mouton.rebelle
Accueil du site > Articles importants > HADOPI : un projet de loi liberticide

HADOPI : un projet de loi liberticide

jeudi 9 avril 2009, par xnx

La solution proposé par le gouvernement pour sauver les majors de l’industrie du disque et du cinéma face à la "déferlante internet"est une loi dite "Riposte graduée", qui permet à tout FAI de surveiller les connexions de leurs clients, d’alerter (par mail et courrier recommandé) l’utilisateur en cas de telechargement illégal, et de sanctionner (une coupure directe de la connexion) en cas de récidive.

Bref big brother aurait pas fait mieux ...

Pour mieux comprendre le projet de loi HADOPI, les enjeux, les atteintes à nos libertés, je conseille aux moutons de faire un tour sur la toile, avec HADOPI, APRIL, quadrature en mots clés.

Pour mieux comprendre , voici un exemple de courrier (ci dessous), adressé aux députés. Les députés commencent à réagir et à prendre conscience du problème. Dans le même temps, une quarantaine de cinéastes, parmis lesquels Philippe Lioret, Cédric Klapish, Guillaume Canet, Agnès Jaoui on adressé une lettre ouverte aux députés pour plaider "sans réserve" en faveur du projet de loi création et Internet.

... Ils n’ont pas compris les enjeux et c’est bien dommage, surtout venant d’artistes "de gauche". En adaptant la lettre ci dessous aux artistes, tout le monde peut ecrire a son artiste préferé pour lui expliquer toute la saveur de ce projet de loi liberticide.

A voir aussi : l’information de qualité fournie par TF1


Bonjour MM les Députés, suite à mes précedents mails auxquels je n’ai d’ailleurs pas eu de réponse, je ne peux que vous rappeler qu’il s’agit là de nos libertés qui sont menacées, au nom de la défense de droits d’auteurs, mais en fait au titre de la défense de modèles économiques surannés.

Ce projet de loi engendrera également de nombreuses dépenses inutiles, par exemple une estimation très rapide indique de 2000 à 10000 Euros pour l’installation d’un "logiciel de sécurisation" dans une entreprise, logiciel qui d’ailleurs ne sécurise rien si ce n’est la police privée de Vivendi.

Ces logiciels seront d’ailleurs incompatibles avec les principes mêmes des logiciels Libres, pourtant plébicités par l’administration sinon pour ses principes moraux du moins pour son coût total d’acquisition imbattable.

Si la Quadrature du Net, dont Madame Albanel estime qu’ils sont "5 gus dans un garage", a pourtant une grande légimité sur le dossier, d’autres associations ont également dénoncé ce texte absurde.

Par exemple, je soutiens également les positions de l’April, association de défence des logiciels Libres, forte de 4572 adhérents (il faudrait un grand garage), dont de nombreuses entreprises et institutionnels. cf. http://www.april.org/fr/hadopi-alba... http://www.april.org/fr/hadopi-prop...

Tout ceci est inacceptable, et j’entends que vous vous saisissiez de la question.

De plus, alors que Madame Albanel se fend du soutien de "tous" les artistes, nombreux sont ceux qui se désolidarisent enfin de ce projet de loi inepte.

Pour citer les plus récents :

« il faut quand même faire le ménage chez nous, [...] on ne peut pas traiter de voleur un jeune qui télécharge alors que c’est nous les voleurs [...] les producteurs de disque se font des marges énorme, et ce que nous [les artistes] récoltons est tout de même très minime » — Cali (28 mars 2009), chez Franz-Olivier Giesbert,

« La création d’une “Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres » sur internet, qui se substituerait à l’autorité de l’auteur, serait la négation même du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle. La légitimité de l’H.A.D.O.P.I. reposerait sur la désintégration du droit d’auteur. Une véritable bombe atomique culturelle... Le comble, c’est que cette “Haute Autorité“ censée assurer la “Protection des droits sur Internet“ serait créée dans le cadre du principe de la “riposte graduée“, qui, en langage militaire, vise à éviter l’usage prématuré de la bombe atomique. » — Daniel Vangarde (Auteur–compositeur, éditeur et producteur de chansons, père de "Daft Punk" Thomas et auteur du tube « D.I.S.C.O. » d’Ottawan) (31 mars 2009),

