mouton.rebelle
Accueil du site > Articles importants > L’art de l’intrusion

L’art de l’intrusion

vendredi 2 juin 2006, par xnx

en 2002, après le succès de son premier titre, "L’art de la supercherie", Kevin Mitnick lance un grand concours pour répertorier les piratages informatiques les plus édifiants et les plus instructifs. Voici le livre qui en résulte.

Autant le dire tout de suite, c’est un livre TRES technique. J’entends par la qu’un quidam sans connaissance informatique poussée (services et protocoles réseau, base de programmation) peut passer son chemin.

Il arrivera à comprendre, car les auteurs (Kevin D. Mitnick et William L. Simon) expliquent en détail le fonctionnement de chaque attaque, mais il trouvera cela rébarbatif. (Si certains lecteurs, de la catégorie "quidam" veulent essayer, qu’ils ne se gênent pas, et postent ici même leurs commentaires).

Tu connais un peu l’informatique ? Ca t’intéresse ? C’est parti.

Le livre peut se lire en plusieurs fois. Chaque chapitre étant une histoire complète, on peut passer de l’un à l’autre dans le désordre sans perdre le fil.

C’est un livre malicieu. A chaque histoire, on nous donne la solution pour contrer l’attaque, (c’est le coté White Hat qui à permis la publication de ce livre) Mitnick se met au service de l’entreprise en expliquant comment faire pour éviter de se faire pirater. Mais chaque histoire donne le frisson. On se met à la place de l’attaquant, qui passe des nuits à trouver une faille sur un réseau, et qui fini par avoir accès à tout le système. Il y a des histoires vraiment passionnantes, sur le plan technique comme sur le plan humain.

On visualise enfin des exploits dans un contexte quotidien. Les pirates sont des gens comme vous et moi, ils vont au boulot, se prennent la tête dans les transports, partent en vacances ... Derrière chaque attaque il y a un motif. Celui de l’exploit intellectuel (le plus noble), le hacker puriste qui veut juste comprendre le réseau, être le premier à trouver une faille, et qui ne casse rien. le gamin doué qui ne comprend pas qu’il se fait manipuler par un soit disant hacker qui se révèle être un "fou de dieu’ (vous m’aurez compris), le geek fini qui est prêt à tout pour impressionner la fille qu’il aime (et elle qui l’ignore), les jeunes loups prêt à tout pour s’enrichir qui bricolent les casinos de Las Vegas ... Etc, etc...

Il y a des objectifs noble et des moins noble. Mais on se rend compte au fil des chapitres que tout, tout peut être obtenu ou presque avec le réseau informatique aujourd’hui. C’est un monde vaste (mais si vous me lisez vous devez déjà en avoir vu une partie), loin d’être compliqué, et d’une grande vulnérabilité.

A la fin de certain chapitre on se dit "en fait, faut juste avoir des cou***es" ...

Je le conseille à tous ceux qui aiment les réseaux, l’informatique. On a une image très négative des "hackers" alors qu’il s’agit juste de fou d’informatique, pas du tout parano comme peuvent le penser certain. Il n’y a d’ailleurs pas que des fou d’informatique qui pirate. La motivation est bien souvent le meilleur moyen pour exploiter un système. Les "crackers" comme on devrait plutôt les appeler sont ceux qui embêtent le monde, en volant, pénetrant et endommageant des systemes, fabriquant des virus, dans le seul but de nuire. Comme partout y a des bons et des gentils, il faut juste ne pas les confondre.

Mitnick rappel le mal que peut faire le mass media sur l’opinion. (Il est bien placé pour le savoir). On comprend un peu mieux ce "monde" à travers ce livre. Un bon cru d’autant que les auteurs ne prennent pas du tout partit. Il raconte chaque exploits dans les moindres détails, sans donner aucun avis. Au lecteur de se faire son opinion.

28 Messages de forum

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0