Mercredi 14 décembre 2005

Petit dialogue entre mon soeurot et moi même le week end dernier :

- Tiens depuis quelques jours je vois des affiches partout, je crois qu’ils vont sortir un nouveau King Kong.
- Ouais c’est vrai… par contre ça fait déjà un an qu’ils en parlent…
-Ha ouais quand même. Je suis lourdée c’est ça ?
-Voilà.

La vie c’est de la merde.

(in)culture général

Mardi 25 octobre 2005

Vous attendez des photos de Gerbe ? Vous attendez de savoir comment elle va ? Et bien pas aujourd’hui. Je sais c’est dur mais la vie c’est de la merde, vous aurez de ses nouvelles la prochaine fois. Que tout le monde puisse s’habituer à son prénom de star (et surtout le temps de lui prévoir une vraie fausse identité au cas où le mouvement « sauvons pauline » trouverait le succés escompté).

Aujourd’hui je vais vous parler de l’absolue nécessité d’avoir une inculture générale pour pouvoir évoluer (et eventuellement survivre) dans ce monde de brutes. Je m’explique.
Il y a quelques années, je disais toujours qu’il fallait se tenir au courant des merdes pour pouvoir devancer le moment de solitude cinématographique ou télévisuelle. Sinon on se retrouve au cinéma à regarder le Transporteur en avant première et on souffre (encore heureux qu’on avait pas payé sinon on aurait en plus commis un meurtre). Donc je jugeais utile de regarder, de devancer la merde. De la regarder en sachant. C’est comme ça que je me suis payée Armageddon (par bouts hein quand même parce que d’un coup j’ai trouvé ça un peu dur), Independance Day, Deep Impact et même la Chute du Faucon Noir (j’entends d’ici les cris outrés de ceux qui ont trouvé que ce film, il avait top la klass lol dla bale, désolée, ce film est une merde).
Parce que la culture gé, c’est aussi l’inculture gé. Et aussi ça permet de dire pourquoi ces films sont des merdes.

Malheureusement j’ai fauté. Je suis restée sur ma fierté de m’être tapée Independance Day et le reste sans me tenir au courant des nouvelles bouses. Et qu’est ce qui se passe dans ce cas là ? Et bien on se retrouve un soir devant sa télé en se disant « kesse y a c’soir ? Les chroniques de riddick ? Et si j’y regardais (comme dirait les grenoblois) ». D’ou ma douleur…
Si j’avais su que Vin Diesel il avait joué dans XXX ou Fast & Furious j’aurai su. Mais là, j’avoue avoir oublié que la merde aussi évolue et se renouvelle.

Je ne parlerai pas des Chroniques de Riddick hein, pas la peine, tout est dans l’acteur principal. Je me contenterai juste de dire que je suis dépitée, la merde a évolué et pas moi. Tout à refaire. Un travail de titan, je vais devoir regarder Zorro, l’empire des loups… et peut être même les 4 Fantastiques !!!

La vie c’est de la merde !

Clint Eastwood

Vendredi 8 avril 2005

Hier soir, j’ai regardé un Clint Eastwood qui passait sur la trois. Et oui, j’ai plus la télé mais j’ai encore la télé (merci le travail de nuit). Bon oui on s’en fout. Donc j’ai regardé par curiosité, parce que moi Clint Eastwood ça m’a toujours brassée. Et hier soir je me suis dit « allez belette, à 26 ans tu dois avoir la maturité nécessaire pour comprendre pourquoi Clint c’est un mec culte, regarde donc ce film au titre alléchant (Magnum Force, mmmh ça fait enviiiiie) pour juger d’une manière objective un bon vieux Clint »… Bon ok ok j’avoue tout. J’avais pas envie de me tapper la méthode Cauet avec Roucas, et Arte grésillait trop pour suivre Tracks (monde de merde putaiiiin !!!). Donc voilà, pas le choix Clint (et pour ceux qui auraient envie de dire « mais, et la 2 ? Et la 6 ? » je répondrai simplement que Pivot me gave et la 6 le jeudi soir, ça va quand tu as la possibilité de prendre de la drogue, j’en veux pour preuve le téléfilm d’hier soir : l’Armée des Ténèbres… Bouh ça fait peur, avec des fantomes en carton pate et tout, trop d’la balle). Donc je disais Clint.

Alors l’histoire, c’est un flic (Harry, le fameux) qui se met à chasser des méchants qui tuent des méchants. Et franchement j’ai compris pourquoi c’est culte. Ca a vieilli, ça c’est sur, bien vieilli, c’est moins sur mais ça se regarde. Mais j’ai apprécié les clichés de cette époque (haaa les années 70 !!!) ou tu pouvais faire ce que tu voulais. Enfin c’est ce qu’ils disent dans le film. Les problèmes de voisinnage sont vite réglés à coups de bastos (putain comme j’aurai la paix si je pouvais le faire aujourd’hui). Les méchants, ben c’est pareil, tu tires d’abord, tu sommes de se rendre après seulement. Y en a un qui s’enfuit ? Mais y a pas de problèmes, tire lui dans le dos, 5 ou 6 balles, on sait jamais ! C’était quand même la belle époque.
J’aime aussi l’option sourire dans les Clint de cette époque. A mon avis, le Clint il demandait un plus gros cachet si le réalisateur avait prévu de le faire sourire. Deux heures de film, pas un sourire. En même temps je comprends, c’est Clint merde. Un sourire ça décrédibilise totalement le flic rebelle blasé qui énerve ses supérieurs mais qu’ils peuvent rien faire parce que ce flic là… il est bon.
J’ai également apprécié les crissements de pneus, obligatoires. Les mecs ils savent pas rouler, prendre un virage, une contre allée, faire un créneau sans faire crisser les pneus. Même dans les lignes droites ils crissent des pneus. La cadence, c’est un crissement toutes les 6 secondes, du coup les rares dialogues qui durent plus que ce laps de temps, ils incluent une bagnole qui passe en arrière plan, en crissant des pneus.
Mais ce que j’ai le plus aimé. C’est bande annonce proposée par France trois. Typique de la télé. Ils ont voulu montrer que David Soul était de la partie. Ils étaient obligés, c’est Hutch quand même ! Le problème, c’est que Hutch il a deux phrases dans le film, celle ou il dit « joli coup », au stand de tir, sans grand intérêt, et l’autre phrase ou il avoue être le méchant (bah oui, un flic qui tue les méchants parce que la justice, c’est de la merde). Du coup tu vois la bande annonce, tu sais qui est le méchant. Hors dans le film, tu l’apprends qu’arrivé au 3/4… Tu l’entrevois tout le long, ses lunettes, sa moto, ses bottes, mais jamais lui en entier. Bon ok même sans savoir tu trouves au bout de 4 minutes, mais c’est quand même super délicat comme attention de la part de France 3.

Du coup je crois que la semaine prochaine, je vais soit me réconcilier avec Pivot, soit supporter Roucas (à TF1 ils sont capables d’en faire un invité récurent), soit faire des Scoubidous, je viens de retrouver mes fils.

La pub au ciné

Dimanche 6 mars 2005

Scène dans un café :

    -bonjour un café Lavazza s’il vous plait !
    -bien sur avec ou sans lait Candy ?
    -un nuage, et un Tutti Free également.

Zomm sur la tasse Guy Degrenne

    -les toilettes s’il vous plait ?
    -au fond à gauche, le Moltonnel est rangé dans le placard à droite, et n’oubliez pas le Wizzard en sortant merci.

Y a pas à dire, le cinéma c’est quand même la classe. Le septième art c’est beau, magnifique, et c’est appréciable de pas avoir de coupures pubs !