« Le téléchargement nous profite, ça nous amène beaucoup plus de monde aux concerts. Quand j’étais jeune, je possédais 15 vinyles en tout, si j’avais pu télécharger je ne me serais pas gêné ! Ma culture musicale aurait été bien plus grande ! » — Gari Greu (membre du groupe Massilia Sound System) (lundi 30 mars 2009),

Je vous invite à lire les nombreuses autres réactions des artistes, politiques et autres personnalités : http://www.laquadrature.net/wiki/Co...

Par ailleurs, comme des milliers d’internautes électeurs, je suis régulièrement les débats sur le flux en direct de l’Assemblée nationale , particulièrement sur HADOPI, et je suis très attentif à la présence sur les bancs de chacun. Je sais très bien que le travail hors séances est important, mais je ne pourrais pas comprendre et accepter que l’on vienne à la fin des débats voter "en conscience" un texte sur lequel on a pas travaillé, comme je l’ai vu faire sur DADVSI. Surtout après avoir reçu les objections de nombreuses personnes, car je suis sûr de ne pas être le seul à avoir pris le clavier ou la plume afin d’exprimer mes réserves.

Je vous donne donc rendez-vous à 16h pour la reprise des travaux, après la séance de questions au gouvernement, devant mon écran, toutes les caméras ne disparaissant pas pour autant.

4 Messages de forum

  • HADOPI : un projet de loi liberticide 9 avril 2009 22:01, par Nico

    je pense que tout le monde le sait depuis, mais le projet de loi a été rejeté à l’assemblée. Il sera probablement voté en deuxème lecture, mais qui sait...

  • HADOPI : un projet de loi liberticide 25 avril 2009 16:16, par xnx

    http://www.manifestation-contre-had...

    La loi HADOPI, votée le 2 Avril 2009, rejetée par les Députés le 9 Avril 2009, réintroduite par la porte des cabinets le 29 Avril 2009 comprend des dispositifs liberticides :

    * Le réseau Internet français sera mis sur écoute, façon Big-Brother. * Des logiciels mouchards payants seront disponibles pour prouver la bonne foi des internautes. * Il revient à chaque individu la charge de la preuve qu’il respecte la loi, en contradiction avec les principes de droit établis depuis 200 ans.

    L’impensable est arrivé, ouvrant la voie à une régression des libertés publiques. Cette régression montre que les libertés ne sont jamais acquises et qu’il faut toujours être vigilant à les défendre. Pour vous en convaincre, regardez les vidéos des discussions de la loi HADOPI à l’Assemblée Nationale.

    Nous organisons un rassemblement unitaire des opposants à la loi HADOPI le 25 Avril 2009 à 13 heures, Place Edouard Herriot Paris 7ème (Métros Assemblée Nationale, Solférino, Invalides ou RER Musée d’Orsay).

    Des manifestations sont en cours d’organisation dans toute la France. Nous n’avons que 16 jours pour boucler le projet. Les manifestations seront organisées avec le plus grand soin.

    On se bouge !

  • HADOPI : un projet de loi liberticide 29 avril 2009 18:28, par xnx

    Le gouvernement tente de RE-passer en force ... Incroyable. Les députés ont voté non, normalement on s’arrête là et on passe à autre chose ... Mais non ! Les lobbies sont bien là, font pression sur le gouvernement pour passer en force cette loi liberticide. "Apparemment" il n’y à pas eu assez de députés UMP présent lors du vote (et des députés socialistes qui s’étaient cachés juste avant le vote), coup de gueule de Sarko, on se croirait à la récré... Donc la loi va être revotée, (on nage en plein George Orwell), et la loi à été modifiée en bien pire, avec le droit de surveiller TOUTES les communications, tout les mails des usagers...

    Les valeurs de la France sont calcinées par l’UMP. J’ai vraiment honte. Comment on a pu voter "ça" ?

  • HADOPI : un projet de loi liberticide 17 mars 2010 10:58, par gml

    Voir aussi : LOPSI et ACTA …

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0