mouton.rebelle
Accueil du site > Articles importants > 08 - La solitude du Super Héros

08 - La solitude du Super Héros

lundi 22 juillet 2002, par didoune

8

Mes amis, cette semaine j’aimerai m’entretenir d’un sujet fort particulier avec vous qui rejoint un peu la maltraitance du caddie, il s’agit de la solitude du super héros. Et oui mes amis, ces gens formidables qui ont bercé notre enfance, qui nous ont aidé à nous endormir le soir parce que nous savions qu’à la moindre attaque intergalactique, qu’au moindre allumé désireux d’asservir les hommes à sa sinistre cause, nous serions protégés par tous nos super héros.

Je tiens toutefois à faire la différence entre les deux catégories de super héros. Il y a tout d’abord le vrai super héros. Le Superman, celui qui vient d’une planète éloignée, qui n’est pas de notre galaxie, mais qui, par on ne sait quel heureux hasard, se retrouve paumé sur notre petite planète, à faire traverser des mamies, à rattraper des suicidés de l’Empire State Building, vous savez, celui qui fait son cake avec son joli moule boules rouge sur un superbe collant bleu. Celui ci a de vrais pouvoirs, il peut voir à travers les murs grâce à ses yeux bioniques (très pratique pour mater la voisine d’en face le soir), il vole (très pratique pour les départs en vacances), il a une force décuplée (très pratique pour rentrer chez soi quand on a perdu sa clé), etc.

Il y a ensuite le faux super héros, celui qui triche. Il a autant de pouvoirs que vous et moi, mais il a l’avantage d’être pété de tunes, d’avoir un valet fidèle et soumis, une grosse bagnole avec des gadgets de partout, un château et des trucs qui clignotent en veux-tu en voilà. Celui ci a l’avantage de nous faire croire que nous aussi si nous gagnions au loto ou si nos parents viennent à mourir subitement dans un accident de voiture ou une explosion nucléaire nous pourrions secourir la veuve et l’orphelin (une étude a effectivement récemment démontré que tous les mômes n’ont pas d’idées de la valeur de l’argent et pensent qu’ils poussent sur les arbres ou dans le porte-monnaie de maman).

Mais qu’il soit plein de pognon ou plein de kriptonite, le super héros est seul. Très seul. Et il n’a pas la vie facile. Regardons-y de plus prés si vous le voulez bien. Superman par exemple. Suivons Superman une journée. Le matin, le réveille sonne à 6 heures, comme d’habitude. Il fait alors comme tout le monde, un petit pipi, le petit déjeuner, le passage à la salle de bains pour le brossage de dents, et bien sur après il fait comme vous et moi il s’habille. A la différence qu’il doit placer son costume tout moche sous son costard 3 pièces le petit père. Et allez faire rentrer une cape rouge longue de deux mètres sous une veste de costume d’un mètre vingt vous ! Sans compter toutes les épaisseurs en été, il doit crever de chaud Superman, mais qui y pense quand il vient sauver le monde ? Pas vous, ce n’est pas vrai. Ne vous mentez pas, et ne me mentez pas non plus je vous connais. Et imaginez un peu sa journée de boulot. Il arrive au journal, il transpire déjà comme un porc sûrement, et à peine commence-t-il à travailler qu’une mamie qui fait déjà chier son monde en regardant « Les Feux de l’Amour » à fond parce qu’elle est bouchée comme un pot se retrouve en danger parce qu’elle n’arrive pas à traverser la route et que son caniche nain est face à un poids lourd qui ne le voit pas et qui va sûrement l’écraser.

Que fait alors notre bon Superman (qui a toujours, rappelons le, son joli costume coloré sous son costume) ? Il se précipite dans une cabine téléphonique, ou des toilettes publiques, ou n’importe quel endroit rapide d’accès pour pouvoir se changer. Mais là je pose une question primordiale mesdames et messieurs, à la télé, nous ne voyons que le déboutonnage de chemise, mais après ? Allez enlever votre costard dans une cabine téléphonique vous ! Et après ? Que fait-il de ses fringues ? Il doit sûrement les planquer derrière une palissade, un coin facile d’accès et pas forcément discret pour être plus rapide, mais si un clodo passe par là ?Et son patron qui ne dit gueule tout le temps sans savoir que le héros de tous les enfants bosse pour lui ! Je trouve cela consternant. Il se précipite ensuite pour secourir la veuve et l’orphelin, il vole, il utilise ses supers pouvoirs pour sauver le monde (une fois de plus), et repart acclamé par la foule, en se précipitant quand même parce que son patron commence à fulminer, et qu’il doit encore mettre son costume (vous vous rappelez ? La cape sous le veston ?).

Il finira sa journée encore et toujours en collant bleu, à pourchasser le méchant, à envoyer des bombes nucléaires dans l’espace moins de deux secondes avant qu’elles n’explosent.

Mais le super héros est seul, et je me dois de dénoncer cela. Qui a l’idée d’inviter Superman après son action héroïque ? Vous savez, juste après que vous ayez oublié d’éteindre le gaz et que tout l’immeuble a failli sauter à cause de vous ? Avez-vous ne serait ce que pensé à l’inviter au resto pour le remercier ? Ou même lui dire merci ? Lui proposer de passer prendre l’apéro un de ces 4 ? L’avez-vous fait ? Bien sur que non ! Vous êtes des ingrats et nos héros en souffrent. Ils en souffrent parce qu’alors que vous allez fêter votre vie sauve en vous minant la gueule, moi j’en connais qui restent seuls et mangent une conserve de cassoulet parce que VOUS êtes un rat !

Allez-vous pouvoir vous regarder dans une glace après ça ? Allez vous regarder tous nos super héros (vrais ou faux peu importe, ceux qui sauvent votre put*** de vie) pareillement ? N’allez-vous pas enfin considérer ces gens là comme des gens qui ont aussi un cœur sous la cape et le short ?

Je conclurai très en colère, en vous disant simplement qu’il ne faut pas vous étonner s’il n’y personne les 11 septembre difficiles. Faudrait vois à pas les prendre pour des poires non plus !

La semaine prochaine, si vous me le permettez, je vous démontrerai par A+B que les objets nous détestent.

55 Messages de forum

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0